Canyon Grand Canyon CF 5.9 : valeur sûre

DR N. Le Carré

Vous rêvez d’un VTT de cross-country à la fois ultra-performant, léger et pas cher ? L’utopie s’appelle Grand Canyon et est proposée chez le vépéciste Canyon. Ce VTT semi-rigide 29 pouces est le premier prix de la gamme carbone de la marque allemande et s’échange à un prix ridiculement bas. Rien que pour ça, on s’est dit que ça valait le coup de voir ce qu’il avait dans le ventre.

DR N. Le Carré
DR N. Le Carré

[Htab][tab title= »PRIX »]1299€[/tab][tab title= »POIDS »]10,90 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 100 mm | Déb. ar. : – [/tab][tab title= »USAGE »]Compétition,rando-sport,vallonné,plaine.[/tab][/Htab]

Avec le Grand Canyon, les Allemands de Canyon proposent un semi-rigide carbone à un prix défiant toute concurrence. Reprenant les gènes des modèles CF SL et CF SLX, cette déclinaison CF dispose de la même géométrie que les modèles les plus hauts de gamme, mais dans une construction un peu moins prestigieuse. Cela se traduit par une légère hausse de la masse du châssis. Néanmoins on reste sur un poids total très contenu, puisque le Grand Canyon CF 5.9 s’annonce à 10,90 kg et s’échange contre 1 299 €. À ce prix-là, outre un cadre fabriqué dans la fibre magique, on dispose d’une douille de direction conique, d’un axe traversant X12, du jeu de direction anti-choc Impact Protection Unit, de passages de gaines et de Durit® en interne et d’un boîtier PressFit, excusez du peu ! Aussi pointu soit-il au niveau des solutions techniques, un vélo n’est rien sans de bonnes cotes. De ce côté-là, Canyon fait encore très fort. On trouve un VTT à l’empattement idéal, pile sous les 1 100 mm. Le triangle avant dispose d’une longueur réelle et d’un tube supérieur relativement long, qui devrait faciliter l’installation d’une potence courte pour le XC (80 mm). Les bases sont courtes et calées juste au-dessus de 430 mm. Au niveau des angles de tube de selle et direction, on reste dans du classique, avec respectivement 74° et 70°. Pour un VTT conçu en 2012, les Allemands avaient fait très fort, puisque la géométrie du Grand Canyon n’a pas à rougir face aux réalisations les plus récentes.

L’équipement n’est pas en reste. À l’avant, on retrouve une fourche RockShox Reba RL qui n’a plus à faire ses preuves. Les roues Mavic Crossride chaussées en gommes Continental assurent la partie train roulant. Le passage des vitesses est assuré par un panachage Shimano Deore, SLX et Deore XT. La partie équipement (tige de selle, potence, cintre) est confiée à la marque de composants Iridium. Ces derniers sont développés en interne par Canyon. Pour arrêter le tout, la marque fait confiance à une paire de pinces Formula C1. Aucune folie au niveau des pièces, on retrouve néanmoins un vélo disposant d’un montage cohérent et largement au-dessus des standards de cette tranche tarifaire. Sur le papier, le Canyon s’annonce comme une excellente affaire, attendons de voir le verdict du terrain.

Ce VTT qui nous avait épaté en 2013 lors de son arrivée sur le marché ne s’est pas atténué avec le temps : ce VTT est brillant !

