Absa Cape Epic, stage 4 : ça commence à tirer…

Nous avons quitté ce matin le campement à Greyton pour partir sur l’étape 4 qui nous a mené à Elgin, à Oak Valley précisément. Au menu aujourd’hui, 112km avec 2150 m de D+.

Installés depuis deux nuits à Greyton, nous avons quitté notre deuxième village itinérant ce matin pour rejoindre Elgin où nous allons passer les trois prochaines nuits, à 75 km de Cape Town. Sans y être, on ne peut imaginer toute la logistique mise en place pour déménager plus de 1200 pilotes, le staff et le troupeau de journalistes couvrant l’événement : c’est tout bonnement monstrueux ! Tout d’abord surpris de la capacité de l’organisation à démonter et remonter aussi vite un village complet, renseignements pris, il y a en l’occurrence deux villages de tentes, ce qui permet d’alterner entre chaque déménagement. Malin!

Bref, aujourd’hui donc, nous sommes à Oak Valley dans le comté d’Elgin, et c’est un ciel gris, avec quelques très légères gouttes de pluie que tous vont s’élancer sur un parcours alternant montées et descentes dont la redoutée côte de Pumping Legs la bien nommée : une ascension qui semble sans fin, à tel point, parait-il, que vous avez l’impression de monter jusqu’au cieux, c’est dire. Récompense après cet effort, la descente de Lover’s Lane qui menait vers les Wind Farms comme on les appelle ici, les éoliennes. Côté météo, cela s’est amélioré : soleil et vent ont chassé les nuages. De là, au ravitaillement, les pilotes repartaient vers Wilderkraans et ses singles pour tracer vers How Hoek Pass et son hôtel, réputé pour être le plu ancien d’Afrique du Sud. Puis, direction Oak Valley Wine Estate où tous pourront prendre un repos bien mérité avant l’étape de demain. Aux dires de tous, une étape très roulante, trop peut-être, avec près de 20km de plat pour commencer et ce n’est que vers la fin que les singles sont arrivés pour donner du piquant à ce stage.

Les hommes sont déjà arrivés à l’heure où nous écrivons ces lignes, ainsi que les femmes depuis peu. Surprise du jour, c’est Michiel Van der Heijden et Andri Frischknecht (Sott-SRAM Young Guns) qui ont franchi la ligne les premiers en 4’10’00’3, juste devant l’autre team Scott-SRAM MTB Racing composé de Schurter et Stirnemann en 4’10’00’7, excusez du peu, tout de même ! Bon, pour la petite histoire, les quatres co-équipiers sont arrivés roue dans roue et Schurter à « offert » cette étape à ces jeunes équipiers, plus que méritants aujourd’hui.Troisièmes, Fumic et Avancini (Cannondale Factory Racing XC) terminent leur étape en 4’12’36. Sauser et Kulhavy (Investec Songo Specialized) prennent la quatrième place en 4’13’17.

Au général, Fumic et Avancini mènent toujours en 15’18’13,5  devant Schurter et Stirnemann (15’19’55,9) et Sauser avec Kulhavy en 15’20’28,8.

Chez les dames, victoire de Esther Suss avec Jennie Stenerhag ( Meerendal CBC) en 5’05’58,2 devant Strauss et Last (Hansgrohe Cadence OMX Pro) et Spitz / de Groot ( Ascendis Health) en 5’09’40,5.

Au général, Suss et Stenerhag sont en tête avec un temps cumulé de 18’19’21,2 devant Spitz  et de Groot en 18’32’01,3 et le duo Strauss / Last qui bouclent le podium provisoire en 18’46’45,8.

En mixte, victoire,comme les autres jours, du duo composé de la championne Olympique Jenny Rissveds et Thomas Frichknecht (Scoot-SRAM Nextlevel) avec un temps de 4’54’59,2 devant Usher et McDougall (Joberg2-Valencia) en 5’03’21 et la paire Muller / Rabie (Fairtree Capital) qui achève son stage 4 en 5’07’02.

Demain stage 5 au départ à l’arrivée de Elgin avec 84km pour 2100 m de D+ et une sélection des plus beaux singles du coin qui devraient permettre aux pilotes les plus techniques de tirer leur épingle du jeu…et à tous les autres de s’amuser sur cette étape annoncée comme la plus »fun » de toutes !

A suivre…

www.cape-epic.com