Norco Bicycles Optic Carbon 9.2 : Plein les yeux

Avec l’Optic, les Canadiens de chez Norco entendent bien proposer une machine taillée pour rouler jusqu’à plus soif et affronter les sentiers de tous genres. Disponible en 29 et 27.5 », cette machine conçue à Vancouver hérite d’une géométrie agressive pour sublimer ses 110 mm de débattement arrière. C’est début avril, du côté de Birmingham, que nous sommes allés voir ce que ce nouveau trail bike dans sa déclinaison 29 » avait dans le ventre.

DR Norco
DR Norco

[Htab][tab title= »PRIX »]4899€[/tab][tab title= »POIDS »]12,30 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. :120 mm | Déb. ar. : 110 mm[/tab][tab title= »USAGE »]Compétition, rando-sport, vallonné, montagne.[/tab][/Htab]

Norco fait partie du paysage VTT depuis les débuts de notre sport. Aujourd’hui membre de Live to Play Sports, la plus grosse compagnie dans le milieu du cycle au Canada, Norco fait son retour en France après dix ans d’absence. C’est vers la société Sunex, également distributeur de Troy Lee Designs, qu’il faudra se tourner pour mettre la main sur ce nouvel Optic. C’est le modèle Carbon 9.2 que nous avons pu tester pour ce premier contact avec la bête. Il s’agit de la version intermédiaire de la gamme carbone. Avec ses roues en 29 pouces, l’Optic hérite donc d’un triangle avant construit en fibres, disposant d’une résine spécifique dite Armorlite. Derrière ce terme marketing, se cache un produit qui permet de lier plus solidement les fibres. Au final, on est censé obtenir un triangle avant proposant une meilleure résistance aux impacts et plus léger, car nécessitant moins de fibres pour sa construction. Pour maintenir des coûts raisonnables, Norco a fait le choix de l’aluminium pour la partie arrière. Ce dernier passe au format Boost 148, afin de gagner de la place au niveau de la boîte de pédalier et par la même occasion réduire la longueur des bases. L’ensemble s’articule autour de la cinématique ART. Ce four bar linkage Horst hérite d’un positionnement des points de pivot spécifiquement étudié pour une pratique agressive du cross-country. La géométrie de l’Optic n’est pas en reste. Les deux années de développement de la machine ont permis de définir des cotes particulièrement modernes. Elles s’inspirent de ce qui se fait maintenant sur le segment all-mountain et enduro, ce qui laisse présager du meilleur en terme de comportement. Norco fait appel à son procédé Gravity Tune afin d’affiner la géométrie pour chaque taille de cadre. Ce n’est plus seulement le triangle avant qui s’allonge et se rehausse, mais également le triangle arrière. En effet, les Canadiens ajustent la longueur des bases en fonction de chaque taille de cadre, afin que le pilote ait la position la plus équilibrée sur sa machine quelle que soit sa taille. C’est ainsi qu’on retrouve respectivement sur les tailles S, M, L et XL des bases en 425, 430, 435 et 440 mm. Quoi qu’il en soit, le triangle arrière est particulièrement court pour un 29 pouces tout-suspendu. Il devrait dynamiser la bête dans les sections sinueuses et sur les relances. À contrario, l’allonge (reach) prononcée permet d’offrir un empattement qui prône la stabilité à haute vitesse et la sécurité dans les enchaînements cassants. La bonne position de pilotage est maintenue grâce à l’usage d’une potence courte. Les angles de tube de selle (74,9°) et de direction (68,5°) sont dans la norme des vélos de la catégorie trail et prônent l’efficacité au pédalage et la stabilité en descente.

L’équipement n’est pas oublié avec un combo de suspension Fox de la gamme Performance Elite. On retrouve avec plaisir un modèle 34 Float Boost qui devrait offrir rigidité et précision au train avant, tandis que les 110 mm de la suspension arrière sont gérés par un Float DPS Evol. À l’exception du pédalier Race Face Turbine Cinch, on retrouve un groupe Shimano Deore XT complet. Démarche inédite et qui une nouvelle fois n’est pas pour nous déplaire, Norco livre son nouvel Optic avec une couronne Cinch 30 dents et un combo Cinch 36/26 dents. La marque laisse ainsi le choix au client de rouler en 1×11 ou 2×11. Pour finir on retrouve un train roulant confié à Easton avec les ARC24, chaussé en gomme Schwalbe. Disponible dans trois déclinaisons carbone/alu, l’Optic est également proposé dans deux versions entièrement en aluminium. Ces dernières s’échangent à partir de 2 599 €.

