Giant Reign Advanced 27.5″ 0 Team : le retour du Reign

DR Sterling Lorence

Giant Bicycles entretient la dynamique du 27.5’’. Avec 40 modèles lancés l’an passé, la marque taïwanaise est concentrée à 100% sur le nouveau format de roues. Elle nous a présenté sa nouveauté pour envoyer en enduro : le Reign. C’est au Canada, sur les sentiers de Pemberton (Colombie Britannique), que nous avons pris en main cet avion.

Giant Reign Advanced 27.5 '' 0 Team (5)
DR Sterling Lorence

[Htab][tab title= »PRIX »]Env. 6000€[/tab][tab title= »POIDS »]12,79 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 160 mm | Déb. ar. : 160 mm[/tab][tab title= »USAGE »]Compétition, montagne.[/tab][/Htab]

Disponible en aluminium ou avec un triangle avant en carbone (version Advanced), le Reign signe son retour dans la gamme après un an d’absence. Il prend le relais des Trance SX, plus gros que ces derniers. C’est la machine enduro de course qui manquait dans la gamme. Le Reign est censé faire valoir d’excellentes capacités en descente tout en restant vif et maniable à basse vitesse. Giant a donc travaillé avec son team international pour mettre au point une géométrie à toute épreuve. Les pilotes maison ont enchaîné les séances de tests chronométrées sans connaître les paramètres du vélo. Ils ont également fourni de précieux retours terrains pour permettre au département « Recherche et développement » de valider une géométrie. Ainsi, la marque a décidé d’opter pour une fourche avec un déport spécifique. La Rock Shox Pike du Reign dispose de cotes exclusives avec un offset de 46 mm (contre 42 mm d’origine). Cela permet de maintenir une chasse idéale et associe la maniabilité à la stabilité offerte par l’angle de direction de 65°. Astucieux et logique dans le raisonnement mais cela limite le choix de la fourche après-vente. Ajoutez un triangle avant rallongé (mesure horizontale/reach + 30 mm) et un empattement un peu plus long que la moyenne pour obtenir un rail et vous obtenez un cocktail surprenant. Le reste du vélo n’a pas été négligé avec des bases en 434 mm, plus courtes que sur le Trance, et un boîtier de pédalier au plus près du sol. Au niveau des solutions techniques, Giant a écouté les retours des utilisateurs. Ainsi, on revient à une douille de direction plus traditionnelle que les précédentes Overdrive 2 et leurs potences en 1’1/4. Si la cuvette basse reste en 1’’1/2 de diamètre, en haut, on retrouve le classique 1’’1/8. Pour assurer un maximum de rigidité, Giant utilise le procédé maison Powercore, une boîte de pédalier surdimensionnée au standard Press Fit BB92. Les passages de gaines et durites se font en interne. L’ancrage haut de l’amortisseur est désormais monté sur roulements afin de gagner en sensibilité au déclenchement. Il est possible de monter un axe arrière en 142 mm ou en 135 mm de large
On retrouve l’ensemble de ces caractéristiques aussi bien sur les versions Advanced en carbone que sur les versions aluminium Aluxx SL. Toute la gamme de Reign sera disponible en France. La fourchette de prix devrait aller de 2 500 euros environ à 6 000 euros environ. Les premières livraisons se feront d’ici octobre.

Pemby B.C.

C’est au guidon de la version Advanced 27.5’’ 0 Team, la plus prestigieuse, que nous avons pu découvrir la région de Pemberton et apprécier les possibilités offertes par ce nouveau Reign. Sur ce modèle, on retrouve une association de suspensions Rock Shox, Pike d’un côté et Monarch Plus DebonAir RC3 de l’autre. La transmission XX1 est associée à un guide-chaîne MRP pour parer à toutes les éventualités. Les roues sont confiées à DT Swiss avec les excellentes EX1501 Spline One. Elles sont associées à une monte pneumatique Schwalbe (Maxxis lors de notre roulage) que l’on peut convertir en tubeless, en ajoutant du liquide préventif. La partie freinage, comme le reste de l’équipement, est confiée au groupe Sram. Giant a par ailleurs remplacé sa tige de selle maison Contact Switch par une Reverb offrant un peu plus de débattement. C’est donc sur une machine d’exception que l’on se retrouve au sommet des sentiers de la zone dite de Mackenzie. A flanc de colline nous attend un mix entre pistes bleue et noire. Ce roulage fait clairement office de prise en main du vélo. Première surprise : c’est souple de l’arrière, à tel point qu’on vérifie notre précontrainte après quelques kilomètres (on ne sera pas les seuls). Le système Rock Shox DebonAir associé à la monte sur roulements de l’amortisseur offre une sensibilité exemplaire sur le premier tiers de la compression. Globalement, il nous a fallu une petite heure d’adaptation pour sentir le vélo. C’est encore plus vrai pour le train avant qui propose un angle conséquent, bien rattrapé par le déport de 46 mm de la fourche.

