Home ESSAIS Specialized Turbo Levo SL Expert Carbon : Light is Right !*

Specialized Turbo Levo SL Expert Carbon : Light is Right !*

323
0

*Léger c’est bien !

Specialized a toujours eu le don de faire bouger les lignes. Le nouveau Turbo Levo SL ne déroge pas à la règle. Avec lui la marque américaine propose une machine assistée orientée trail et all mountain. Largement sous la barre des 20 kilos, la bête propose une offre alternative qui pourrait bien bousculer l’ordre établi. On vous dit tout !

DR. T. Zaniroli

Prix : 8699 € | Poids : 17,60 kg en taille L sans pédales / Déb. av. : 150 mm / Déb. ar. : 150 mm / Pratique : rando, montagne, vallonné

D’aucun vous le dira, le truc pénible avec les VTTAE, c’est le poids ! Ça tombe bien, Specialized s’est dit la même chose pour définir les grandes lignes du nouveau Levo SL. Pour maintenir les masses au plus bas, Specialized a utilisé un procédé cher à l’industrie automobile : le downsizing. Autrement dit, les Américains ont opté pour un moteur plus petit, plus léger et moins énergivore. Un choix également inspiré par l’analyse des données utilisateurs de l’application Mission Control. Le concept d’un tel vélo n’est pas nouveau. On a vu ici et là des essais ces dernières années, le Lapierre eZesty nous vient immédiatement à l’esprit, néanmoins, soyons très clairs d’entrée de jeu, l’exercice n’a jamais été aussi bien réalisé et optimisé qu’avec ce Specialized.

Du V8 au 1,2 L Turbo

Le point fort du Levo SL c’est son moteur exclusif SL 1.1. Il est développé par Specialized et construit par l’industriel Allemand Malhe. Ce petit bloc développe une puissance maximale de 240 Wh et 35 Nm de couple. Le SL1.1 s’annonce à 1,95 kg. Il offre une plage de cadence de 10 à 120 tours/mn. Un moteur n’étant rien sans alimentation, Specialized a alloué une batterie de 320 Wh au Levo SL. Elle est directement installée dans le tube inférieur et n’est pas démontable rapidement, pour des raisons d’encombrement. Sa particularité principale, outre sa capacité réduite, c’est d’être en 48 Volts. Un choix qui permet d’optimiser la répartition de l’énergie dans les cellules et de mieux gérer la consommation. Le cycle de charge se réalise en 2h35, uniquement sur le vélo. Pour les gourmands, Specialized propose une batterie additionnelle, baptisée Range Extender. Elle s’installe dans le porte-bidon et vient se brancher directement sur la machine. Elle propose 160 Wh d’autonomie pour 1 kg et s’échange contre 399 € supplémentaires.

Copie carbone

Le châssis de ce nouveau Levo SL est grandement inspiré du Levo traditionnel. On retrouve logiquement un cadre en fibre de carbone FACT 11m. Le cadre du Levo SL est pensé pour des roues de 29”, mais peut également accepter du 27.5+ (section de 2.8 max), en retournant l’insert au niveau de l’amortisseur. Le débattement est calé à 150 mm. Le système FSR gère le comportement de la suspension arrière. Particulièrement compact, il permet de rigidifier l’assemblage biellette-châssis. Le FSR libère la suspension des forces d’action de la chaîne au pédalage, afin d’optimiser le rendement et le confort.

Enfin, la cinématique offre une maîtrise de l’enfoncement de la suspension au freinage. Pour ce qui est de la géométrie, c’est du côté du Stumpjumper qu’il faut se tourner. Specialized s’est inspiré de son VTT légendaire pour donner une saveur toute particulière au Levo SL.

