Home Dossiers Objectif poids de forme !

Objectif poids de forme !

Même si vous avez repris l’entrainement depuis la mi février, c’est au mois de mars que les choses redeviennent vraiment sérieuses en matière d’entrainement. Les premiers objectifs de la saison se rapprochent à vitesse grand V et il est grand temps de reprendre de bonnes habitudes alimentaires pour retrouver son poids de forme, emmagasiner de l’énergie et assurer le bon entretien de ses muscles en assurant par l’absorption de protéines, la reconstitution des fibres musculaires. Et pour une bonne hygiène diététique, il convient de respecter les trois principes suivants : l’équilibre (répartition des glucides, protides et lipides), la diversité (pour ne pas se lasser) et la modération.

En ce qui concerne l’équilibre, les nutritionnistes conseillent généralement la répartition suivante : 4 portions de glucides, 2 portions de protides (protéines) et 1 portion de lipides. Pour bien aborder l’alimentation équilibrée, on peut recourir à la pyramide alimentaire Food in Action développée en collaboration avec le département diététique de l’Institut Paul Lambin. Cette dernière permet d’affiner les choix dans chaque famille alimentaire en mettant en évidence les aliments à privilégiés (à la base de la pyramide) et ceux à ne consommer qu’occasionnellement (au sommet). Et en observant cette pyramide, il apparaît clairment que l’eau est l’élément le plus important de l’alimentation ! Il est important de boire beaucoup, tout au long de la journée. Il est recommandé de boire 1 litre et demi par jour en complément du litre apporté par l’alimentation elle-même. Bien évidemment, il n’est pas question de rajouter du sucre dans cette boisson du quotidien et les quantités augmenteront en fonction de l’activité physique et de la chaleur ! A l’inverse, en haut de la pyramide, dans la pointe, se trouvent les aliments à ne consommer que de manière très occasionnelle tels que les sodas, les viennoiseries…

En mars, il faut perdre le surpoids lié aux excès alimentaires de la fin de l’année et à une baisse de l’activité…

Les légumes, riches en fibres et en vitamines, doivent eux aussi être consommés en quantité importante dans l’alimentation quotidienne. Plusieurs raisons à cela : elles sont satiétogènes et produisent une sensation de rassasiement plus rapide que les aliments pauvres en fibres. De plus, les aliments riches en fibres réduisent la densité calorique apportée lors d’un repas et ça, pour retrouver son poids de forme c’est l’idéal. En revanche, la présence de fibre dans l’estomac ralentit la vidange gastrique ce qui peut provoquer des désagréments sur des épreuves d’endurance. On réduira donc considérablement la portion de fibres dans l’alimentation deux jours avant la course.

Bien sûr durant cette période, on ne négligera pas les glucides. Tenter de perdre du poids en faisant l’impasse sur les glucides lents serait une erreur majeure. En effet, à cette période de l’année, on soumet son organisme à des efforts plus soutenu qu’en phase de semi repos. Il est donc essentiel de compenser efficacement les pertes énergétiques. Si tel n’est pas le cas, une carence énergétique va s’installer de façon insidieuse. Et le déficit énergétique s’aggravera causant une baisse des performances et fatigue! Sans alimentation adaptée, elle se poursuivra jusqu’à ce que les réserves soient épuisées.

Les produits laitiers tiendront eux aussi une place importante dans l’alimentation du vététiste Durant cette période de reprise. Et cela pour une raison bien précise : le calcium est nécessaire à la contraction musculaire. De fait, le lait, riche en calcium, est particulièrement recommandé dans l’alimentation du sportif. D’autant plus qu’il apporte également une bonne quantité de protéines indispensable dans la reconstitution des muscles mis à mal par l’effort. Notons toutefois que sa forte teneur en lactose ne convient pas à tout le monde, de plus en plus de personne ayant du mal à le digérer.