Une fois nos marques prises, on a avalé les trails escarpés de Pemberton en confiance. Le Reign 27.5’’ s’est véritablement révélé lors de la deuxième sortie que nous avons effectuée à son guidon. Au sommet du Mont Barbour, nous voilà partis pour un run de folie qui dévoilera le vrai visage du vélo. Le Reign aime aller vite ! Bas de boîtier, plutôt long et avec 65° d’angle, ce nouveau Giant ne peut pas renier ses gènes de compétiteur. Il incite à lâcher les freins ! De temps en temps, les pédales viennent frotter ici ou là mais on roule très vite et en confiance. Que le terrain soit lisse où défoncé, stabilisé ou fuyant, qu’on évolue sur le plat ou dans la pente, le Reign fait le boulot sans broncher. C’est un vélo pensé pour envoyer sévère ! Plus la vitesse augmente, plus il révèle son caractère efficace et joueur. Il offre une plage de « pardon » impressionnante et se montrera tolérant pour les erreurs provoquées par de longues journées sur le vélo. Les bases courtes et ce fameux offset de fourche rendent le vélo très maniable. La direction est vive et précise, aussi bien à haute qu’à basse vitesse. Les appuis sont assurés avec une confiance totale. Le Reign estfacile à placer et la nervosité est là grâce à ce triangle arrière compact. Au pédalage, notre préférence va au mode Pedal du Monarch Plus RC3. Ce dernier limite grandement les mouvements indésirables de la suspension tout en offrant un bon grip sur les obstacles. Que ce soit en relance ou sur les coups de cul, le Reign se montre nerveux et répond à la moindre sollicitation. Nous ne nous sommes jamais sentis pénalisés quand le dénivelé était positif.

Dans la veine du Trance, Giant propose ici un vélo qui pédale et possède des aptitudes exceptionnelles pour envoyer dans la pente.

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L, XL – Modèle d’essai : M – Amortisseur : Rock Shox Monarch Plus DebonAir RC3 – Fourche : Rock Shox Pike RCT3 Dual Position Air custom offset – Freins : Sram Guide RSC  – 200/180 mm – Guide-chaîne : MRP AMG – Dérailleur arrière : Sram XX1 – Pédalier : Sram XX1, 32 – Commandes : Sram XX1 – Cassette : Sram XG1195, 10-42 v. – Roues : DT Swiss EX1501 Spline One – Pneus : Schwalbe Magic Mary, 27.5’’x2.35, Hans Dampf 27.5’’x2.35 Snakeskin Tubeless Easy – Potence : Truvativ Holzfeller, 40 mm – Cintre : Truvativ Blackbox Boobar, 780 mm – Tige de selle : Reverb Stealth, 30,9 mm –  Selle : Fi’zi:k Tundra M3 –  GEOMETRIE : Top tube : 620 mm – Tube de selle : n.c. – Angle de direction : 65° – Angle de tube de selle : 73° – Bases : 434 mm – Empattement total : 1 191 mm – Hauteur boîtier : 336 mm – (Reach : 444 mm-Stack : 577 mm)

Distributeur : Giant Bicycles France. Internet : www.giant-bicycles.com

RENDEMENT [star rating= »3.5″]
CONFORT [star rating= »4.5″]
MANIABILITÃE [star rating= »4.5″]
STABILITE [star rating= »5″]
PRIX/EQUIPEMENT [star rating= »4.5″]

[quote]On aime :le comportement global, taillé pour la course
On regrette : pas donné dans cette version haut de gamme… [/quote]

 

Previous articleCongrès de la Fédération des Stations Vertes
Next articleUrban DH Grasse le 16 Novembre 2014
Journaliste & photographe à bikelive.com