MBK XC2 R Force : MBK en force

L’année 2009 sera-t-elle celle du retour en force de MBK ? C’est ce que nous avons voulu savoir en testant le XC2 R Force, un tout-suspendu carbone destiné au cross-country marathon. Nous avons été agréablement surpris de découvrir que ce crosseur n’était pas cela, bien au contaire…

La position ne laisse guère de place au doute pour ce qui est du programme : il s’agit d’aller taquiner le chrono. La potence est très longue (120 mm), compensant un peu le tube supérieur court. Un modèle de 100 mm aurait accentué le côté turbulent de ce R Force. Il aurait surtout été mieux adapté à la moyenne montagne. Au premier coup de pédale, le MBK démarre en trombe. Le rendement est là. Le boîtier de pédalier ne plie pas sous les manivelles.

Marathonien au grand coeur, le XC2 R Force se montre rapide et confortable sur les grandes distances aussi

Tout ce que l’on attend d’un crosseur sérieux ! Il ne faut pas hésiter à régler le SAG à 30% (voir sur le piston de l’amortisseur Rock Shox Monarch 4.2) pour profiter pleinement du confort procuré par la suspension. Moins de 30% et vous devez batailler avec un bout de bois qui perd du même coup sa motricité et sa facilité à rouler sur les chemins défoncés. A son guidon, on reste assis en toutes circonstances : la suspension arrière oscille un peu sans nuire à la performance. En relance, les pilotes les plus nerveux bloqueront provisoirement les suspensions. En cas de grosses charges, les limites sont atteintes par cette cinématique.

C’est aussi le cas en côte : il vaut mieux rester en selle pour profiter de la motricité et de la bonne position de pédalage. En descente, sur des terrains défoncés, la suspension reste active sans trop entrer dans le débattement. En revanche, le manque de stabilité réclame de l’attention. En l’air, le R Force prend vite ses aises. C’est un peu surprenant sachant que lever la roue avant demande des efforts à basse vitesse… Un manque de maniabilité certain empêche ce VTT d’être un virtuose du monotrace. Il faut compenser avec un bon coup de guidon, histoire de ne pas aller tout droit, hors trajectoire. Au final, MBK réussit le tour de force de nous proposer (enfin !) un très bon tout-suspendu de cross marathon,
rigoureux et sympathique à piloter.

Previous articleSolid Blade 7.0 : Dur comme du béton !
Next articleIntense Tracer VP : La saga des Tracer continue
Bikelive - L'actu 100% VTT