Accueil ESSAIS Kona Honzo CR Race : Passage à la fibre !

Kona Honzo CR Race : Passage à la fibre !

Les Canadiens de chez Kona poussent leur modèle semi-rigide phare, le Honzo, dans ses retranchements à consonance cross-country, grâce à une version inédite en carbone. La machine conserve son caractère fun et ses roues de 29 pouces pour proposer l’alliance parfaite entre performance et amusant… On a adoré !

DR. N. Le Carré

[Htab][tab title= »PRIX »]3699€[/tab][tab title= »POIDS »]11.14 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 120 mm | Déb. ar. : – mm[/tab][tab title= »USAGE »]Compétition, rando-sport, vallonné, plaine.[/tab][/Htab]

Après l’acier, le titane ou encore l’aluminium, la machine à plaisir made in Kona Bikes passe donc au carbone. Ce choix est porté par la volonté de réduire la masse de la bête, mais surtout d’optimiser la rigidité aux endroits clés que sont le boîtier de pédalier et la douille de direction, à l’aide de fibres hauts modules qui, si elles sont bien positionnées, permettent des prouesses. Le châssis perd ainsi 600 grammes par rapport à une version aluminium, sans toutefois mettre de côté l’aspect durabilité cher à la marque. Pas question de ne pas pouvoir affronter tous les types de terrains, aussi cassants soient-il, au guidon du nouvel Honzo ! La géométrie n’est pas en reste : elle n’a eu de cesse d’évoluer au fil des saisons, et 2017 n’échappe pas à la règle. C’est bien simple, avec les cotes du Honzo CR, Kona reste fidèle à sa réputation et propose un châssis à la fois racé et radical. On démarre par le plus impressionnant : les bases. Elles sont calées à 415 mm du boîtier de pédalier, là où 99% des VTT cross-country 29” du marché ne vont pas plus loin que 430 mm. L’arrivée du format d’axe Boost en 12×148 mm permet donc de friser un record de compacité pour le triangle arrière. Nul doute que la machine sera dynamique. À contrario et en toute logique, afin de maintenir un bon équilibre, le triangle avant propose une allonge (Reach) de 450 mm en taille M, soit 15 mm de plus que les modèles aluminium de l’an passé. Autrement dit, la machine devrait mettre en confiance au moment de lâcher les freins dans les portions rapides, tout en proposant plus de place pour se mouvoir autour du cadre dans les portions sinueuses. Le tout est associé à un poste de pilotage ultra compact pour assurer une bonne maniabilité. Rajoutez-y un boîtier au ras des pâquerettes et vous obtenez un vélo taillé à la dernière mode ! Kona n’oublie pas l’équipement en route. Cette version Race se veut pensée pour le roulage avant tout. On retrouve ainsi une Fox 34 Float Performance en 120 mm dont le châssis est capable d’encaisser les pires traitements. Un panage de pièces Shimano SLX et un dérailleur Deore XT permet de gérer la partie transmission et freinage. Contrairement aux versions Trail et Trail DL, la tige de selle télescopique n’est pas de sortie. Kona gratte ainsi quelques précieux grammes. Les roues sont confiées à WTB avec un modèle KOM (moyeux SLX) dont la largeur interne se cale à 23 mm. Le tout est chaussé avec pneus Maxxis Ikon Tubeless ready et légèrement renforcés. Ainsi équipée, cette version Race sort à 11,14 kg pour un prix relativement bien placé, au regard de la concurrence, de 3 699 €.

Potence courte et guidon large

Installé sur le Honzo CR Race, on trouve très rapidement nos marques. Aficionados des VTT plus typés all mountain, la présence d’une potence courte ne nous dérange pas pour un sou, bien au contraire. Les mains se posent bien sur le guidon extra large. Les petits gabarits pourront au besoin le recouper légèrement pour se rapprocher des 760/750 mm de large et ainsi éviter de trop tirer sur leur dos. On prend soin de passer les pneus en Tubeless et nous voilà partis. D’entrée de jeu, le Kona montre un sacré répondant. C’est une petite boule de nerfs qui répond au doigt et à l’œil. Il ne demande qu’à être brusqué, avec une préférence pour les petites traces sinueuses où il faut remettre les watts en permanence. Il n’y a que dans les grimpettes où le plateau de 32 nous est apparu un peu gros. Il faudra forcer le talent en adoptant une position sur l’avant, pour comble un poste de pilotage un peu haut, afin de se hisser au sommet des traces les plus raides. Une caractéristique qui n’enlève rien à ses capacités de rouleur. En effet, non content d’être une petite bombe, le Kona offre une position de pédalage confortable. Les haubans, légèrement évasés, filtrent bien les vibrations. Un phénomène lui-même accentué par le profil rond et bombé des gommes. Nous avions calé ces dernières à 1,6 bar de pression à l’avant et 1,7 bar à l’arrière pour un pilote de 75 kg. Néanmoins quand le terrain devient agressif, le Honzo nous rappelle qu’il est bel et bien un semi-rigide. Ça tape un peu, mais bien emmené, il saura néanmoins se sortir de toutes les situations. Un fait d’autant plus vrai, si vous lui installez une tige de selle télescopique. Déjà très bon, le Honzo devient alors excellent. En terme de maniabilité pure, c’est là aussi un sans faute. Il se faufile sans problème dans les passages exigus. On affronte les portions techniques en se plaçant comme on le souhaite, la machine fait le reste. La monte pneumatique aide à garder le cap et se montre dans l’ensemble surprenante. Malgré un faible cramponnage qui permet de maintenir le rendement, le grip est bel et bien là grâce à des sections un peu plus larges que la moyenne. En descente, on profite du long reach pour prendre confiance. L’empattement plutôt généreux et le boîtier très bas permettent de lâcher les freins et de rouler fort dès que la trace le permet.

Vous l’avez compris, non content d’être efficace au roulage, le Kona Honzo CR Race est également particulièrement joueur. Un trait de caractère qui n’est pas pour nous déplaire, loin de là. Il satisfera aussi bien les compétiteurs et randonneurs qui cherchent avant tout une machine fun. Les fins techniciens du guidon y trouveront également leur compte, grâce à une géométrie hors norme taillée pour l’arsouille.

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L, XL – Modèle d’essai : M – Cadre : Carbon Trail – Fourche : Fox 34 Float Perfomance Boost – Freins : Shimano SLX, ø180/160 mm – Dérailleur arrière : Shimano Deore XT – Pédalier : Shimano SLX, 32 dts – Commandes : Shimano SLX – Cassette : Shimano SLX, 11-42v – Roues : WTB KOM i23 TCS / Shimano SLX – Pneus : Maxxis Ikon EXO TR – 29×2.35/2.25’’ – Potence : Kona XC/BC , 45mm – Cintre : Kona XC/BC, 780 mm – Tige de selle : Kona XC/BC, 34,9 mm – Selle : WTB SL8 – GEOMETRIE :  Taille M – Top tube : 620 mm – Tube de selle : 420 mm – Angle de direction : 68° – Angle de tube de selle : 75° – Bases : 415 mm – Empattement total : 1 143 mm – Hauteur de boîtier : 310 mm – Reach : 450 mm – Stack : 636 mm.

Distributeur : Kona Europe, Contact : www.konaworld.com

RENDEMENT
CONFORT
MANIABILITE
STABILITE
PRIX/EQUIPEMENT

[quote] On aime :Géométrie sans concession • Comportement efficace et fun • Equipement
On regrette : Tire un peu gros • Pas beaucoup de dégagement pour le pneu arrière.[/quote]

Publicité