Home Dossiers La Sciatique

La Sciatique

Stiebjahn et Carabin à l'arrivée, épuisés DR. C Vérité

La sciatique n’est pas une maladie. Elle met à jour une irritation du nerf sciatique, le plus gros nerf de l’organisme qui innerve une grande partie du membre inférieur (la fesse, la cuisse, la jambe, le pied…). Lorsqu’elle survient, la sciatique se caractérise par une douleur intense partant de la fesse, avant de se propager progressivement dans la cuisse et le pied.

Le plus souvent, la douleur n’est ressentie que d’un seul côté et s’accompagne d’une raideur de la colonne. Dans la grande majorité des cas, la sciatique est imputable à une hernie discale, maladie liée au déplacement d’un des disques intervertébraux. Dans ce cas, le déplacement d’un disque vient comprimer l’une ou l’autre des cinq racines du nerf sciatique (partie du nerf qui rejoint la moelle épinière à l’intérieur de la colonne vertébrale). Mais la sciatique peut également trouver son origine au niveau du muscle pyramidal, un muscle que tous les cyclistes devraient connaître puis qu’il contribue au mouvement de pédalage. Il est sollicité à chaque fois qu’on tend la jambe. On l’appelle également « muscle sacré » car il s’insère sur le sacrum, os qui termine la colonne vertébrale. Il passe ensuite par le petit bassin et termine sa course sur la face supérieure du grand trochanter au niveau du fémur. Par sa situation, le pyramidal se trouve donc en contact avec beaucoup d’autres muscles (fessiers, jumeaux du bassin), mais aussi avec des artères, des veines, des vaisseaux lymphatiques, etc… Il côtoie également des nerfs comme le grand et le petit sciatique. Chez 90% des individus, le nerf sciatique passe au-dessus du muscle pyramidal. Chez les 10% restant, il traverse le pyramidal et devient plus sensible à la compression. Cette dernière peut être provoquée par une hyper sollicitation, en cas par exemple de surentraînement. Elle peut également trouver son origine dans la répétition d’un mauvais mouvement, ce qui n’a rien d’anodin quand on sait que sur une sortie de 40 km, le Pyramidal subit plus de 6 600 cycles de contraction. Notons qu’une position trop portée sur le bec de selle aura tendance à aggraver la compression du pyramidal.

Contre la sciatique, la marche et la natation sont fortement recommandées pour renforcer la musculature du bas du dos.

Que faire en cas de douleur ?

Il faut en premier lieu rendre visite à son médecin pour bien déterminer l’origine de la sciatique. Cependant, d’où qu’elle vienne, elle occasionnera nécessairement un arrêt du vélo. La durée de cette coupure variera en fonction de la gravité de la sciatique. Néanmoins, arrêter la pratique du vélo ne signifie pas stopper toute activité physique. Car, si dans le passé, on recommandait aux personnes souffrant de sciatique de garder le lit, aujourd’hui il est admis que cela ne procure aucun bienfait. En l’état actuel des connaissances médicales il est donc recommandé, lorsque le plus fort de la crise est passé, de se remettre régulièrement de l’exercice pour entretenir la souplesse et la force du dos et de l’abdomen. A cet effet, la marche et la natation sont fortement recommandées pour renforcer la musculature du bas du dos. Les exercices doux, avec étirements, sont également à privilégier. Par la suite, lorsque le moment de remonter sur le vélo arrivera, il faudra s’assurer du bon positionnement de la selle et du guidon, sans oublier de vérifier l’ajustement des cales pour ceux qui utilisent des pédales automatiques.

Exercices contre la sciatique pyramidale

Ces trois exercices peuvent être pratiqués en cas de contractures ou en traitement préventif.

Etirement du pyramidal en position allongée

1. Installez-vous par terre, sur le dos, jambes pliées et pieds à plat sur le sol.

2. Positionnez votre pied droit sur le genou gauche.

3. Passer ensuite les mains sous le genou gauche et tirez vers la poitrine.

4. Maintenir 20-30 secondes. Réalisez l’exercice une fois de chaque côté.

Etirement à quatre pattes

1. Mettez-vous à quatre pattes.

2. Positionnez ensuite votre pied droit devant votre genou gauche.

3. Pousser maintenant la jambe gauche vers l’arrière.

4. Maintenir 20-30 secondes. Réalisez l’exercice une fois de chaque côté.

Etirement assis

1. Assis sur une chaise, le dos bien droit

2. Posez le talon du pied gauche sur votre genou droit

3. Laissez tomber le genou de la jambe croisée le plus bas possible.

4. Penchez-vous en gardant le dos bien droit jusqu’à ressentir un étirement au niveau de la hanche et de la cuisse du côté de la jambe qui est pliée.