Focus Thron : Game of Thron

DR N. Le Carré

Le Thron, c’est le modèle tout-suspendu de la gamme VTT à assistance électrique de chez Focus. Non contente de proposer ce randonneur sportif, la marque allemande l’équipe en plus d’un moteur maison. Sur le papier, ce dernier tient toutes les promesses d’un produit haut de gamme, mais qu’en est-il sur le terrain ? C’est ce que nous sommes allés vérifier !

DR N. Le Carré
DR N. Le Carré

[Htab][tab title= »PRIX »]3999€[/tab][tab title= »POIDS »] 22 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. :120 mm | Déb. ar. : 120 mm[/tab][tab title= »USAGE »] rando-sport, vallonné.[/tab][/Htab]

Ce que l’on remarque d’entrée de jeu sur le Thron, c’est qu’il n’y a ni écrit Bosch ou Yamaha sur le carter de protection de son moteur. En effet, Focus a fait le pari de développer son propre bloc central. Lancé en 2011, le Impulse, c’est son nom, en est déjà à sa deuxième génération. Les chiffres parlent pour lui et au niveau de la technique pure, il n’a pas à rougir face à la concurrence, bien au contraire ! On retrouve donc un moteur de 250 Watts développant un couple maximum de 70 Nm, soit pile à mi-chemin entre un moteur Bosch Performance (65 Nm) et le Yamaha PW (80 Nm). Là où le Impulse se distingue, c’est tout d’abord au niveau de sa batterie. Avec une capacité de 612 Wh, cette dernière promet une autonomie frisant avec les 100 kilomètres ! Autrement dit, vous pouvez partir rouler serein. Comme pour tous les VTTAE, le moteur est bridé à 25 km/h. Le Impulse dispose d’un capteur Shift Sensor, c’est-à-dire une sonde reliée à votre manette de dérailleur et qui détecte les changements de pignons. Cette dernière coupe l’alimentation électrique du moteur à chaque passage de rapport. Elle limite ainsi les contraintes sur la chaîne et inévitablement les risques de casses mécaniques. Votre revendeur pourra même régler la vitesse de cette coupure moteur de 50 millisecondes à 300 millisecondes. Mais plus qu’un bloc propulseur, le Thron c’est avant tout un vrai VTT. Avec son châssis en aluminium, il développe 120 mm de débattement aux roues arrière et avant. Il se destine avant tout à une pratique sportive de la randonnée et se dote pour ça d’une géométrie digne de ce nom. Une fois passé le tube de selle à rallonge (48 cm/M) propre aux Focus conçus avant le millésime 2014, le reste des cotes est particulièrement moderne. Le moteur compact permet la présence de bases plutôt courtes (450 mm) pour un VTT à assistance électrique. On retrouve un triangle avant long, digne d’une machine d’enduro. Il est logiquement associé à une potence courte de 60 mm. Avec un angle de direction calé à 68,5° et un tube de selle redressé à 75°, le Thron se donne des airs de petit VTT all mountain bon à tout faire. L’équipement est quant à lui tout ce qu’il y a de plus correct. Les suspensions sont confiées à Fox avec des modèles Float CTD en série Evolution. Shimano gère la transmission et le freinage, avec un panachage Deore/Deore XT/SLX. Pour le reste de l’équipement, on retrouve les produits de la marque Concept EX, propriété du groupe Derby. La bonne surprise au tableau, c’est la présence d’une tige de selle télescopique à commande manuelle, de bon augure pour affronter les sentiers.

Watts attack

Au guidon du Thron, il faut moins d’une dizaine de kilomètres pour parfaitement assimiler le fonctionnement de l’assistance. Cette dernière vous entraîne à peine le coup de pédale enclenché. Elle est réglable sur trois modes de puissance (Eco/Sport/Power), via les boutons de commande situés sur la gauche du guidon. On dispose en permanence des informations relatives à l’état de la batterie, le mode enclenché, la distance en cours, la distance totale et évidemment la vitesse de déplacement grâce à l’écran LCD situé au niveau de la potence. On évolue sur les sentiers avec le léger sifflement du moteur et on se rend vite compte de l’excellent calibrage de ce dernier. Malgré son imposante couronne en 38 dents, le coup de pédale est facile et se fait plus sur la vélocité qu’à la force du mollet, comme ça peut être le cas avec le bloc Yamaha.

Le Thron et son bloc Impulse restent une excellente surprise. Focus peut se targuer d’être meilleur que la concurrence sur bien des points.

