YT Industries Jeffsy CF Pro : Vous allez l’aimer

YT Industries, c’est le vépéciste qui n’en finit plus de grimper. Après s’être fait connaître sur la scène Gravity avec ses vélos de descente, de dirt et d’enduro, la marque allemande s’attaque désormais au gros morceau du marché des VTT all mountain/trail. Avec le même A.D.N. fun que les modèles à gros débattement et la volonté de proposer la meilleure expérience de ride possible, le Jeffsy est la solution de YT pour les pilotes qui cherchent une machine bonne à tout faire, voire très bonne quand ça descend !

DR. Daniel Roos
DR. Daniel Roos

[Htab][tab title= »PRIX »]4499€[/tab][tab title= »POIDS »]11,90 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 140 mm | Déb. ar. : 140 mm[/tab][tab title= »USAGE »]Compétition, rando-sport, vallonné, montagne.[/tab][/Htab]

4 499 € | 11,90 kg en taille M sans pédales | Débattement av./ar. : 140/140 mm

Un teasing aux petits oignons, des mots clés et des photos qui fleurissent sur les réseaux sociaux (www.jeffsy.com), il n’aura fallu qu’un mois de campagne de communication pour créer le buzz autour d’un vélo que personne n’a encore vu. Quand on dit personne, c’est sans inclure les quelques journalistes invités, dont nous faisions partie, pour découvrir et rouler la nouveauté YT en ce début mars. C’est sur les superbes sentiers de l’île de Madère que nous allons faire connaissance avec notre nouvel ami. Au moment de grimper dans l’avion, on est comme vous, on se demande vraiment sur quoi on va tomber. La petite marque allemande a l’habitude de transgresser les codes. On a forcément en tête la toute récente signature du champion de descente Aaron Gwin, qui a fait grand bruit. Quoi qu’il en soit, une escale à Porto et un atterrissage réussi à Funchal plus tard, un exploit en soi, nous voilà à Madère. Direction le nord de l’île et le petit village de Seixal pour enfin apercevoir la bête.

Catalyseur de sensations

Fin du suspense au lendemain de notre arrivée, Stefan Willared, le responsable technique de la marque, lève le voile sur le Jeffsy. Première grosse surprise pour nous, c’est un 29 pouces. L’équipe de développement a fait le choix des grandes roues très tôt dans l’avancement du projet. Pas qu’il faille absolument remplir des cases vides dans la gamme, mais simplement parce que le 29 pouces est la solution la plus pertinente en terme de grip, de rendement et de stabilité sur le terrain selon cet ingénieur. Par ailleurs, l’arrivée du standard Boost 148 facilite grandement le travail des techniciens au moment de sortir une géométrie digne de ce nom. Deuxième surprise, ce n’est ni une machine d’enduro, ni même un vélo de descente que nous avons devant nos yeux : le YT Jeffsy est un pur all mountain taillé pour affronter une large variété de terrains. Les Américains diraient aussi « Agressive Trail Bike », littéralement vélo agressif pour les sentiers ! Le ton est donné, le Jeffsy hérite de 140 mm de débattement à l’avant comme à l’arrière et se définit comme un catalyseur de sensations. Notre version CF Pro d’essai se dote pour cela d’un cadre intégralement construit en fibre de carbone haut module (une version aluminium est également disponible, voir encadré). Comme d’habitude chez YT, les solutions techniques sont simples et surtout éprouvées. La suspension s’articule ainsi autour de la cinématique Virtual 4 Link à point de pivot Horst. Cette dernière donne au Jeffsy des airs de Stumpjumper. En se penchant sur les cotes du vélo, on se rend mieux compte à quel point ces deux-là sont similaires. Le Jeffsy adopte les bases les plus courtes du marché all mountain. Avec une longueur de 435 mm en taille S et M, c’est 2 mm de moins que sur le Specialized. En taille L et XL, les bases passent à 440 mm, pour maintenir un bon équilibre sur le terrain. Grâce à insert réversible, les angles de direction, de tube de selle et la hauteur du boîtier sont ajustables. On peut ainsi faire varier les angles de plus ou moins 0,8°. La direction passe ainsi de 67,6° à 66,8° et le tube de selle de 75,3° à 74,7°. Le boîtier se cale lui à 346 mm ou 338 mm du sol. Un angle de direction sous les 67°, c’est encore une première pour un 29’’. Quoi qu’il en soit, on pourra en fonction du profil du terrain, roulant ou descendant, faire varier les aptitudes du vélo. Le Jeffsy devrait permettre d’engager sérieusement dans la pente. Ni trop long, ni trop court, l’allonge du vélo (Reach) est un bon compromis entre stabilité et maniabilité, avec une cote à 425 mm en taille M et 445 mm en taille L. YT assure ainsi également un empattement généreux à son vélo. L’équipement de cette version Pro, la plus haut de gamme, est sans concession. YT a sélectionné ce qui se fait de mieux à tous les niveaux : suspension Fox Float en finition Factory, roues DT Swiss carbone XCM Spline 1200, transmission Sram X01 ou encore poste de pilotage Renthal, rien n’a été laissé au hasard. La cerise sur le gâteau étant le prix final qui ne dépasse pas la barre des 5 000 € ! YT frappe encore très fort. Les premières commandes devraient être honorées courant mai.

