Orbea Rallon R4 X30 : Tout d’un grand !

DR Nicolas Le Carré

Découvert en fin de saison dernière, le Rallon R4 s’est vite imposé comme l’un des tubes de l’année 2014. Nouveau châssis, développement abouti, géométrie radicale mais cohérente, la liste des points positifs est longue. Quant est-il de cette version premier prix ? Sur le papier, elle semble idéale pour découvrir sérieusement l’enduro. Nous sommes allés du côté des Portes du Soleil et des 2 Alpes en ce début d’Été, pour trouver la réponse !

Orbea Rallon R4 X30 (1)
DR Nicolas Le Carré

[Htab]
[tab title= »PRIX »]2499€[/tab]
[tab title= »POIDS »]14,60 kg sans pédales en taille M[/tab]
[tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 160 mm | Déb. ar. : 160 mm[/tab]
[tab title= »USAGE »]Compétition, rando-sport, montagne.[/tab]
[/Htab]

La quatrième génération de Rallon ne cesse d’être plébiscité pour ses qualités dynamiques et techniques. À la rédaction, on s’est dit : « quitte à découvrir l’enduro, autant le faire avec les bons outils ». Bien sur, il n’est pas question de se ruiner, d’où le choix de cette version premier prix. Ce modèle X30 dispose du même châssis R4 que le reste de la gamme. Il devrait rester au catalogue encore quelques années, puisque la politique de la marque Basque Espagnole est de réaliser des vélos qui durent dans le temps, sans céder aux sirènes du marché. Construit en aluminium série 7000, le Rallon utilise la cinématique maison C9-12. Cette dernière s’articule autour d’un point de pivot concentrique situé autour de l’axe de roue arrière. En plus d’être efficace, c’est léger, compacte et rigide ! Le tout est associé à une toute nouvelle biellette. Plus longue que sur l’ancien modèle, elle est désormais fixée sur le tube inférieur du cadre. On gagne en efficacité au pédalage grâce au pivot plus haut et en performance en descente de part le bras de levier plus important. Pour maximiser la sensibilité sur les petits chocs, le point d’ancrage bas de l’amortisseur est monté sur roulements.

Au goût du jour !

La géométrie du Rallon n’est pas en reste. On retrouve tous les ingrédients qui font le succès d’un vtt d’enduro à l’heure actuelle. Tube supérieur long, angle de direction calé à 66,5°, boitier bas, angle de tige de selle redressé à 75° pour pédaler, bases ultra courte en 420 mm et possibilité de faire varier les angles de -0,5° et baisser le boitier de pédalier de 7 mm, on n’aime pas… on adore ! Pour des raisons de coûts évidentes, la version X30 du Rallon troque l’axe de 12×142 mm pour un serrage rapide traditionnel.

Orbea Rallon R4 X30 (3)
DR Nicolas Le Carré

L’équipement n’est pas oublié, compte tenu du tarif de la bête. On retrouve un combo Fox pour la gestion des suspensions. L’amortisseur dispose d’une clapeterie spécifiquement étudiée pour la cinématique C9-12. Devant, la Fox 34 Float en 160 mm est issue de la série entrée de gamme Evolution. Le train roulant est confié à Mavic avec des jantes XM319 associées à des moyeux Shimano. La marque Japonaise s’occupe aussi de la transmission. La monte pneumatique sort de l’ordinaire, puisque c’est Geax, avec ses Goma qui gère le tout. La partie freinage est assurée par Formula avec les C1 et leurs rotors en 180 mm. Le reste des composants se résume en un panachage de pièces Race Face, simple et efficace.

