Cannondale Habit 4 : Taillé pour rouler !

DR N. Le Carré

Avec le Habit, Cannondale entend bien reconquérir le marché des tout-suspendus polyvalents et faire renaître la flamme des grandes heures du RZ120. Pour cette nouvelle machine en roues de 27.5 », Cannondale s’est employée à proposer des solutions techniques et une géométrie intéressantes, pour que le Habit puisse affronter n’importe quel terrain. Après le modèle carbone testé à la rentrée, c’est au tour de la version aluminium de passer entre nos mains.

DR N. Le Carré
DR N. Le Carré

[Htab][tab title= »PRIX »]2999€[/tab][tab title= »POIDS »]13.80 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. :120 mm | Déb. ar. : 120 mm[/tab][tab title= »USAGE »]rando-sport, vallonné, montagne, plaine.[/tab][/Htab]

Le Cannondale Habit 4 est la version en aluminium la plus haut de gamme de la marque. Comme sous entendu, le carbone laisse sa place à un cadre 100% alliage d’aluminium. Néanmoins les solutions techniques retenues pour les modèles les plus prestigieux sont bel et bien présentes ici. On retrouve la simplissime cinématique mono-pivot à biellette. Elle entend jouer sur la tolérance verticale des haubans pour se passer du point de pivot arrière. Cannondale propose ainsi un moyen efficace pour gagner en rigidité et économiser quelques grammes. Afin de faciliter le montage de la roue arrière, la patte de dérailleur est mobile. Une choix vraiment bienvenu au moment de manipuler la roue arrière : elle s’immobilise au moment du serrage de roue. Le Habit inaugure également des axes à expandeurs surdimensionnés au niveau de son pivot et de la biellette. Ils sont à la fois légers et rigides. Seule la patte de fixation de frein arrière de type Flatmount ne nous emballe pas : ce standard issu du monde de la route a pour lui d’être particulièrement compact, mais nécessite quoi qu’il en soit un adaptateur Postmount pour monter l’étrier de frein, donc… Comme les modèles carbone, le Habit 4 se dote d’une Lefty 2.0, ici dans une version aluminium OPI. Cette dernière voit son déport poussé à 50 mm afin de réduire la chasse du vélo et maintenir une excellente maniabilité. Par ailleurs, sa cartouche hydraulique est retravaillée pour offrir un meilleur support. Elle est ici présentée en version PBR, c’est-à-dire avec réglage de la précontrainte, de la détente et un blocage manuel. Elle vient sublimer la proue du Habit, parfaitement calée avec ses 68°d’angle de direction. Le triangle avant n’est ni trop long, ni trop court. En taille M, il dispose d’un tube supérieur de 594 mm. Associé à un angle de tube de selle de 74°, le Habit propose une allonge (Reach) de 430 mm. Un compromis qui lui permet néanmoins de se voir équipé d’une potence courte en 60 mm et d’un cintre bien large en 760 mm, parfait pour optimiser la maniabilité et la confiance une fois en selle. La stabilité devrait être accentuée par un boîtier de pédalier modérément bas. Derrière, pour offrir de la vivacité à la machine, on retrouve des bases particulièrement courtes de 429 mm. L’empattement raccourci du vélo devrait lui aussi jouer dans ce sens.

Cannondale n’a pas oublié l’équipement sur le Habit 4, avec un choix d’accessoires cohérents et réfléchis qui permet de ne pas faire exploser le budget. L’amortissement arrière est confié à RockShox avec un amortisseur blocable Monarch RT. Le géant japonais Shimano s’occupe de la transmission et de la partie freinage avec son groupe Deore. Les roues sont confiées à Stan’s Notubes avec les ZTR Rapid 28. Des cercles de première monte qui se voient chaussés de pneus Schwalbe en carcasse Performance. Cannondale s’occupe du reste des composants, avec des produits maison.