Jeffsy, ça rime avec Stumpy ?

C’est principalement sur des traces descendantes que nous avons apprivoisé le Jeffsy. Le premier constat qui nous vient à l’esprit une fois au guidon, c’est la facilité avec laquelle nous avons pris en main la machine. On est immédiatement à la maison et la géométrie sacrément bien foutue, fait oublier les grandes roues. À aucun moment nous n’avons eu la sensation d’être aux commandes d’un pachyderme, et encore moins d’un 29 pouces. La masse réduite de la machine (11,9 kg) conforte certainement cette impression. Quoi qu’il en soit, le Jeffsy se montre particulièrement maniable dès les premiers tours de roues. On est à la maison comme diraient certains ! De bon augure au moment de lâcher les freins dans la pente. Le Jeffsy prend de la vitesse et met en confiance. L’inertie des grandes roues et leur surface de contact au sol en font un rail à haute vitesse. Le grip est démoniaque et on s’envoie de longues courbes à bloc. La suspension lit parfaitement le terrain et appréhende les gros chocs sans accroc. Comme sur une machine d’enduro, on est calé sur le vélo et concentré sur son pilotage, du bonheur. Il n’y a que dans les portions défoncées où on se dit qu’avec une allonge 10 à 20 mm plus longue, on gagnerait en confort à l’usage. Quoi qu’il en soit, pas de quoi faire demi-tour au moment de passer commande. Même topo dans le sinueux, où le Jeffsy s’en sort encore à merveille. On met de l’angle, on passe d’un appui à l’autre tout en souplesse tout en se servant des aspérités du terrain pour décoller et éviter quelques pièges… Bref on joue en permanence avec la machine. Le vélo tourne dans un mouchoir de poche. Le châssis en carbone renvoie l’énergie et n’a de cesse d’accélérer. Seules les roues carbone DT Swiss demandent un temps d’appréhension. Particulièrement rigide, elles demandent une certaine condition physique à l’usage. Néanmoins, elles nous ont paru un poil plus tolérantes que leurs homologues en 27.5’’.

On est également agréablement surpris par les capacités de pédalage du vélo. Nous avons quand même réalisé quelques grimpettes à son guidon, et le Jeffsy n’a pas à rougir. La suspension reste active sur les petits chocs mais verrouille bien quand il faut envoyer les watts. D’un mini enduro, le Jeffsy se transforme alors en trail bike. Si pour vous le plaisir de rouler et le pilotage agressif priment avant tout, alors comme tout bon copain, le Jeffsy sera toujours là et saura vous accompagner quelle que que soit votre pratique. À l’instar du Specialized Stumpjumper 29 qui nous avait marqué l’an passé et fait office de référence dans la catégorie, le Jeffsy est l’un de nos coups de cœur de ce début de saison. Le match s’annonce relevé dans la catégorie all mountain en 2016, et c’est vous consommateurs qui devriez sortir vainqueur, grâce à une offre de plus en plus variée.

Caractéristiques :

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L, XL – Modèle d’essai : M – Cadre : carbone haut module – Amortisseur : Fox Float DPS Evol 3-Position Factory – Fourche : Fox 34 Float Fit4 3-Position Factory – Freins : Sram Guide Ultimate, ø200/180 mm – Dérailleur arrière : Sram X01 – Pédalier : Race Face Next SL, 30 dents – Commandes : Sram X01 – Cassette : Sram XG-1175, 10-42 v. – Roues : DT Swiss XMC Spline 1200 – Pneus : Onza Ibex RC2, 29’’x2.4/2.25 – Potence : Renthal Apex, 50 mm – Cintre : Renthal Fatbar Carbon, 760 mm – Tige de selle : RockShox Reverb Stealth, ø31,6 mm – Selle : SDG Circuit – GEOMETRIE en taille M : Top tube : 592 mm – Tube de selle : 440 mm – Angle de direction : 66,8°/67,6° – Angle de tube de selle : 74,7°/75,3° – Bases : 435 (S et M) – Empattement total : 1 154 mm – Hauteur de boîtier : 338/346 mm – Reach : 425 mm – Stack : 610 mm.

Distributeur : YT Industries, Contact : www.yt-industries.com

RENDEMENT [star rating= »4″]
CONFORT [star rating= »4.5″]
MANIABILITE [star rating= »5″]
STABILITE [star rating= »4.5″]
PRIX/EQUIPEMENT [star rating= »5″]

[quote] On aime : Facile • Joueur • Efficace • Prix/équipement
On regrette : RAS.[/quote]

Previous articleOrbea Alma : first arrived, first served !
Next articleLa FFCT éco-responsable
Journaliste & photographe à bikelive.com