Accueil ESSAIS Commençal Meta TR V4.2 Essential : La machine idéale sauce Commençal

Commençal Meta TR V4.2 Essential : La machine idéale sauce Commençal

La version 4.2 du Meta TR hérite des évolutions de son grand frère le Meta AM, mais avec un débattement réduit et une géométrie moins engagée. Cela suffit-il pour autant à en faire une bonne machine à tout faire ?

DR. T. Zaniroli

[Htab][tab title= »PRIX »]2899€[/tab][tab title= »POIDS »]13.80 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 140 mm | Déb. ar. : 130 mm[/tab][tab title= »USAGE »] rando-sport, vallonné, montagn.[/tab][/Htab]

Autant vous le dire tout de suite, la vision d’un vélo idéal et « bon à tout faire » est purement subjective. Tout simplement parce qu’on a chacun des attentes guidées par l’âge, la condition physique, l’endroit où l’on roule ou encore d’un point de vue purement terre à terre… le porte-monnaie ! Dans notre cher et tendre milieu segmenté qu’est le VTT, il y a toutefois une tendance vers le vélo passe-partout, un tout-suspendu pas trop lourd, confortable, ludique et confortable dont le débattement tourne généralement aux alentours de 130 mm de débattement. La machine idéale en rando-sport, que vous pouvez utiliser aussi bien sur vos parcours préférés à côté de la maison qu’en montagne. Chez Commençal, la machine « idéale » s’appelle Meta TR. Déjà existante au catalogue de la marque andorrane, elle vient juste d’évoluer sous la dénomination V4.2 et reprend les bénéfices techniques initiés sur son grand frère le Meta AM V4.2. Et si au premier coup d’œil rien de nouveau sous le soleil, c’est bel et bien un tout nouveau châssis que nous a pondu Nicolas Ménard, l’ingénieur de la marque.

4.2017

Ce nouveau Meta TR, il se veut avant tout dans l’air du temps, tout en gardant son ADN. On est bien dans la famille Meta… et on y reste ! Quoi de neuf, alors ? Le débattement tout d’abord, revu à la hausse puisqu’il passe à 130 mm à l’arrière et 140 mm à l’avant. La géométrie évolue dans ce sens et se veut plus agressive au niveau des angles, tout en conservant de belles mensurations au niveau de la partie avant (allonge et longueur de tube supérieure). On ne change pas une formule qui marche ! Le reste, ce sont de belles optimisations, à commencer par le tube supérieur en deux parties, plus esthétique que le précédent et qui accepte mieux les amortisseurs à gros volume. L’architecture de suspension arrière ne change pas, mais la cinématique a été revue. L’amortisseur passe à l’entraxe métrique avec l’adoption d’un RockShox Deluxe RT en 210X50 mm. Pas de surprise à l’intérieur de ce dernier qui reprend le fonctionnement du Monarch, là où son grand frère le Super Deluxe inaugure une hydraulique complètement remaniée. Histoire d’être au goût du jour, le Meta TR passe au format Boost au niveau des axes de roues. L’espace pour le porte-bidon a été amélioré et le tube diagonal adopte une protection qui descend jusque sous le boîtier de pédalier. On finit le tour du propriétaire des évolutions de ce cadre à l’arrière, avec une nouvelle patte de frein qui offre plus de place pour l’étrier. Commençal a tenu à la jouer simple au niveau des versions : l’Origin en prix d’appel agressif et l’Essential que nous avons testée. A moins de 2 900 €, ce “cœur de gamme” offre un package full Sram qui va droit à l’essentiel : une fourche Pike RC à l’avant, un groupe GX en 1X11, des freins Level en disques de 180 mm et une monte de pneus Maxxis bien énervée. Pas besoin de plus pour envoyer !

Mini enduro, maxi plaisir ?

