Absa Cape Epic, retour sur le prologue

Le prologue de la Cape Epic s’est déroulé ce matin sur le domaine viticole de Meerendal, à quelques 35 km de Cape Town. Une boucle de 26 km pour 750 m de D+ composée à 63% de singles…

A l’heure où nous écrivions ces lignes, les derniers teams roulaient encore sous la chaleur écrasante de ce prologue, 37°c quand même. Il ne faut pas oublier qu’ici, nous sommes en été ! Le parcours de 26 km ne recelait pas de difficulté particulière mais permettait à tous les équipages de se dégourdir les jambes et surtout, comme le précisaient les organisateurs, de lever toute appréhension, surtout pour les « newbies’, les débutants, relativement nombreux à ce que nous avons pu voir dans les files d’attente au départ.

Au terme de ce prologue, honneur aux dames avec une tête de classement pour Sabine Spitz / Robyn de Groot (Ascendis Health) en 1’15’26’ devant Esther Suss / Jennie Stenerhag (Meerendal CBC) en 1’16’06 et Mariske Strauss / Annie Last (Hansgrohe Cadence OMX Pro) en 1’17’15.

Chez les hommes, le classement du jour permet à Manuel Fumic / Henrique Avancini ( Cannondale Factory Racing XC) de prendre la tête en 1’01’52 devant Nino Schurter / Matthias Stirnemann (Scott-SRAM MTB Racing) en 1’03’28 et le duo Samuele Porro  / Alexey Medvedev ( Trek-Selle San Marco) qui termine en 1’03’35. Les tenants du titre, Karl Platt/ Urs Huber sont quant à eux 6èmes en 1’05’15.

Et enfin,  nous retrouvons notre duo de « Frenchies », Leïla et Philippe (ASCFF Red Zebra, N° 76), parti à 9h33 et quelque ce matin.

Vélo Tout Terrain : Leïla, par rapport aux craintes que tu avais hier, comment cela s’est-il passé aujourd’hui?

Leïla : l’appréhension est partie, mais le départ à été très émouvant parceque tous les bénévoles avec qui j’ai travaillé sur les autres éditions étaient là pour nous encourager; après je me suis pas mal entraînée dans le coin, donc la confiance s’est installée petit à petit.

VTT : Philippe, ton ressenti ?

Philippe : je dirais que c’est une bonne mise en jambes ! (rires). Non, sérieusement, on s’est fait plaisir, Leïla a encore progressé depuis Novembre où nous avons roulé ensemble, donc c’était parfait. Après, même s’il ne s’agissait que de 26 km, il y a encore une semaine derrière, il faut donc apprendre à gérer.

VTT : demain, première grosse étape avec plus de 100km; quels sont vos objectifs ?

Philippe : on va continuer  y aller au cardio dans les bossses pour gérer l’effort, se parler beaucoup aussi pour savoir comment l’autre se sent et se raconter des conneries pour faire abstraction des difficultés sur le terrain. Le piège, c’est de trop donner au début et de se retrouver séché rapidement.

Leïla : Moi, je suis un « diesel », il me faut du temps avant de pouvoir tourner les jambes efficacement ! Je vais devoir apprendre à gérer mon effort en fonction de Philippe, du terrain. Pour faire simple, mon premier objectif demain, c’est le premier ravitaillement en eau, après ce sera le deuxième, etc..; comme on disait hier, la course se fait à chaque instant, au jour le jour et elle dure une semaine. Donc pas de précipitation !

Ils terminent 35 èmes sur 67 en mixte et 462 sur 666 au général avec un temps de 1h44.

Demain, départ de Hermanus High School pour la deuxième étape longue de 101 km avec 2300m de D+ et retour à Hermanus également le soir. D’ici là, toute la caravane de l’Absa Cape Epic a bougé pour rejoindre Hermanus donc, à environ 100km de Meerendal, sur la côte de l’océan Atlantique sud, à mi chemin de l’océan Austral…

Infos : www.cape-epic.com