Accueil ESSAIS Giant XTC Advanced 29er 2 : Le retour du 29

Giant XTC Advanced 29er 2 : Le retour du 29

Comme le veut l’expression consacrée, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ! Une maxime que Giant applique à la lettre pour le XTC Advanced 2017 puisque le châssis cross-country du géant taïwanais est entièrement revu pour recevoir des roues de 29 pouces, un format mis de côté par la marque il y a quelques années. Nous avons mis à mal la version premier prix de ce modèle taillé pour la performance.

DR. N. Le Carré

[Htab][tab title= »PRIX »]2399€[/tab][tab title= »POIDS »]11.20 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 100 mm | Déb. ar. : 140 mm[/tab][tab title= »USAGE »]Compétition, rando-sport, vallonné,plaine.[/tab][/Htab]

Discontinué en France durant trois ans (il existait encore aux USA dans des versions d’entrée de gamme), le XTC Advanced 29er fait son grand retour dans l’Hexagone, et c’est tant mieux ! Il vient épauler la version 27.5’’ qui reste au catalogue. Ce nouveau venu se dote d’un tout nouveau cadre pour l’occasion. Construit selon le procédé Advanced Composite cher à Giant, il se dote d’un triangle avant monocoque en fibres Toray 700, auquel on vient ensuite coller la partie arrière. Il inaugure le standard Boost 12×148 mm au niveau de son axe arrière, ainsi que des bases réglables afin d’ajuster la géométrie ou réaliser un montage singlespeed. Outre un dégagement plus important pour les pneus qui permet de monter du 27.5+, cela permet aussi de rigidifier les roues et de gagner en précision de pilotage. Le triangle avant hérite du concept Megadrive. Cela consiste en un tube diagonal de section plus ou moins rectangulaire et un tube supérieur surdimensionné pour obtenir un châssis plus précis sur les mouvements latéraux et de torsion lors des changements de direction. Par ailleurs, la section du tube inférieur permet de rigidifier la boîte de pédalier (BB92). Le tube de selle adopte un diamètre de 27,2 mm et pourra, si besoin, recevoir une tige de selle télescopique à tirage interne. Au niveau de sa géométrie, le XTC Advanced 29er est en plein dans la tendance. La partie avant est rallongée, là où l’arrière se raccourcit. Néanmoins, même si son empattement prend 20 mm sur une taille donnée, le Giant ne tombe pas dans les extrêmes et reste un VTT compact. Les bases sont réglables de 425 à 440 mm et on profite d’un angle de direction calé à 70°. Au niveau de l’équipement, cette version Advanced 29er 2 fait dans la simplicité et l’éprouvé. À sa proue, c’est la dernière Fox 32 Float Step Cast qui vient prendre place. Particulièrement légère, notre version Perfomance reprend à son compte la cartouche hydraulique Grip que nous avons déjà plébiscitée et un classique ressort pneumatique Float. On retrouve, à l’exception des moyeux, un groupe complet Shimano SLX pour gérer la transmission et le freinage. Le reste des composants, y compris les roues, est confié à Giant et sa gamme Contact. Un bon moyen de réduire la note du vélo, tout en maintenant un poids correct. Nous avons pesé le Giant XTC Advanced à 11,20 kg sans pédales.

Boule de nerfs

Avant même de grimper sur le XTC Advanced 29er, un coup d’œil sur la bête s’impose. Giant a bien fait les choses, le bike en jette ! On apprécie les moindres détails, comme la protection en caoutchouc sous le tube diagonal qui accueille les sorties de gaine et Durit® ou encore le magnifique serrage vertical de tige de selle, parfaitement intégré. On prendra d’ailleurs soin de badigeonner cette dernière d’un peu de patte de montage à carbone, pour éviter qu’elle tourne sur elle-même. Une fois en selle, première surprise, la présence d’un guidon semi-relevé rappelle que le cette version 2 du XTC s’adresse aussi aux randonneurs avertis. Néanmoins, la position sur le Giant est relativement racée. La potence en 90 mm (taille M) n’y est pas pour rien et on a une légère impression d’avoir la tête dans le guidon, un phénomène atténuable en inversant la potence ou en jouant avec les entretoises de direction. En effet, le pivot de la fourche est coupé relativement long et permet de régler la hauteur du poste de pilotage sur une large plage, là encore afin de convenir au plus grand nombre. On démarre sur un rythme de sénateur avant d’appuyer plus fermement à mesure que la vitesse augmente. Pas de surprise sur le rendement, le Giant fuse sans demander son reste ; c’est vous qui craquerez avant lui de ce côté-là ! D’un autre côté, on profite des premiers sentiers pour poser quelques accélérations, c’est du pareil au même, le châssis est nerveux. Le XTC Advanced joue franc jeu et vous propulse en avant. On prend plaisir à s’envoyer de longs sprints pour rentrer à Mach 12 dans les singletracks.