Pas de doute, le Meta TR perpétue dignement la philosophie de la marque andorrane : ici, c’est le plaisir de pilotage qui est mis en avant… un constat qui se retrouve dès les premiers tours de roue. Et premier constat, là où j’ai toujours tendance à être entre deux tailles (M ou L) et à privilégier la taille supérieure, je trouve parfaitement mes repères sur le TR en M. Vient ensuite le délicat choix du réglage de la suspension arrière. Autant vous le dire tout de suite, la précontrainte de l’amortisseur arrière aura une grosse influence sur le comportement global du vélo. Avec 30% de précontrainte, le TR est une arme en descente. Je retrouve le grip en courbe, la tolérance et la capacité de passer n’importe quelle caractéristique au Meta. Dans ce segment, le Commençal n’a que très peu de concurrents : c’est un monstre d’efficacité dans la pente. Le revers de la médaille, c’est qu’il perd en polyvalence dès que l’on roule sur des profils moins accidentés. Il en devient même fatiguant à rouler dans les petits sentiers techniques. Vous savez, ces petits monotraces ludiques où il faut donner un coup de pédale en sortie de virage, faire des transferts de masse, franchir des obstacles sans perdre de vitesse. Là, le TR vous fait payer son embonpoint et sa géométrie généreuse dans la pente. Alors oui, vous pouvez toujours utiliser la position Trail de l’amortisseur, mais vous perdrez en adhérence là où vous pourrez en avoir besoin. L’autre solution – que j’ai finalement adoptée au fil des sorties – consiste à rouler avec 25% de précontrainte pour gagner en dynamisme. Là, le Meta TR gagne en peps et en vivacité, même s’il fait encore payer son embonpoint. Reste qu’en côte, il s’en sort honorablement grâce au grip des suspensions, qui permettent d’offrir une sacrée motricité. A vous d’avoir les cuisses pour emmener le plateau de 32 dents à la fin de la sortie. Si comme moi, vous êtes du genre lentement mais sûrement, privilégiez le montage d’une couronne de 30 dents. Alors, 25% ou 30% ? Tout dépend du profil de vos sorties. Si vous avez la chance d’habiter dans une région où le dénivelé est généreux là où de belles sorties typées DH s’offrent à vous (celles où il y a essentiellement des montées et de belles grosses descentes), vous aurez tout intérêt à partir sur un réglage des suspensions à 30% de précontrainte pour vous faire plaisir dans la pente. Au final, le TR est le vélo polyvalent à la sauce Commençal. Un vélo agressif et qui reste axé sur le plaisir de pilotage. Confortable, rigolo et tolérant, il pêche toutefois en polyvalence pure. Trop proche de son grand frère le Meta AM pour en faire une machine performante en rando-sport, il laisse toutefois une porte ouverte à la marque andorrane pour un nouveau châssis moins extrême. De mon côté, je miserais bien sur un châssis un peu plus léger, un 29 » en 120 mm de débattement à l’arrière et 130 mm à l’avant, mais à la sauce Commençal. Moi, je signe tout de suite…

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L, XL – Modèle d’essai : M – Cadre : aluminium – Amortisseur : RockShox Deluxe RT – Fourche : RockShox Pike RC – Freins : Sram Level ø180 mm – Dérailleur arrière : Sram GX – Pédalier : Sram GX 32 dents – Commande : Sram GX – Cassette : Sram XG1150 10-42 dents – Moyeux : Formula – Jantes : Mavic 424 – Pneu av. : Maxis DHRII EXO TR 27.5 »X2.3 – Pneu ar. : Maxxis Ardent EXO 27.5 »X2.3 – Potence : Ride Alpha 50 mm – Cintre : Ride Apha 780 mm – Tige de selle : RockShox Reverb Stealth – Selle : Ride Alpha SuperLight – GEOMETRIE : Tube supérieur : 604 mm – Tube de selle : 450 mm – Angle de direction : 66,5° – Angle de tube de selle : 74° – Bases : 440 mm – Empattement total : 1 169 mm – Hauteur boîtier : 328 mm – Reach : 435 mm – Stack : 598 mm.

Distributeur : Commençal, www.commençal-store.com

RENDEMENT
CONFORT
MANIABILITE
STABILITE
PRIX/EQUIPEMENT

Publicité