Accueil ESSAIS Specialized Levo FSR Comp Carbon : Agile, le bougre !

Specialized Levo FSR Comp Carbon : Agile, le bougre !

Le Levo FSR Comp est le « bon coup » chez Specialized, à condition de lui changer ses roues. Cette version carbone sera-t-elle à la hauteur ? C’est ce que nous avons voulu savoir en profitant de deux jours de roulage à son guidon.


[Htab][tab title= »PRIX »]5199€[/tab][tab title= »POIDS »]22 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 150 mm | Déb. ar. : 140 mm[/tab][tab title= »USAGE »] rando-sport, vallonné, montagne.[/tab][/Htab]

Le Comp chez Specialized a toujours eu la réputation d’être la bonne affaire, à condition de lui changer ses roues. La version carbone de ce nouveau millésime ne déroge pas à la règle puisque notre modèle de test a souffert du train roulant. Pas au niveau des pneus, les Butcher Grid sont certainement les meilleurs pneumatiques du marché pour le VTTAE actuellement, non, ce sont les jantes qui n’ont pas tenu. Alors oui, les roues sont un peu souples, mais c’est ce qui rend aussi le vélo facile à piloter. Mais qui dit jante large, ici des 38 mm, dit souvent plus sensibles aux coups. Or là, l’alu est définitivement trop tendre. Après deux jours de roulage sur un terrain mixte avec passage dans les pierres, elles sont bonnes à jeter. Gloups… Le Comp Carbon, c’est un triangle avant en carbone, soit 500 g de moins par rapport à sa version aluminium et un arrière en aluminium. Par contre, sincèrement sur la balance, difficile de sous-peser la différence. Au roulage par contre si ! Le gain se nomme dynamisme et précision de pilotage. Oubliez le flou, oubliez la débauche d’énergie pour tenir le vélo sur sa trajectoire, le Comp Carbon est précis et très amusant à piloter (même s’il faut un peu le forcer de l’arrière dans les virages). Certes le grip et la capacité du pneu avant mettent carrément en confiance dans les passages où les pierres font la loi. Mais avec 1.6 bar de pression, ils sont un allié sans faille du Comp Carbon. Alors on se lâche à son guidon, et on attaque d’autant plus que la nouvelle fourche RockShox Revelation impressionne par sa capacité à encaisser les chocs. Même si c’est surtout à l’arrière que le gros du travail a été fait. L’amortisseur est parfaitement calibré pour cette suspension et le poids du vélo. Avec 30% de précontrainte, l’amorti est confortable et il reste haut de le débattement, semblant délivrer plus de course que les 140 mm annoncés. Mais plus encore, le vélo ne se casse pas sur la successions de chocs, ce qui permet de conserver une assiette au vélo et de garder sa vitesse dans les pentes défoncées. Dans les virages serrés, il ne faut pas hésiter à abaisser son centre de gravité pour ne pas perdre de vitesse, et bien l’enrouler. Et dès que cela devient trialisant, l’avant haut permet de bien placer la roue avant juste en jouant sur le coup de pédale et en tirant à peine le (trop) large guidon.

L’apport du carbone sur le Levo, ce n’est pas en grammes que cela s’apprécie, mais en qualité et facilité de pilotage

Dans les gros raidards, le moteur a toujours tendance à s’essouffler un peu, bien moins qu’avant toutefois. Aussi, on n’hésitera pas à actionner le mode Turbo pour lui donner un regain de vigueur. Et comme en plus c’est maintenant instinctif avec la commande ergonomique, c’est tout bénéfice. Certes, il est toujours aussi difficile de savoir dans quel mode on évolue faute d’indicateur, ce qui peut être gênant si on se laisse distraire par l’apport agréable de l’assistance. On gère alors moins bien son autonomie par exemple sur un terrain que l’on ne connaît pas. Notez que nous avons eu l’occasion d’utiliser l’assistant de marche lors d’une séance photo, et cela marche plutôt pas mal même s’il ne s’agit pas de l’utiliser pendant des kilomètres. Dans les montées façon toboggan à l’envers, on n’hésitera pas à jouer du frein arrière pour éviter d’élargir la courbe avec la vitesse. Car ce qui fait que ce vélo est aussi facile à rouler, c’est aussi que son moteur est d’une grande douceur.

Alors oui, le moteur a chauffé mais contrairement au précédent, n’a pas vu sa puissance s’effondrer. Seul un bruit de ventilateur (qu’il n’a pas) s’est fait entendre. Après un peu de roulage tranquille, tout est rentré dans l’ordre. Une fois aussi, en sortie de courbe descendante, suivie d’une remontée, une hésitation dans le pédalage a généré un emballement puis une coupure du moteur avant de reprendre son travail. Mais on l’excusera tant en contrepartie il n’est pas intrusif dans le pédalage comme l’était la première version. Mieux, son apport d’assistance est naturel dans le pédalage, un peu comme sur le Rocky Mountain (même le Specialized ne l’égale pas). Il impressionne par sa souplesse d’utilisation et par l’arrivée plus progressive de son couple. Il ne donne pas d’à-coups désagréables notamment dans les zone de trialisantes où il ne s’ingère pas dans votre façon de pédaler. On peut donner des petits coups de pédales entre les pierres sans qu’il ne vous projette en avant. Quant à l’autonomie, on n’a jamais été à court, mais surtout ce qui est à noter c’est qu’après une première journée très active à son guidon, les bras, le cou et les trapèzes n’étaient pas aussi usés qu’avec la version alu. Un bon signe.

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L, XL – Modèle d’essai : M – Cadre : carbone FACT 9m/alu M5 – Moteur : Brose Turbo 1.3 – Batterie : Specialized Turbo– 504Wh – Fourche : RockShox Revelation RC – Amortisseur : RockShox Monarch RT – Freins : Sram Guide RE, ø200 mm – Dérailleur arrière : Sram GX, 10 vit. – Pédalier : Custom, 32 dents – Commandes : Sram GX 1×1 – Cassette : Sram PG 1130, 11-42 – Jantes/moyeux : Roval 38 mm alu/Specialized – Pneus : Specialized Butcher Grid, 27.5×2.8 » – Potence : Specialized Trail – Cintre : Specialized, 780 mm – Tige de selle : Command post 125 mm, ø30,9 mm – Selle : Specialized Henge Comp – GEOMETRIE taille M : Top tube : 580 mm – Tube de selle : 435 mm – Angle de direction : 66° – Angle de tube de selle : 74° – Bases : 459 mm – Empattement total : 1185 mm – Hauteur de boîtier : 340 mm – Garde au sol : n.c – Reach : 410 mm – Stack : 603 mm.

Distributeur : Specialized France, Contact : www.specialized.com

AUTONOMIE
CONFORT
MANIABILITE
STABILITE
PRIX/EQUIPEMENT

[quote] On aime : Un vélo plus facile à piloter • Un moteur plus naturel au pédalage • Pneus sensationnels
On regrette : Jantes fragiles • Selle indigne de la marque.[/quote]

Publicité