Home ESSAIS Giant Anthem X1 : l’excellence à  tout prix

Giant Anthem X1 : l’excellence à  tout prix

Pour 2009, Giant a décidé de remplacer son best-seller, l’Anthem, VTT incontournable dès que l’on parle de cross-country tout-suspendu de compétitions. L’Anthem se pare ainsi d’une lettre en plus, un X, qui cache de profonds remaniements. Plus de débattement, un amortisseur repositionné… A-t-on perdu l’Anthem qui nous plaisait tant ?

C’est sûr, il a fallu cogiter pour obtenir un tel résultat… Le bras oscillant monopièce asymétrique est allégé au maximum, avec des liaisons haubans-bases finement ciselées. Un gros travail a également été réalisé sur les biellettes ajourées, qui sont les éléments essentiels pour la rigidité du bras, sans pénaliser l’amortisseur en torsion, ce qui serait préjudiciable pour son bon fonctionnement. La partie avant du cadre est plus rigide que son aînée grâce à la nouvelle forme des tubes, qui se passent de renforts rajoutés, et à la nouvelle position de l’amorto. Pour 2 699 e, vous aurez droit à du matériel beau et performant. En premier la nouvelle Rock Shox SID Team, très facile à régler. Aujourd’hui, les SID ne se tortillent plus au freinage ou sur les gros appuis. L’amortisseur demande plus de soins dans les réglages : il est très sensible à une mauvaise pression.

Véritable flèche en compétition, l’Anthem X peut aussi s’apprécier en rando ou sur un raid longue distance grâce à sa nouvelle suspension arrière, très efficace

L’assise est plus conviviale, même si on reste en présence d’un VTT de compétition, et on peut envisager de longs raids. Au bout de quelques kilomètres, on a l’impression de connaître cet Anthem X depuis longtemps tellement il est facile à piloter ! Quand on roule seul, il faut regarder son compteur pour se rendre compte que la moyenne est bonne. La sensation de vitesse est diffuse. En présence d’autres compétiteurs, on comprend que l’Anthem X est une balle quand on voit les copains se crisper sur leur VTT. Les 20 mm de débattement en plus apportent beaucoup de confort et de motricité, sans rien enlever au rendement. Les relances sont musclées, pas besoin d’anti-pompage. Fourche et amortisseur ne nuisent pas à l’accélération, même si l’on observe un léger va-et-vient. La garde au sol rehaussée améliore les franchissements. Là où les manivelles touchaient, même en ligne droite avec des ornières, on peut continuer à pédaler.

Une grosse motricité pousse à donner du braquet en côte mais votre cœur, affolé, ne tarde pas à vous rappeler que c’est un être humain qui pilote la machine, même si elle ne demande qu’à aller plus vite… Même avec un cintre plat et étroit, on contrôle bien le VTT. Il se place sans qu’on ait à le brusquer et on l’imagine facilement avec un cintre relevé qui lui donnerait un faux air de petit enduro. L’angle de direction (70°), modifié pour obtenir plus de stabilité, permet à l’Anthem de conserver son équilibre dès que l’on met les gaz en descente. La SID ne bronche pas, elle encaisse tout. Les freins Shimano XT offrent un toucher somptueux sur les pistes très glissantes mais ils manquent encore de pèche sur le sec. C’est là que le bon réglage de la suspension arrière fut difficile à trouver : sur les gros chocs en fin de course, on ressentait un coup de raquette flagrant. Il faut être sensible à la pompe haute pression. En tout cas, les différents testeurs de la rédaction ont été sensibles aux charmes du X…