Bold Linkin 2022 : intégration optimale

Bold présente tout juste son nouveau modèle, le Linkin 2022 qui, comme sait le faire Bold dont c’est la marque de fabrique, fait la part belle à l’intégration de la suspension arrière dans le cadre.

Le Linkin possède une géométrie progressive, associée à la suspension interne qui offre ainsi stabilité et contrôle. L’amortisseur est placé horizontalement sur le point le plus bas du triangle avant pour un centre de gravité au plus bas. En outre, au centre du cadre en carbone HMX, se trouvent également la biellette, le pivot et le porte bidon qui trouvent leur place grâce à cette intégration justement.

Il offre 135 ou 150 mm de débattement arrière, en changeant la biellette au niveau du boitier de pédalier.

Le Linkin offre une cinématique optimale, avec son centre de gravité bas, ainsi qu’un cadre des plus rigides; Placé à l’intérieur, l’amortisseur est protégé de l’eau, des projections ou des chocs et autorise un entretien moins fréquent. La biellette est directement fixée sur l’amortisseur et elle est montée sur un axe à l’intérieur du cadre : ainsi, les pivots de suspension ne sont pas construits autour du cadre et cela permet d’avoir une biellette plus courte que sur les autres systèmes de suspensions classiques.

L’utilisation de points de pivots virtuels améliore le ressenti de la suspension, tout comme le pédalage et le freinage; la courbe de suspension offre de la sensibilité sur les petits chocs, une bonne traction et un soutien parfait à mi-course, ainsi qu’une fin de course contrôlée.

Cette intégration permet aussi d’offrir une trappe de rangement accessible sous le tube diagonal en déverrouillant le cache. On peut y ranger une chambre à air, une mini pompe, des démonte pneus et des maillons rapides; un multi outils Syncros Matchbox SL-CT est également logé pour compléter cet inventaire de réparation.

Les réglages s’effectuent via un cache à retirer sur le tube diagonal : rebond, compression, pression et l’accès au câble de la suspension TraLoc s’y trouvent. La commande au cintre offre trois positions : ouvert, fermé et traction. Le système TraLoc permet de modifier la compression mais aussi de modifier la courbe d’amortissement qui modifie la dynamique du vélo. En mode traction, l’amortisseur est plus ferme mais a aussi moins de débattement et le vélo se trouve plus haut, avec un angle plus fermé pour les montées et se révèle plus agile. Le Linkin offre par ailleurs un 3ème mode : le lockout complet qui bloque complètement la suspension. Le SAG se règle via un indicateur équipé d’un aimant à l’extérieur du cadre, au niveau du boitier de pédalier. Selon le modèle, vous aurez un amortisseur Fox Nude 5T ou un RockShox Deluxe.

On trouve également le système VarioTec sur le Linkin : via un flipchip, on peut ainsi faire varier la hauteur du boitier de pédalier (sur 6.3 mm) et l’angle de direction sur +/- 1° via les coupelles du jeu de direction. Enfin, le poste de pilotage est confié à Sycnros avec un ensemble cintre-potence qui intègre lui aussi les gaines et câbles.

Le cadre du Linkin peut également recevoir les tiges de selles télescopiques jusqu’à 200mm de débattement peut y être montée.

La gamme, les prix :

4 versions sont proposées et 2 kits cadres – disponibilité début 2022

LINKIN 150 ULTIMATE 10.999 €
LINKIN 135 ULTIMATE 8.499 €
LINKIN 150 PRO 6.999 €
LINKIN 135 PRO 5.999 €
kit cadre LINKIN en noir ou blanc 4.999 €

www.boldcycles.com

Article précédentKit Black Utah par Slicy Products
Article suivantEvoc Hydro Pro : le combo gilet-sac
Rédacteur & photographe