Garde-robe

Dans cette version Expert Carbon à 8 699 €, le Levo SL profite de suspensions Fox Performance/ Performance Elite, spécifiquement taillées pour la machine. Si l’on retrouve une superbe paire de roues Roval Traverse Carbon, le reste de l’équipement mériterait d’être un peu plus sexy au regard du prix à payer. Le Levo SL est parfaitement fonctionnel en l’état, néanmoins que ce soit la transmission Sram GX Eagle, la tige de selle X-Fusion Manic et les composants Specialized Trail, ça manque un peu de paillettes ! Nous l’interprétons comme la contrepartie de l’innovation et de l’investissement…

Heureusement, la marque a le sens du détail. Du serrage de direction Swat avec outil intégré en passant par les diverses protections en caoutchouc… on sent que tout a été pensé par une équipe de développement qui roule les vélos afin de valider et optimiser chaque point. Le nouveau Turbo Levo SL est disponible en tailles XS (alu), S, M, L et XL. La machine est d’ores et déjà présente en magasin, avec une gamme de prix démarrant à 5 999 € pour le modèle Comp en aluminium.

Slim & Fast

Au moment de prendre en main le Levo SL, on oscille entre l’excitation de rouler un VTTAE de 17,6 kg et le scepticisme face à celui qui sur le papier ressemble à une histoire trop belle pour être vraie ! Avant de ramener le Levo SL à la maison, le premier contact s’établit en terre ardéchoise avec une partie de l’équipe Specialized France. Au guidon d’un modèle en taille M, la prise en main est facile. Le Levo SL pédale parfaitement, et l’assistance, bien que présente, offre un comportement très naturel à l’usage. Comme annoncé, la plage de fonctionnement est large et on ne prend jamais le moteur en défaut. On peut au besoin entièrement personnaliser cette dernière grâce à l’application Mission Control. Dans les sentiers, c’est bien l’excitation qui prend le dessus ! La masse réduite du Levo SL constitue son atout charme. On prend un malin plaisir à martyriser la machine. La moindre aspérité se transforme en bunny-up. Le Levo SL profite d’un dynamisme sans commune mesure sur le segment VTTAE, surtout associé à ses bases courtes (437 mm) !

On se prend forcément très vite au jeu. La machine répond bien, trop bien même. Sortie de virage, à haute vitesse, plantage surprise de la roue l’avant, impact, bisous avec le sol ! On ne s’était pas fait piéger comme ça depuis un bon bout de temps. C’est à la lecture de la géométrie que les choses vont s’éclaircir : le Levo SL taille court avec son reach de 435 mm en taille M. C’est le genre de cotes qui privilégient clairement le dynamisme, au détriment de la stabilité, notamment lorsque l’allure s’accélère ou que le terrain devient cassant. Si bouger autour de votre machine ne vous fait pas peur au moment de rentrer dans un virage et que vous favorisez la stabilité à haute vitesse, nous ne pouvons que vous conseiller de lorgner sur la taille supérieure que celle dont vous avez l’habitude traditionnellement. C’est donc au guidon d’un modèle en taille L (reach 455 mm), que l’on rejoint les terres de Provence.

DR. Mi2ko

Sainte-Victoire

C’est sur nos boucles favorites que l’on va réellement prendre toute la mesure du Levo SL. Dans un premier temps, on décide de rouler avec le moteur éteint, comme ça pour voir ! Il n’y a absolument aucune friction. Le Levo SL se laisse emmener gentiment, les amateurs de sorties longues pourront ainsi économiser de la batterie au moment de réaliser une liaison sur le plat par exemple. Dans nos traces ludiques, la machine se comporte vraiment bien. Personnalisée via l’application Mission Control, on profite du mode Eco et de ses 35% de support sur les traces ludiques et sinueuses de notre parcours test. On vient mettre un coup de Trail ici et là pour franchir un obstacle ou un coup de cul. Les 60% de support font le boulot et permettent de garder un rythme coulant. Le vélo est très confortable à rouler. Les aspérités sont parfaitement gommées. La masse réduite limite la fatigue sur le haut du corps. À la montée le Specialized s’en sort très bien. L’assistance non-intrusive est une nouvelle fois un bonheur. Pistes, chemins, sentiers : on se régale. C’est dans les grimpettes très techniques, avec de nombreuses marches en montées, qu’on arrive à toucher les limites du bloc SL1.1 en termes de puissance. On a beau rouler en Turbo avec 100% de support, le vélo manque un peu de pêche pour cet exercice. La suspension a tendance à s’affaisser sur les impacts frontaux au pédalage, c’est la contrepartie pour avoir un vélo confortable. On vient gratter les manivelles ici et là, à tel point qu’on est obligé de mettre pied à terre à plusieurs reprises. Néanmoins, ce genre de figure de style ne constitue pas selon nous le c?ur de métier du Levo SL. Il faut utiliser la machine de Specialized comme un VTT musculaire, ni plus, ni moins ! À ce jeu-là, le Levo SL se révèle être un véritable coup de c?ur ! Le triangle avant plus prononcé de ce modèle en taille L permet de rouler beaucoup en confiance. On lâche les freins avec beaucoup plus de sérénité. On ne s’est plus fait surprendre une seule fois et on a commencé à chasser les KOM en descente ! Là encore l’amortissement est bon, pas de surprise avec le FSR, ça fonctionne. Devant la Fox 34 fait le boulot, même si sur les gros freinages appuyés ou lorsque ça frappe à haute vitesse, on aurait aimé un petit surplus de rigidité frontale. À vrai dire, depuis qu’on a roulé avec ce Levo SL, on rêve de voir arriver une version Evo Comp bodybuildée comme pour le Stumpjumper et/ou un kit cadre comme pour le Levo, histoire de parfaitement compléter la gamme !