Gorges profondes

En selle sur le Grand Canyon, on apprécie d’entrée de jeu la position de pédalage confortable, à l’exception peut-être de la selle un peu raide. Quoi qu’il en soit, on tourne les jambes avec une grande aisance, et au moment de se mettre debout pour attaquer, on est surpris par la vivacité du vélo. Le Grand Canyon accélère fort sur le plat. La boîte de pédalier est rigide à souhait et on transmet la puissance avec une facilité déconcertante. Le grip en montée est présent en permanence, que vous soyez assis au train ou debout en relance. La roue avant est collée au sol et la motricité ne quitte pas la roue arrière. On envoie du gaz dans les sentiers et le Canyon fait de nouveau des étincelles. La direction est ultra-vive. La potence relativement courte et le cintre en 720 mm de large stabilisent le pilote et donnent confiance dans les prises de trajectoire. Derrière, les bases courtes dynamisent l’ensemble. Les enchaînements sinueux se font sans hésitation, on remet un coup de pédale ici et là, et le vélo est un appel à l’attaque permanente. Non content d’être ultra-efficace, le Canyon est en plus super fun à piloter. Les portions descendantes vont nous le confirmer. À haute vitesse dans le dénivelé négatif, le Grand Canyon est stable et sécurisant. Debout sur les pédales, on roule fort et en confiance. On prendra quand même soin d’éviter les terrains fuyants, comme la gravette, où les pneus Continental X-King sont perdus. Dans la pente, à basse vitesse, on passe derrière la selle et le Canyon s’en tire aussi, même si ce n’est pas son terrain de prédilection. Un demi degré en plus au niveau de l’angle de direction faciliterait certaines situations. Mais n’oublions pas que nous sommes face à un VTT semi rigide de XC disposant uniquement de 100 mm de débattement. Ce VTT qui nous avait épaté en 2013 lors de son arrivée sur le marché continue sa trace de manière brillante. Canyon fait encore une fois très fort, c’est pour cette raison que le Grand Canyon CF reste au catalogue 2016, en complément du tout nouveau Exceed. Comme dirait ma grand-mère : « c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes » !

Ce qu’il faudrait changer

Vous avez les ischions sensibles ? Pour une quarantaine d’euros, optez pour une selle plus confortable que la X1 d’origine et son profil plat. On vous conseille également d’adopter une paire de pneus plus costaude si vous roulez sur un terrain où les cailloux agressifs sont majoritaires. Même constat si vos traces sont constituées de gravillons, choisissez un profil plus cramponné, au moins à l’avant. Pourquoi ne pas offrir une cure de jouvence à votre Canyon après un ou deux ans de bons et loyaux services en lui offrant une paire de roues un peu plus haut de gamme ? Vous en feriez une machine encore plus efficace, et gagneriez sur les masses en rotations… le top !

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L et XL – Modèle d’essai : M – Fourche : RockShox Reba RL – Freins : Formula C1, ø180/160 mm – Dérailleur avant : Shimano SLX – Dérailleur arrière : Shimano Deore XT Shadow – Pédalier : Shimano SLX, 40/30/22 Dts – Commandes : Shimano SLX – Cassette : Sram Deore, 11/36v – Roues : Mavic Crossride 29 – Pneus : Continental X-King Racesport, 29×2.2 – Potence : Iridium 3-0, 80 mm – Cintre : Iridium 3-0, 720 mm – Tige de selle : Iridium 3-0 – Selle : Selle Italia X1 – GEOMETRIE : Grand Canyon M – Top tube : 590 mm – Tube de selle : 440 mm – Angle de direction : 70° – Angle de tube de selle : 74° – Bases : 433 mm – Empattement total : 1 096 mm – Hauteur de boîtier : 305 mm – Reach : 415 mm – Stack : 609 mm.

Distributeur : Canyon France, Contact : www.canyon.com

RENDEMENT [star rating= »4.5″]
CONFORT [star rating= »4.5″]
MANIABILITE [star rating= »4″]
STABILITE [star rating= »4.5″]
PRIX/EQUIPEMENT [star rating= »5″]

[quote] On aime : Géométrie toujours d’actualité • Rapport prix/poids/équipement imbattable • Comportement très bon voire excellent dans certains cas
On regrette : On cherche encore…[/quote]

Previous articleNouvelle base FFCT en Ardèche
Next articleBMC Team Elite 01 XT : XCell-ent !
Journaliste & photographe à bikelive.com