Home Dossiers Les crudités sont-elles bonnes pour le sportif ?

Les crudités sont-elles bonnes pour le sportif ?

 

Que ce soit en été, période durant laquelle on évite d’allumer le four ou les plaques de cuisson, ou tout au long de l’année, les crudités sont toujours très appréciées.

Faciles à “cuisiner”, elles possèdent un index glycémique et une teneur en vitamine C plus élevés que les cuits. Ce dernier point est d’autant plus important, qu’associées au fructose et, pour certains, à de l’acide citrique, les crudités aident à fixer le fer. Leur consommation aide donc à lutter contre l’anémie, ennemi du sportif ! Les crudités possèdent donc de multiples atouts pour séduire les sportifs. Mais avant d’aller plus loin, il est important de préciser que sous le terme de crudité on trouve les légumes (carottes, céleri râpés…), mais aussi les fruits consommés crus. Le terme crudité s’oppose donc au mot cuidité qui fait référence aux légumes et aux fruits mangés cuits.

Comparées aux légumes et fruits cuits, les crudités présentent de nombreux atouts. Elles sont peu caloriques mais très nutritifs. On dit alors qu’elles ont une forte densité nutritionnelle. Consommées en début de repas, les crudités occupent beaucoup de place dans l’estomac. Une caractéristique due à leur forte teneur en eau qui rassasie bien pour peu de calories ingérées. Cela a pour résultat de diminuer l’envie de manger. L’autre avantage des crudités provient de l’effort nécessaire à leur consommation. Crus, les légumes et les fruits nécessitent un important effort de mastication, ce qui entraîne une dépense d’énergie. Cela contribue également à augmenter la salivation, ce qui améliore la digestion. Quant aux sucres contenus dans les crudités, ils agissent le plus souvent comme des sucres lents.

Mais attention, pour conserver toutes leurs propriétés, les crudités doivent faire l’objet d’une attention particulière. Ainsi, il est recommandé de les conserver le moins longtemps possible. Mieux vaut en acheter de petites quantités plus souvent. Par ailleurs, leur lavage doit s’effectuer sous le jet, sans trempage. De même, on évitera de couper les légumes et les fruits au cours du lavage. Enfin, pour conserver toutes leurs vitamines et minéraux, il est recommandé de les préparer juste avant consommation.

Malheureusement, certaines personnes ont du mal à bien digérer les crudités. Pour remédier à ce petit problème digestif, il suffit de prendre quelques précautions. Ainsi, leur digestion sera facilitée par l’épluchage et l’extraction des pépins. Il est également reconnu que les crudités râpées sont plus digestes, en raison du fractionnement de leurs fibres.

Néanmoins, 48 heures avant une épreuve sportive, il est généralement conseillé de privilégier les légumes cuits. Cela facilite grandement la digestion des fibres végétales. Un conseil d’autant plus judicieux que la période post-compétition est particulièrement stressante pour le tube digestif. De plus, il existe des vitamines et des minéraux qui se bonifient avec la chaleur. C’est le cas, par exemple, du lycopène que l’on trouve en quantité dans les tomates. Cette vitamine anti-oxydante de la famille des carotènes est mieux assimilée sous l’effet de la chaleur.

Pour conclure, on ne peut que conseiller aux sportifs d’alterner crudités et cuidités afin de profiter au mieux des atouts des légumes et fruits. Crus, ils vous apporteront croquants et vitamines. Cuits, vous en apprécierez la douceur digestive. Mais quel que soit votre choix, les fruits et les légumes, mangez-en !