L’Habit ne fait pas le moine

Cannondale Habit 4 (1)
DR N. Le Carré

Avant de s’élancer au guidon du Habit, on prend soin de régler la précontrainte des suspensions. Cannondale préconise 30% d’enfoncement, aussi bien pour la fourche que pour l’amortisseur, une fois en position sur le vélo. Parfaitement installé sur le Habit, on s’élance à l’assaut des sentiers. En selle, la position est bonne et l’assise confortable. On tourne les jambes sans problème. Bien que cette version aluminium ne soit pas la plus véloce avec ses 13,8 kg sur la balance, le Habit s’en sort vraiment bien, d’autant que le confort est au rendez-vous. On arpente les longues sections de monotraces et de chemins sans faiblir, un excellent point pour affronter les sorties marathon. Le Habit se laisse manier avec facilité. La machine est stable et très maniable. L’association de l’angle de direction et du déport de fourche fait des merveilles dans le sinueux. Le poste de pilotage aide aussi à la manœuvre et les bases courtes apportent ce qu’il faut de dynamisme à l’ensemble. On en remet quand c’est nécessaire et le Cannondale se faufile à merveille. Les suspensions sont toujours activent mais ne plombent à aucun moment la manœuvre. À la montée, le Habit motrice bien. Néanmoins, en condition hivernale, un pneu un peu plus cramponné que le Rocket Ron ne sera pas du luxe. Quoi qu’il en soit, on se hisse au sommet sans difficulté majeure. Il n’y a que dans les coups de cul très raides, au moment de rencontrer un obstacle, que la roue avant peut légèrement délester. Il faudra jouer avec le haut du corps pour rectifier le point d’équilibre et franchir ce genre de difficulté. Pour le reste, c’est du tout bon, le Habit est collé au sol. Sur les terrains très roulants, on pourra au besoin bloquer les suspensions, pour gagner en rendement. Confortable, bon pédaleur, pas mauvais en montée, le Habit s’illustre également quand la trace se met à descendre. Au moment de lâcher les freins, on profite pleinement des capacités hors normes de la Lefty. Une nouvelle fois, la fourche mono bras Cannondale nous surprend dans le bon sens du terme. Rigide, proposant un amorti sensible et très progressif, elle est le gros point fort du Habit. Elle guide parfaitement le vélo dans la pente. En arrière sur le Habit, on profite de la bonne lecture du terrain offerte par la suspension pour sortir la grosse attaque. L’accroche latérale est bonne et on prend de la vitesse sans même s’en rendre compte. Seul bémol, la carcasse Performance des pneus Schwalbe est franchement souple en plus d’être fragile. Néanmoins, la confiance est là et on se dit qu’avec une tige de selle télescopique, on gagnerait encore en confort d’utilisation. Un détail qui n’enlève rien aux qualités dynamiques du vélo, qui, malgré un léger embonpoint, propose un excellent compromis au moment de choisir un VTT pour tout faire. C’est bien là l’essentiel.

Ce qu’il faudrait changer

Pour rendre le Habit encore plus performant, nous vous conseillons d’opter pour une monte pneumatique un peu plus costaude. Un constat d’autant plus vrai si vous habitez dans une région avec des cailloux, où la carcasse Schwalbe Performance ne sera pas suffisante. Pour rendre la machine un peu plus polyvalente, vous pouvez également opter pour une tige de selle télescopique, le vélo est prévu pour ! Enfin pour un budget plus conséquent, offrir une paire de roues un peu plus dynamique au Habit peut être une bonne option au terme d’une première année à son guidon.

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L et XL – Modèle d’essai : M – Amortisseur : RockShox Monarch RT HV -Fourche : Lefty 2.0 Alloy OPI PBR – Freins : Shimano Deore, ø180/160 mm – Dérailleur avant : Shimano Deore M618 – Dérailleur arrière : Shimano SLX Shadow Plus – Pédalier : Shimano Deore M617, 36/22 – Commandes : Shimano Deore iSpec – Cassette : Shimano HG50, 11-36v – Roues : Stan’s NoTubes ZTR Rapid 28 / Lefty Formula hubs – Pneus : Schwalbe Nobby Nic 27.5×2.25 »/ Rocket Ron 27.5×2.25 » – Potence : Cannondale C3, 60 mm – Cintre : Cannondale C3 Riser, 765 mm – Tige de selle : Cannondale C3, 31,6 mm – Selle : Cannondale Stage 3 – GEOMETRIE : Top tube : 594 mm – Tube de selle : 440 mm – Angle de direction : 68° – Angle de tube de selle : 74° – Bases : 429 mm – Empattement total : 1 134 mm – Hauteur de boîtier : 334 mm – Reach : 427 mm – Stack : 582 mm.

Distributeur : Cannondale, Contact : www.cannondale.com

RENDEMENT [star rating= »3.5″]
CONFORT [star rating= »4″]
MANIABILITE [star rating= »4″]
STABILITE [star rating= »4″]
PRIX/EQUIPEMENT [star rating= »3″]

[quote] On aime : Bon à tout faire • Maniable • La fourche Lefty • Bon descendeur
On regrette : Les plaquettes Deore Resine n’aiment pas la boue • Carcasse pneumatique Performance • Un poil lourd.[/quote]

Previous articleMountain of Hell pour les kids
Next articleAurélien Fontenoy gagne en Pologne
Journaliste & photographe à bikelive.com