Le Thron accompagne parfaitement votre effort et réagit instantanément lorsque vous le sollicitez pour un peu plus de watts. Le capteur de changement de vitesse est franchement bienvenu et soulage la transmission pendant les phases critiques. Par contre, il faut impérativement anticiper les coups de cul et autres raidards sous peine de coincer au pied des bosses. Néanmoins, le moteur Impulse a encore un tour dans son sac grâce au Climb Assist : lorsque votre cadence de pédalage n’est pas suffisante, cette fonction va prolonger l’assistance du moteur, entre deux tours de manivelles, afin que vous ne soyez pas obligé de poser pied à terre en pleine grimpette, faute de vitesse. Seul bémol pour ce qui est du moteur, il ne bénéficie pas d’un mode assistance à la marche. Il faudra jouer les gros bras au moment d’affronter les obstacles et les 22 kg de la bête. La capacité de la batterie est tellement importante qu’on a réalisé la majorité de nos sorties sur le mode le plus puissant (Power). C’est à un rythme soutenu qu’on a arpenté les sentiers et la réactivité du Thron fait passer le pilotage au premier plan, du bonheur. Toutefois à ce petit jeu-là, la fourche Fox 32 est vite dépassée. Trop souple, pas assez de support hydraulique, ses défauts sont connus depuis longtemps. Ils sont encore plus flagrants sur une machine à la masse importante. A contrario, la suspension arrière est excellente. On roule avec peu de précontrainte (30%) pour que la roue arrière reste en traction avec le sol. On laisse ouvert le Fox. Il travail de manière très souple sur le début de course et devient progressif sur le reste du débattement. C’est confortable en plus d’être efficace. Compte tenu des capacités offertes par le châssis et le moteur, on trouve l’équipement du Thron un peu timide. Les composants ne sont pas mauvais, mais réservent le vélo à un usage randonnée sportive, là où il aurait pu titiller le monde du all mountain. Le train roulant (roues/pneus) est un peu léger, le cintre en 730 mm étroit face à la masse du vélo et on se dit qu’avec 10 mm de débattement en plus à l’avant, ce Focus gagnerait encore en polyvalence. C’est d’autant plus vrai dans la pente, où la géométrie, en plus d’être dynamique, met en confiance. Le Thron et son bloc Impulse restent une excellente surprise. Focus peut se targuer d’être meilleur que la concurrence sur bien des points. Pour 2016, les VTTAE de la marque allemande devraient tous recevoir le nouveau bloc Evo RS et son couple calé à 100 Nm… la folie ebike continue !

Ce qu’il faudrait changer

Pour rouler serein, optez pour une paire de pneus renforcés. Un dessin bien cramponné à l’avant est également une bonne option. Pour une cinquantaine d’euros, le choix d’un guidon plus large (750 mm) serait également judicieux. Le must pour le Thron serait de l’équiper d’une fourche plus costaude en 130 mm (Fox 34/RockShox Pike), la géométrie deviendrait à peine plus agressive, par contre la polyvalence serait démultipliée.

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : XS, S, M, L – Modèle d’essai : M – Amortisseur : Fox Float CTD Evolution – Moteur : Impulse 2.0 Off Road 36V/250W – Batterie : Impulse Li-Ion 612 W/17Ah – Fourche : Fox 32 Float CTD Evolution – Freins : Shimano Deore BRM506, ø180/180 mm – Dérailleur arrière : Shimano Deore XT – Pédalier : Focus Aluminium, 38 – Commandes : Shimano SLX – Cassette : Shimano HG50, 11-34 v. – Roues : Concept EX Disc/Shimano Deore – Pneus : Continental X-King, 27.5’’x2.20 – Potence : Concept EX, 60 mm – Cintre : Concept EX Riser, 720 mm – Tige de selle : Concept EX Drop – Selle : Concept EX – GEOMETRIE : Top tube : 605 mm – Tube de selle : 480 mm – Angle de direction : 68,5° – Angle de tube de selle : 75° – Bases : 450 mm – Empattement total : 1 164 mm – Hauteur boîtier : 325 mm –

Distributeur : Derby Cycles, www.focus-bikes.com

AUTONOMIE [star rating= »5″]
CONFORT [star rating= »4.5″]
MANIABILITE [star rating= »3.5″]
STABILITE [star rating= »3″]
PRIX/EQUIPEMENT [star rating= »3″]

[quote] On aime : Excellent moteur • Géométrie moderne • Suspension arrière • Autonomie passant facilement les 80 km
On regrette : Pas d’assistance à la marche • Taille grand • Equipement timide.[/quote]

Previous articleScott offre 6 cadres pour #iRide4Paul
Next articleLes crudités sont-elles bonnes pour le sportif ?
Journaliste & photographe à bikelive.com