La nouvelle machine made in Giant vient s’ajouter sur la longue liste des bons VTT taillés pour le XC !

C’est dans ces conditions que l’on aurait apprécié une potence plus courte (70 mm serait top). Dans les grimpettes, outre le rendement déjà abordé, le vélo montre qu’il est facile à emmener. Que l’on soit assis ou debout en danseuse, il est imperturbable. Il n’y a que dans quelques raidards où nous avons dû ajuster un peu notre position pour garder du grip à la roue arrière, mais rien de bien méchant. En terme de comportement, la compacité du Giant le rend particulièrement dynamique et joueur. Le XTC est un vélo qui aime se faire brusquer. Il est particulièrement efficace dans les portions tortueuses ou techniques. D’un côté, il sait se faufiler d’un virage à l’autre avec aisance. On peut mettre de l’angle et sortir d’un virage un posant une belle relance ; de l’autre quand le terrain devient agressif et truffé d’embûches, son petit empattement lui permet d’éviter un mauvais pas, d’un simple coup de guidon ou d’un petit bunny-up ! On profite en plus d’une certaine tolérance du triangle arrière. Sans atteindre les sommets de confort que peuvent proposer les BMC Team Elite, Focus Raven ou Merida Big Nine, les vibrations et autres petits chocs sont franchement bien filtrés. On atteint les limites du confort sur les chocs plus importants, mais il ne faut pas oublier que nous sommes sur un semi-rigide de cross-country axé compétition qui propose seulement 100 mm de débattement. La fourche justement, c’est aussi un point fort de ce XTC Advanced. La 32 Float Stepcast est diabolique. Précise, offrant un amorti excellent et simple à régler, elle nous a agréablement surpris.

Vous l’aurez compris, le nouvel XTC est particulièrement bien né. On a adoré sa facilité de prise en main et son côté vif et maniable rendu possible par des côtes compactes. Que vous soyez compétiteurs ou randonneurs, on vous le dit, la nouvelle machine made in Giant vient s’ajouter sur la longue liste des bons VTT taillés pour le XC.

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L, XL – Modèle d’essai : M – Cadre : Carbone Advanced Composite – Fourche : Fox 32 Float SC Perfomance Boost – Freins : Shimano SLX, ø180/160 mm – Dérailleur arrière : Shimano SLX – Pédalier : Shimano SLX, 30 dts – Commandes : Shimano SLX – Cassette : Shimano SLX, 11-42v – Roues : Giant XC2 29’’ / Giant Tracker Boost – Pneus : Schwalbe Racing Ralph, 29×2.25/2.25’’ – Potence : Giant Contact +/- 8°, 90 mm – Cintre : Giant Contact Trail, 740 mm – Tige de selle : Giant Contact Composite, ø27,2 mm – Selle : Giant Contact SL Forward – GEOMETRIE :  Taille M – Top tube : 605 mm – Tube de selle : 445 mm – Angle de direction : 70° – Angle de tube de selle : 72,5° – Bases : 425-440 mm – Empattement total : 1088-1103 mm – Hauteur de boîtier : 305 mm – Reach : 412 mm – Stack : 612 mm.

Distributeur : Giant Bicycles France, Contact : www.giant-bicycles.com

RENDEMENT
CONFORT
MANIABILITE
STABILITE
PRIX/EQUIPEMENT

[quote] On aime : Dynamique et joueur • Look et finition • Performant et facile à la fois • Fourche Fox sans faille • Rapport qualité/prix
On regrette : Chariot de selle archaïque.[/quote]

Publicité