Home ESSAIS Lapierre Overvolt HT : survolté !

Lapierre Overvolt HT : survolté !

222
0

Aujourd’hui, Lapierre propose une famille de VTT à assistance électrique particulièrement fournie, composée d’un tout-suspendu (Overvolt FS) et d’un semi-rigide (Overvolt HT). On a testé ce dernier dans la version haut de gamme baptisée 900, équipée de l’excellente motorisation Bosch Performance.

Lapierre Overvolt HT (3)
[Htab][tab title= »PRIX »]3299€[/tab][tab title= »POIDS »]21,40 kg en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 120 mm | Déb. ar. : -[/tab][tab title= »USAGE »] rando-sport, vallonné, plaine.[/tab][/Htab]

L’envie de passer à l’électrique vous démange, mais vous ne savez pas quoi choisir ? Cet Overvolt HT pourrait bien être votre future machine. En tout cas, lorsqu’on l’a découvert pour la première fois, on s’est immédiatement dit qu’il devait être sacrément rigolo à piloter. Le plaisir, c’est bel et bien ce sur quoi ce VTT à assistance électrique mise. Les gros tubes en aluminium Supreme 6 de son cadre et son moteur central lui confèrent une allure de gros joujou. Lapierre le propose dans deux versions (500 ou 900). Produit d’appel, le 500 est monté en Bosch Active, fourche RockShox XC32 et freins Deore. Avec le 900, on entre dans des choses plus “sérieuses”. OK, on frôle les 3 300 €, mais à ce prix-là, on est équipé d’une fourche RockShox Reba RL de 120 mm de débattement et surtout de la motorisation Bosch Performance dédiée au VTT. Concrètement, le Performance offre une puissance supplémentaire de 25% par rapport à l’Active et un couple généreux de 60 Nm.

Lapierre Overvolt HT (2)

Impossible is nothing !

On a eu la chance de pouvoir rouler cet Overvolt HT 900 en même temps que le FS 900, équipé pour sa part d’un moteur Bosch Active. L’occasion rêvée de pouvoir opposer sur le terrain de façon concrète ces deux produits… et il n’y a pas photo ! Les premiers kilomètres de notre boucle test s’effectuent sur une large piste forestière qui nous permet d’avaler un peu plus de 300 mètres de dénivelé positif. Le Bosch permet de choisir entre quatre niveaux d’assistance (Eco, Tour, Sport et Turbo). Je choisis de commencer en mode Tour (qui offre 110% de puissance additionnelle) et sans forcer je dépasse sans peine mon collègue Tom qui roule pourtant en mode Turbo sur l’Overvolt FS ! Clairement, le Bosch Active est dépassé par son grand frère le Performance. On ira même jusqu’à dire que ce dernier est moins contraignant pour la transmission car on utilise plus facilement toute la plage de développement, là où l’Active vous contraint à rester sur le grand pignon dans les ascensions un peu “énervées”. Je vous le dis tout de suite, j’étais a priori plus convaincu de l’utilité d’une assistance électrique sur un tout-suspendu que sur un semi-rigide. A l’issue du test de cet Overvolt, j’ai dû revenir sur ma position. Grâce à un montage de pneumatiques hyper performant et totalement adapté aux contraintes qu’engendre le VTTAE, l’Overvolt HT offre une transmission de la puissance au sol optimale. Ajoutez à cela des bases particulièrement longues et vous obtenez une machine qui ne cabre pas, presque capable de monter aux arbres. Certes, on n’atteint pas le grip offert par un tout-suspendu, mais je suis venu à bout d’une montée sacrément technique, impossible à franchir sur un VTT classique ! Voilà qui ouvre de nouvelles perspectives avec ce type de machine. Et le confort dans tout ça ? L’Overvolt HT s’en tire honorablement grâce à ses 120 mm de débattement à l’avant, sa position de pilotage favorisant le plaisir… et surtout ses pneus qui pardonnent pas mal d’erreurs (encore eux !). En revanche, la tige de selle suspendue Suntour relève plus du gadget. De plus, son système de parallélogramme déformable recule et modifie de façon notoire la position de pédalage ainsi que la hauteur de selle… Attention si vous avez les genoux fragiles !

Caratéristiques :

FICHE TECHNIQUE : Cadre : aluminium Supreme 6 – Moteur : Bosch Peformance – Batterie : Bosch Performance 400 Wh – Fourche : RockShox Reba RL – Freins : Shimano Deore ø 180 mm – Pédalier : Miranda Delta 15 dents – Commande : Shimano SLX – Dérailleur arrière : Shimano XT Shadow + – Cassette : Shimano 11/36 – Moyeux : Formula – Jantes : Mavic EN321 – Pneus : Michelin Wildgripper Reinforced 27.5X2.35 – Cintre : Lapierre Nico Vouilloz Signature 720 mm – Potence : Easton EA50 75 mm – Tige de selle : Suntour NCX – Selle : Lapierre Overvolt – GEOMETRIE : Tailles disponibles : S, M, L – Modèle testé : M – Tube supérieur : 605 mm –  Tube de selle : 450 mm – Bases : 477 mm – Empattement : n.c. – Hauteur du boitier de pédalier : n.c. – Angle de direction : 68,5° – Angle du tube de selle : 72°.

Distributeur : www.cycles-lapierre.fr

AUTONOMIE
CONFORT
MANIABILITE
STABILITE
PRIX/EQUIPEMENT

 

[quote]On aime : motorisation, monte pneumatique au top, position de pilotage
On regrette : tige de selle suspendue peu convaincante, .[/quote]