Home Rando Le Queyras, l’âme du VTT de montagne

Le Queyras, l’âme du VTT de montagne

89
0

Quand l’été bat son plein, on n’a qu’une hâte : rouler en montagne. Certains iront grimper des sommets en portant leur vélo, d’autres enchaîneront les descentes depuis le haut des télésièges. Pour le crew Intense Vtopo, la grand-messe estivale a lieu chaque année dans le Queyras.

Chez Vtopo, les trips en été sont une institution. Cette année c’est Narbaix qui nous prépare le programme. Les quatre jours sont aux petits oignons, tout est savamment calculé, préparé, anticipé. Chaque journée a un programme principal, mais aussi ses variantes, ses alternatives. Bref, la place au hasard est largement minimisée. Cette année nous gagnons un grade de confort. Nous abandonnons le camping sauvage pour le camping d’Abriès. On se dit que la douche chaude le soir et le fait de laisser les tentes en place sont deux atouts précieux. Le premier pour le confort et la récupération, le deuxième pour le gain de temps chaque jour. Pour chaque journée, chaque participant a signifié sa venue ou pas. Au plus fort, durant le week-end, nous serons sept. Le départ se fait très tôt de Marseille, nous voulons profiter au maximum de notre première journée. Pour ce trip, nous choisissons de faire un maximum de profils descendants. Nous avons donc plusieurs véhicules pour assurer les rotations. Mais il nous restera quand même du dénivelé à grimper sur nos bikes ou en portant. D’ailleurs, ce premier jour nous réserve un bon portage ! Nous arrivons au parking de la bergerie du Lombard vers 9h. Nous ne sommes pas les seuls, il y a déjà un bon nombre de voitures. Nous prenons une des dernières places. Même si la température est un peu fraîche, le ciel est bien dégagé. Nous grimpons la piste sur nos Intense, mais rapidement, le balisage emprunte un sentier qui grimpe dans les alpages. Il faut alors porter. Et ce sera comme ça pendant  plus de 600 m de dénivelé positif. Je suis plutôt content de me trimbaler mon Tracer 275 carbone… Avec ses 13 kg, je le sens à peine sur mes épaules. Pour ceux qui ont des vélos bien plus lourds, le portage devient fastidieux.

La première journée débute tambour battant : 1h15 de portage avant la descente !

Après 1h15 de musculation, nous atteignons enfin notre destination, les lacs de Malrif. Le cadre est splendide. Le premier lac est enchâssé dans une cuvette rocheuse. Le temps change, la lumière baisse, le lac prend des tons de Loch Ness. Un léger vent se met à souffler, mettant fin à notre contemplation. Nous attaquons la descente. Dès les premiers lacets, nous croisons des randonneurs. Comme à notre habitude, nous leur laissons la priorité. Et comme d’habitude, les échanges sont courtois. Nous poursuivons notre descente. Elle ne présente pas de difficulté particulière, mais le sentier, étroit, traverse de grandes pentes très raides. La chute est interdite, sous peine de finir 200 m plus bas dans un sale état. C’est souvent ce qui caractérise la montagne, les dangers sont parfois indirects. Une trace facile peut traverser une zone dangereuse, et c’est bien souvent là que les accidents arrivent. Un moment de relâchement ou de mauvaises évaluations et c’est la chute dramatique. A froid, alors que nous venons de descendre à peine cinq minutes, il faut bien rester lucide. La descente est magnifique, le sentier joue dans les alpages. La magie du Queyras se met en route. Après quelques chalets, le sentier entame une très longue traversée. Les passages exposés s’enchaînent… Il faut redoubler de vigilance. Nous frôlons des ravins, des précipices, des barres rocheuses. Bien sûr, ces passages dégagés nous offrent les plus belles vues possibles sur la vallée. Nous venons à bout, sans encombre, de ce premier trail.