Aurore boréale

C’est dans le centre de l’Angleterre, à quelques kilomètres de Birmingham, que nous avons pu découvrir l’Optic. Norco nous a emmené au milieu du Trail Center de Cannock Chase pour accomplir nos premiers tours de roues sur cette nouvelle monture. Une fois notre machine trouvée, on passe voir le mécano de chez Fox pour régler la précontrainte du vélo (30% à l’arrière et 20% à l’avant), on ajuste notre position sur le vélo et nous voilà partis. On attaque d’entrée de jeu par une petite descente tout en rythme qui permet de prendre confiance sur le vélo. Premier constat : on est parfaitement posé sur la machine. La potence courte permet d’engager le vélo sans douter et on profite du long triangle avant pour prendre confiance et accélérer. L’Optic reste stable en toute circonstance. Lorsqu’il faut en remettre un coup, on profite des bases courtes pour se relancer. La suspension est sensible et lit le terrain avec précision. Elle se raffermit sur les chocs plus importants, afin de garder le contrôle en permanence. On est sur un fonctionnement très progressif. On a clairement le sentiment d’avoir un peu plus de débattement que prévu, preuve s’il en est que la suspension de l’Optic est parfaitement gérée. Par ailleurs, la cinématique ART permet de garder un amortissement actif, même dans les phases de freinage. Un paramètre qui facilite encore plus le travail dans les portions cassantes. On traverse un chemin et c’est parti pour une section vallonnée, alternant bosses et cuvettes. On profite alors des roues de 29 pour garder la vitesse. Seules les gommes Pacestar, un poil dures, ne nous ont pas emballées. Sur certains appuis, on a tendance à perdre le grip de manière aléatoire. On remet quelques coups de pédales si nécessaires, la machine répond à la perfection. C’est un sentiment de facilité qui ressort derrière le guidon de l’Optic. Dans les grimpettes, c’est du pareil au même, la machine se laisse emmener avec aisance. La suspension reste active, sans nuire à l’effort, et offre ainsi une motricité à toute épreuve. Assis ou en danseuse, on trouve notre compte et c’est avec aisance qu’on se hisse au sommet. Un comportement qui nous fait dire que l’Optic a de quoi séduire les amateurs de sorties longues distances et ravira également les pilotes souhaitant une machine sans concession, aussi bien en montée, qu’en descente.

On a aussi testé

Norco Optic Carbon 7.2

On vous en parlait en préambule de l’article, le Norco Optic existe aussi en 27.5 ». Si c’est bien le modèle 29 pouces qui a notre faveur, notamment grâce à un excellent rapport facilité d’utilisation/efficacité sur le terrain, le modèle 650b a lui aussi quelques arguments à faire valoir. En déclinant l’Optic dans deux tailles de roues, les ingénieurs Norco voulaient avant tout donner le choix aux pratiquants. L’Optic Carbon 7.2 dispose ainsi des mêmes caractéristiques techniques que son grand frère en 29”. Il possède lui aussi une géométrie agressive et son empattement est quasiment identique à la version grandes roues. Une fois en selle, la position est exactement la même, seule la surface de contact au sol est différente. En action, on a trouvé ce 27.5” particulièrement diabolique dans les portions sinueuses et étroites. Il tourne dans un mouchoir de poche. Un peu moins rapide et stable que le 29”, il fera le bonheur des pilotes aimant les vélos ultra dynamiques. Juste pour vous dire quand même, sur une portion chronométrée, nous avons été plus rapides avec… le 29”.

Caracteristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L, XL – Modèle d’essai : M – Cadre : carbone – Amortisseur : Fox Float DPS Evol 3-Position Performance Elite – Fourche : Fox 34 Float Fit4 3-Position Performance Elite – Freins : Shimano Deore XT, ø180 mm -Dérailleur arrière : Shimano Deore XT – Pédalier : Race Face Turbine, 30 dents – Commandes : Shimano Deore XT – Cassette : Shimano, 11/42 – Roues : Easton Arc 24/Sram MTH – Pneus : Schwalbe Nobby Nic/Racing Ralph Liteskin Pacestar, 29’’x2.25 – Potence : Race Face Turbine Basic, 50 mm – Cintre : Race Face Turbine, 760 mm – Tige de selle : Rock Shox Reverb Stealth, ø31,6 mm – Selle : SDG Circuit – GEOMETRIE taille M : Top tube : 602 mm – Tube de selle : 445 mm – Angle de direction : 68,5° – Angle de tube de selle : 74,9° – Bases : 430 – Empattement total : 1 144 mm – Hauteur de boîtier : 336 mm – Reach : 441 mm – Stack : 601 mm.

Distributeur : Sunex, Contact : www.norco.com

RENDEMENT [star rating= »4.5″]
CONFORT [star rating= »4.5″]
MANIABILITE [star rating= »3.5″]
STABILITE [star rating= »5″]
PRIX/EQUIPEMENT [star rating= »3″]

[quote] On aime : Facile à prendre en main • Efficace sur tous les terrains • Géométrie moderne
On regrette : Gommes Pacestar trop dures.[/quote]

 

Previous articleRocky Mountain Pipeline 750 MSL : Nouveaux horizons
Next articleVite aux kiosques !
Journaliste & photographe à bikelive.com