Le VTTAE du futur ?

On termine par un mot sur l’autonomie avec une description concrète des capacités surprenantes de la bête. Notre plus longue sortie avec le Levo SL, couplé à un Range Extender, faisait 34 km pour 1 000 m de positif (pilote de 75 kg sans équipement). Poussés par la nuit, nous avons réalisé les 23 derniers kilomètres en mode Turbo 100%. À l’issue de cette balade, il restait encore 35% de la batterie disponible… on se dit qu’en gérant un minimum, ça ouvre de sacrées perspectives !

Colin Chapman, gourou des autos Lotus à la belle époque, avait déclaré « Light is Right », l’affirmation est plus que jamais d’actualité avec ce vélo à assistance électrique. Difficile de penser que ce Levo SL s’installe dans une nouvelle niche, tant cette machine vous colle la banane et fait sens. Le Specialized est un pur VTT all mountain capable de vous emmener sur des sorties variées, à l’aise en montée et encore plus en descente. Le poids y est pour énormément évidemment, mais encore fallait-il lui offrir une motorisation à la hauteur. Specialized maîtrise, une nouvelle fois, son sujet. Si le VTTAE vous fait de l’?il mais que vous n’osez pas sauter le pas, le Levo SL pourrait bien être la solution, à condition d’en avoir les moyens bien sûr !

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE

Tailles : XS (Alu), S, M, L, XL

Modèle d’essai : L

Cadre : Specialized Levo SL Carbone FACT 11m

Moteur : Specialized SL 1.1 – 240Wh 35Nm

Batterie : Specialized SL 1 – 320Wh option Range Extender +160Wh

Amortisseur : Fox Float DPS Performance

Fourche : Fox 34 Float Performance Elite FIT 4

Freins : Sram G2 RSC, ø200/180 mm

Dérailleur arrière : Sram GX Eagle

Pédalier : Praxis Custom 170 mm, 32 dts

Commandes : Sram GX Eagle

Cassette : Sram GX Eagle, 10-50

Roues : Roval Traverse Carbon

Pneus : Specialized Butcher et Eliminator Grid Trail 29×2.3

Potence : Specialized Trail, 50 mm

Cintre : Specialized Trail, 780 mm

Tige de selle : X-Fusion Manic Infinite, 150 mm

Selle : Specialied Bridge 143

GEOMETRIE

Géométrie Taille L

Top tube : 629 mm

Tube de selle : 455 mm

Angle de direction : 66°

Angle de tube de selle : 74.6°

Bases : 437 mm

Empattement total : 1217 mm

Hauteur de boitier : 348 mm

Reach : 455 mm

Stack : 633 mm

Distributeur : Specialized France, Contact : www.specialized.com

Notes

Autonomie : 5

Confort : 5

Maniabilité : 5

Stabilité : 4,5

Prix/Equipement : 3

TOTAL : 18/20

On aime : Le rapport poids/puissance/autonomie • Le comportement général • Le roues Traverse Carbon / gommes Grid Trail • Les finitions au top

On regrette : Attention au choix de la taille • Manivelles qui grattent ici et là • Rapport équipements/prix pas toujours cohérent