En montagne, méfiez-vous des patous, ces gros chiens peu sympathiques qui gardent les troupeaux…

Pour la suite, nous prenons la direction du col de la Crèche. Là aussi, nous laissons notre véhicule sur le parking, dans les alpages. Il nous reste encore un bon bout à grimper à travers les prairies. Nous croisons la bergère et ses moutons… Mais aussi ses patous beaucoup moins sympathiques ! J’avoue ne pas porter dans mon cœur ces chiens au cerveau plutôt limité qui n’ont toujours pas compris que nous ne sommes pas des loups. Vu leur gabarit, ils représentent d’ailleurs un danger, surtout pour les enfants. Heureusement, nous échappons aux morsures. Cette vallée reculée et alpine du Queyras semble n’avoir jamais été « humanisée ». Et pourtant… Plus haut se trouvent d’anciennes mines d’amiante utilisées il y a bien longtemps. On y trouve également un long canal de plusieurs kilomètres. Complètement recouvert désormais, il offre un petit sentier qui nous facilite bien la tâche pour traverser cet immense pan de montagne. Les anciens n’avaient pas peur de se tuer au travail. Comment imaginer venir creuser un tel ouvrage à une telle altitude avec des pelles et pioches ? Je pense que les pierres que nous croisons doivent renfermer de sacrées histoires. Tout au bout, le sentier bifurque franchement. Nous changeons de vallée et de versant. Après 30 mètres, nous gagnons le passage technique du col de la Crèche. Le sentier descend à travers une brèche rocheuse. Le passage est raide, étroit, jonché de marches et se termine par un virage en fort dévers qui n’a qu’une envie : vous éjecter dans les pierres. Négocier ce passage demande une bonne maîtrise de sa vitesse et de son freinage. Il ne faut surtout pas s’emballer sous peine de se placarder… Une fois cette zone passée, le trail est un roller coaster formidable. Il virevolte dans les alpages, puis offre des runs exceptionnels dans la forêt. Des grands bouts droits précédant des virages fermés… Autant dire que les freins sont soumis à rude épreuve… Plus bas, nous croisons une famille avec un âne qu’elle a loué plusieurs jours. Les enfants sont ravis. Nous échangeons quelques mots puis poursuivons notre descente jusque dans la vallée. Notre premier repos est bien mérité. Mais la journée n’est pas terminée… Ce sera comme ça pendant quatre jours… Enchaîner les trails, s’émerveiller de paysages fantastiques, savourer les dons de la nature, passer du bon temps entre potes… La vraie vie quoi ! Alors que nous sommes à peine rentrés, nous pensons et planifions déjà notre second trip de l’été… Et celui-ci aussi sera exceptionnel. Mais on garde le secret. Juste un petit indice : on y mange du bon chocolat !

ACCES

Par la vallée de la Durance, que l’on vienne du nord ou du sud. L’entrée du Queyras se fait par Guillestre.

ÉQUIPEMENT

Ici c’est la montagne, il faut donc partir équipé en conséquence. Pas question de partir à l’improviste, surtout hors saison comme c’était notre cas. Nous n’avons croisé personne de la journée… Ne négligez pas le matériel de base de réparation et ajoutez de quoi réparer un dérailleur, un pneu… Le matériel de premiers soins ainsi qu’une couverture de survie sont recommandés. N’oubliez pas qu’en montagne le temps change vite, il vaut mieux prendre la météo avant de partir et reporter sa rando si le temps est menaçant.

SÉCURITÉ

Attention, les itinéraires ne sont pas réservés aux VTT. Vous pouvez très bien croiser des piétons ou un VTT. Restez prudent et courtois ! Maîtrisez votre vitesse. Le week-end, il peut y avoir du monde, des familles, des enfants, d’autres pratiquants, notamment lorsque l’on se rapproche des villages… Pensez-y !

RESTER PLUSIEURS JOURS

La région est bien pourvue d’infrastructure d’hébergements : gîtes, chambres d’hôtes, hôtels… Ce n’est pas le choix qui manque.

ENVIRONNEMENT

Ici comme ailleurs, point de hors-piste. Restez sur les sentiers, ne coupez pas les épingles, ne tracez pas de nouveaux sentiers ou passages. Sachez ne rien laisser derrière vous. Enfin, prenez garde aux troupeaux ainsi qu’aux chiens qui les surveillent. Refermez bien les barrières derrière vous. De votre attitude dépend la possibilité de rouler encore ici…

TOPO GUIDES

D’autres topos sont disponibles avec la série des Vtopo Hautes-Alpes Est.

Infos sur www.vtopo.fr

Il existe désormais une application iPhone Vtopo (dispo sur l’App Store) où l’on retrouve tous les parcours Vtopo.

REMERCIEMENTS :

www.vtopo.fr • www.intensecycles.com • www.narbaix.fr • Adrenaline www.lequipe21.frwww.cadaix.fr • www.brake-authority.com • www.dakine.comwww.formula-italy.com • www.jpracingbike1.comwww.julbo.fr • www.lezyne.com • Gaïa http://tv.mensup.fr • www.prologotouch.com • www.sixsixone.com • www.urgebike.com