Le Roc continue en fanfare

« Nous sommes là pour le plaisir. » Sur la ligne de départ de la alltricks.com Rando Roc Noire, Renaud Lavillenie résume parfaitement l’état d’esprit de tous les participants du Roc d’Azur. Avec quelques autres amis sportifs, le champion olympique et recordman du monde du saut à la perche s’élance pour 50 km (il finira en 4h30’). « Officiellement, je suis en vacances encore quelques jours, confie le Clermontois. Avec Cyril (Després), nous nous sommes décidés il y a quelques jours et on a monté une belle équipe de casse-cou. L’objectif est avant tout de se faire plaisir. Le VTT fait partie de ma préparation physique. Je n’aime pas trop courir longtemps alors le VTT est parfait. J’en pratique deux ou trois mois dans l’année, je ne suis pas novice. Aujourd’hui, on s’est dit qu’on allait se reposer dans les montées et attaquer dans les descentes ! » De quoi réjouir Cédric Gracia, grand spécialiste mondial de la descente, également au départ de la plus longue rando du programme. Champion olympique de snowboard cross à Sotchi en 2014, Pierre Vaultier revendique aussi son envie de prendre un maximum de plaisir. « J’étais sur le Roc d’Azur en représentation et puis vendredi soir, au restau, je me suis fait embringuer dans cette histoire, raconte le snowboardeur de Serre-Chevalier, également trois fois vainqueur de la Coupe du monde. Et voilà comment je me retrouve embarqué pour 50 km de VTT. On a une équipe d’enfer, ça va être gros ! » Même motivation pour Cyril Desprès, cinq fois vainqueur du Dakar en moto et aujourd’hui passé en auto chez Peugeot. « L’idée est de passer un bon samedi entre potes. Quand on aime le sport, on connaît forcément le Roc d’Azur. Sur le VTT, je retrouve quelques sensations de la moto, et surtout le plaisir de rouler dans des petits sentiers. C’est du plaisir à l’état pur. » Un plaisir partagé par les 2 900 coureurs au départ. Les sourires à l’arrivée en furent les plus beaux témoignages.

Le Roc d’Azur pour toutes les pratiques et tous les âges

Certes, le sport est souvent associé à la performance. L’Alsacien Axel Zingle, vainqueur du Roc d’Azur Juniors (42 km) en 1h44’15’’, ou le binôme Joseph de Poortere-Emelien associé à Sébastien Roux, premier à franchir la ligne du Roc Tandems (42 km) en 2h0’18’’ seront fiers d’afficher leur succès sur leur CV. Mais le Roc d’Azur est aussi une façon de pratiquer sa passion sans avoir le regard fixé sur son chrono. Samedi, l’essentiel du programme était consacré à la randonnée. La Rando Roc Électrique Noire a montré tout l’essor du marché du VTT à assistance électrique avec près de 100 participants, un record en France. Du côté de la Rando Roc Rouge Déguisée (18 km), sans même avoir absorbé de substances illicites, après une chenille géante des coureurs, on a aperçu parmi les 350 participants Superman, Super Mario, un troupeau d’abeilles et un essaim de vaches (ou l’inverse), des danseuses (ou danseurs, on ne sait plus très bien) en tutu et même le Père Noël, un peu en avance certes. Même esprit festif sur la Rando Roc Famille (8 km) avec près de 200 vététistes. Les traditionnels Kid Roc ont aussi apporté un vent de fraîcheur sur Fréjus. Ils étaient plus de 1 200 sur les quatre courses (entre 2 et 8 km selon les âges) à s’élancer sur la base nature. Difficile de savoir qui des enfants ou des parents étaient les plus stressés ou les plus excités. Dans une récente interview (Journal du Outdoor), la championne du monde Pauline Ferrand-Prévot évoquait avec nostalgie ses souvenirs du Kid Roc. « Ma plus belle victoire au Roc, c’est la première fois que j’ai gagné, racontait la Rémoise. Je devais avoir 12 ans. Ça fait partie des victoires fondatrices. » Le ou la futur(e) championne olympique était peut-être ce samedi au départ du Kid Roc…

Roc Ruelles : Fréjus s’enflamme

Le cœur de Fréjus connaît rarement une telle folie. Comme tous les ans, les équipes de deux concurrents du Roc Ruelles ont mis le feu à la ville. Virages ultra serrés, marches à dévaler ou à escalader, petits passages très techniques à négocier au cordeau, le circuit de 800 m à effectuer en relais, propose tous les ingrédients pour une formidable perfusion d’adrénaline. Le public ne s’y trompe pas avec chaque année une ambiance explosive. Sportivement, en finale, Raphaël Gay et Kevin Miquel ont devancé de 10 secondes Nathan Barneirat et Loic Tournillon. Simon Rogier et Melvin Rullière complètent le podium. Lancés l’an dernier, le Kid Roc Ruelles a également connu un grand succès avec une victoire du binôme Quentin Bourg et Quentin Georgon.

Chapeau Monsieur Barel

A 35 ans, Fabien Barel, trois fois champion du monde de descente (1998, 2004, 2005) et encore très performant sur les Enduro World Series (2e au général 2015) avec son team Canyon Factory Enduro, a décidé de mettre un terme à sa carrière sportive. Une carrière qui méritait un bel hommage. Et quel plus bel endroit que le Roc d’Azur pour fêter cet immense champion, figure emblématique du VTT ? Organisé en collaboration avec Canyon, le moment fut beau et fort. Gâteau, ovation, enthousiasme et surtout un immense respect pour Fabien Barel.

Demain, les courses élites

Du beau monde au départ du Roc d’Azur et du Roc d’Azur Dames

Malgré l’absence de quelques têtes d’affiche parties disputer le test event olympique à Rio, notamment les Français Julien Absalon, Maxime Marotte et le vainqueur à Fréjus l’an dernier, Jordan Sarrou, le plateau de ce 32e Roc d’Azur aura belle allure. Avec Roel Paulissen, vainqueur en 2008 et 2009, Stéphane Tempier, victorieux en 2012, Alban Lakata couronné en 2010 et encore Miguel Martinez lauréat en 1997, 2004 et 2013, quatre des six derniers vainqueurs chercheront à goûter à nouveau au plaisir de la victoire. Attention aussi au jeune tricolore Victor Koretsky, vice-champion du monde Espoirs il y a quelques semaines. Derrière les cadors, ils seront 5 200 au départ, nouveau record de participation.

Dans la course féminine qui lancera la journée, la jeune (21 ans) Margot Moschetti sera au départ pour défendre son titre. Face à elle, la championne olympique 2012 et double championne du monde (2012 et 2013) Julie Bresset pourrait profiter du Roc d’Azur pour poursuivre son retour vers le haut niveau, sur la route des Jeux olympiques de Rio. Attention aussi à la Polonaise Michalina Ziolkowska, victorieuse vendredi du Canyon Roc Marathon et sans doute très tentée par un doublé dans une course où ses compatriotes se sont imposées à 4 reprises sur les six dernières années. (ASO)

Le programme de demain : 

8h00 Roc d’Azur Dames et Espoirs Dames (42 km)

8h30 Roc d’Azur Cadets, Cadettes et Juniors Dames (18 km)

9h30 Roc d’Azur (56 km)

Previous articleCanyon Roc Marathon : victoire de Samuele Porro
Next articleRoc d’Azur 2015 : Bresset et Koretzky à l’honneur
Rédacteur & photographe