Early Rider : pour les jeunes aventuriers !

Publi-communiqué

Si la marque Early Rider vous fait penser à quelque chose, c’est peut-être à un film mythique des années 70 et à ce sentiment de liberté où chacun part à la rencontre de son destin. Une aventure comme on la souhaite à tous les enfants, avec ou sans vélo. C’est ce qui a motivé Andy Loveland, lorsqu’il a créé la société en 2004.

Bien entendu, c’est le film Easy Rider qui vous vient à l’esprit. Andy avait ce même « road movie » en tête lorsqu’il a décidé de changer sa vie, celle de ses enfants et de tous les autres par la même occasion. Mais Andy n’a jamais souhaité créer une marque de vélo. Ni même envisagé de bousculer les codes des vélos pour enfants. Mais comme toute belle histoire se doit d’avoir un début, il est aisé de comprendre que le destin d’Andy a été chamboulé par la naissance de son premier enfant, Freddy. Avant tout ça, il avait une vie partagée entre les potes et le vélo qu’il a découvert après une opération du genou. Il travaillait dans les logiciels de gestion. Puis, Freddy est arrivé et Andy a réalisé qu’il ne voulait pas que son fils finisse avec un job frustrant et peu passionnant comme le sien. Inspiré par le film autant pour son titre, dont il s’est servi pour le nom de sa société, que par son ambiance et le message délivré, Andy a su qu’il voudrait que son fils aille vivre des aventures extraordinaires, dans les bois, en pleine nature, plutôt que d’être collé à un écran comme beaucoup trop d’enfants. Quelle activité choisir ? Pas de plages à proximité, pas de montagnes non plus pour randonner ! Pas grave, le choix d’Andy se porte sur le vélo comme exutoire à l’énergie de son jeune héritier !

Pas de choix, alors il crée son modèle

Nous sommes en 2004 et le choix des modèles pour enfants est très sommaire. À l’époque les roues 26 pouces occupent le paysage et en DH on ne jure que par les débattements de 150 mm. Pour les plus jeunes, quasiment pas de draisiennes et les petites roues sur les côtés restent la norme pour apprendre à rouler. Afin de gagner du temps, Andy se tourne vers le bois pour créer son premier modèle : pas de vitesses, pas de freins, pas de pédales pour faire au plus simple, mais des flammes en déco pour reprendre celle de la moto de Peter Fonda ! Ses amis sont fascinés par cette draisienne et les commandes affluent. Il est temps de partir en quête de production en grande série. Direction l’Asie pour développer un modèle en aluminium. Early Rider est né. Les besoins évoluent, tout comme la vie d’Andy avec l’arrivée de son second fils pour lequel il veut un modèle léger et facile à rouler.

« Inciter la jeune génération à être derrière un guidon plutôt que derrière un écran pour un monde meilleur »

Andy Loveland met en place un concept simple : le 3-Co. Ce système regroupe les termes développement cognitif, coordination et confiance. Andy estime qu’il faut inciter les tous petits à partir à l’aventure afin que ceux-ci travaillent ces éléments fondamentaux, nécessaires à leur développement. Il va même jusqu’à dire qu’entre 10 et 24 mois, c’est la période idéale pour qu’ils apprennent et développent leur habileté sans aucune peur. De ce principe est né le prototype Speedster. Un modèle original qui permet, comme une draisienne, d’apprendre à rouler, mais aussi de développer les facultés des plus jeunes grâce à son auto-stabilisation ! Avec une telle approche, Andy ne cesse d’innover avec des modèles qui n’ont qu’un but : rendre la part de rêve et d’aventure complice du développement personnel des jeunes enfants. Avec ses produits, Early Rider ne permet pas seulement d’acquérir de nouvelles aptitudes, comme l’équilibre ou la confiance en soi lorsque l’enfant se lance seul pour la première fois, mais aussi et surtout de procurer des expériences inoubliables à chaque étape franchie.

Plus qu’une draisienne ou un simple vélo, Andy vous propose littéralement un vrai parcours de vie vers de nouvelles aventures au quotidien. Et cela vaut autant pour vos enfants que pour vous !

Vous cherchez un vélo Early Rider ? Scannez ce code

Infos : https://www.bike-components.de/fr/EARLY-RIDER/

Previous articlePneus solides, pas chers et avec du grip : c’est chez DECATHLON
Next articleAvignon Vélo Passion ce weekend
Rédacteur & photographe