En selle…

Une fois embarqué, on est comme à la maison. La position est bonne. On trouve naturellement sa place. La première bonne surprise, c’est l’aptitude du Rallon à pédaler. On est toujours dans le confort et c’est efficace. Il ne pompe pas et économise son pilote. Au sommet de la première descente, on baisse la selle, non télescopique et on attaque le négatif. L’Orbea est vif. Il se faufile d’un virage à l’autre sans difficultés grâce à ses bases courtes. On charge l’avant pour obtenir de l’appui, il reste parfaitement collé au sol. Les nouveaux pneus Geax Goma sont une surprise. Ils possèdent une carcasse costaude qui permet de descendre en pression. C’est du bonheur dans les champs de racines. Avec un peu plus d’air, à l’arrière, ils s’en sortent aussi dans les pavés. Leur gomme plutôt dure est clairement optimisée pour une bonne tenue dans le temps. Ils manquent un peu d’accroche latérale, mais c’est seulement dans les terrains très gras qu’on atteint la limite du produit. Un autre point dominant du Rallon et pas des moindres, c’est sa faculté à passer fort dans les portions rapides et défoncés. Les suspensions sont équilibrées et la machine fait le reste. Au freinage, la cinématique C9-12 limite les effets néfastes de ce dernier. Le grip est là, même dans la tôle ondulée des pistes de descente permanentes des massifs Alpins. Le Rallon est plein de ressources. S’il saura ravir les pilotes les plus exigeants, il est surtout le parfait camarade de jeu pour les moins aguerris. Facile et efficace, c’est tout ce qu’on lui demande !

Orbea Rallon R4 X30 (4)
DR Nicolas Le Carré

Rallon un peu

Si le Rallon nous a emballé, il y a malgré tout, des détails négatifs qui ne sont pas directement imputables à Orbea. On commence par la fourche Fox 34 Float Evo. Un problème de perte de débattement est venu gâcher la fin de l’essai. De 160 mm on s’est retrouvé à rouler avec une fourche en 140 mm et une perte de maintient, sans perte de pression du ressort pneumatique. Un problème pris en garantie. Fox Europe nous assuré pouvoir procédé à une réparation de la fourche rapide, le produit ne passant pas plus de 48h dans les locaux du SAV. Par ailleurs, pour 2015 la cartouche hydraulique CTD est revue. Elle devrait offrir un meilleur maintient. L’autre souci, c’est un Formula C1 inutilisable à l’état neuf. Le frein arrière première monte du X30 était chargé en bulles d’air. Formula nous a certifié qu’il s’agissait d’une série isolée. Le genre de détail que votre magasin doit être en mesure de voir et résoudre avant l’achat du vélo. Une fois purgés, Ils ont offert un fonctionnement exemplaire. Nous n’avons plus jamais eu à nous en plaindre.

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L – Modèle d’essai : M – Amortisseur : Fox Racing Shox Float CTD Boostvalve – Fourche : Fox Racing Shox 34 Float CTD Evolution – Freins : Formula C1 Disc 180 mm – Dérailleur avant : Shimano Deore – Dérailleur arrière : Shimano SLX Shadow Plus – Pédalier : Race Face Ride, 36-24 – Commandes : Shimano SLX M670 – Cassette : Shimano HG50, 11-36 v. – Roues : Mavic XM319 Disc / Shimano Deore / M475 – Pneus : Geax Goma, 27.5’’x2.40/2.25 – Potence : Race Face Ride – 60 mm – Cintre : Race Face Evolve ¾ Riser – 750 mm – Tige de selle : Race Face Ride, 31.6 mm – Selle : Selle Italia Q-Bik – GEOMETRIE : Top tube : 606 mm – Tube de selle : 455 mm – Angle de direction : 66,5°/66 – Angle de tube de selle : 75°/74,5° – Bases : 420 mm – Empattement total : 1172 mm – Hauteur boîtier : 345/338 mm

Distributeur : Orbea – Webwww.orbea.com

Notes
RENDEMENT [star rating= »3.5″]
CONFORT [star rating= »3.5″]
MANIABILITE [star rating= »4,5″]
STABILITE [star rating= »5″]
PRIX/EQUIPEMENT [star rating= »4.5″]

[quote]On aime : la géométrie, le fonctionnement, l’aptitude dans le défoncé, la prise en main
On regrette : la fourche et les freins à surveiller, les grips non lock-on, la tige de selle non télescopique, le guide chaîne en option.[/quote]

Previous articleTrans- Savoie 2015, inscriptions dès demain
Next articleWorld Bicycle Relief : le vélo humanitaire
Journaliste & photographe à bikelive.com