Home ESSAIS Santa Cruz Tallboy XO1 CC : Sensations garanties

Santa Cruz Tallboy XO1 CC : Sensations garanties

Le Tallboy est un vélo mythique dans la gamme Santa Cruz. Pour cette nouvelle année, il évolue en profondeur avec un design reprenant les lignes des gros vélos de la gamme. Nous vous faisons découvrir un vélo presque inclassable, terriblement efficace et attachant.

DR. Jacques André

Prix : 8 399 € | Poids : 12,7 kg en taille M, roues : 4,55 kg | Déb. av. : 130 mm | Déb. ar. : 120 mm – Pratique : rando sportive, trail, all mountain

Le Tallboy est le vélo à tout faire de la gamme Santa Cruz. Il a su trouver sa place sur le marché avec un positionnement polyvalent entre le cross-country et l’enduro. On pourrait dire que c’est un vélo de randonnée sportive si nous voulions lui donner une dénomination plus francophone. Nous attendions avec impatience son renouvellement et nous n’imaginions pas un changement aussi radical visuellement même si la fameuse suspension VPP est conservée. Le nouveau Tallboy gagne en débattement avec 120 mm à la roue arrière et 130 mm au niveau de la fourche. Les ingénieurs ont fait le pari de partir sur les bases des plateformes avec un plus gros débattement pour décliner ce nouveau châssis censé être “super” polyvalent. Le choix de placer l’amortisseur entre la biellette basse et le triangle avant permet d’offrir une plus grande plage de possibilités en termes d’allure de courbe d’amortissement. La suspension arrière va absorber les chocs de façon radicalement différente de l’ancienne version. Le nouveau Tallboy adopte une courbe d’amortissement linéaire-progressive. L’effet souhaité est d’obtenir un vélo avec un meilleur grip en début de course puis un bon maintien sur le milieu du débattement avec une sensation de moins talonner. Sur le papier cela paraît intéressant, mais il faut s’assurer que cela permette tout de même d’avoir un vélo réactif au pédalage. Le Tallboy adopte un design et une suspension très typés mais aussi une géométrie osée avec un empattement important du fait principalement de l’angle de direction inférieur à 66°. Les mensurations du Tallboy font penser à un vélo du segment supérieur et si nous prenons le temps de comparer avec le HighTower que nous avons testé il y a quelques mois, nous avons presque les mêmes valeurs (uniquement 0,5° d’angle de direction de plus). Le Tallboy peut même être un peu plus extrême en termes d’empattement car, comme le vélo d’enduro, il est possible d’allonger les bases de 10 mm. Au niveau des ajustements, il faut aussi noter comme sur l’ensemble des nouveaux vélos grands débattements de la marque, que nous pouvons choisir entre une position basse ou haute au niveau de la biellette basse. Un ajustement qui n’est pas anodin sur le terrain ; nous y reviendrons. Au niveau du montage, nous avons eu la chance de tester la version en carbone CC. Cette version est la plus haut de gamme avec des fibres et un moulage optimisés pour offrir un cadre léger et rigide. Une version carbone plus abordable et une version alu sont aussi disponibles. Il faut noter que quel que soit le niveau de gamme, le cadre conserve la même architecture et les mêmes spécificités sauf pour l’ajustement des bases sur la version alu. Santa Cruz propose 7 montages de 3 199 € à plus de 10 000 € pour la version la plus prestigieuse. Notre modèle X01 offre un équipement haut de gamme, de qualité, sans fioriture, ni extravagance. L’option des roues Reserve Trail 27 fait certes grimper l’addition, mais elles sont remarquables de polyvalence et de solidité.

Prendre du temps pour le découvrir

En selle sur ce nouveau Tallboy, nous trouvons rapidement nos marques. Il ne paraît pas si démesuré pour le segment. Nous avons une position conventionnelle pour ce type de machine. Le seul point qui dénote véritablement de la concurrence est la position de l’axe de roue avant qui se rapproche d’un vélo d’enduro. Le Tallboy est clairement le vélo qui nous a demandé le plus de rigueur dans notre protocole de test du fait des nombreux ajustements possibles. Nous avons commencé par la position la plus propice au dynamisme pour ensuite aller vers celle qui offre le plus de stabilité. Dans un premier temps nous avons utilisé la même pression d’air dans les suspensions puis nous avons ajusté celle-ci aux spécificités de la position choisie. Nous pensons que cette étape est cruciale pour tout futur possesseur de Tallboy sous peine de passer à côté de très bonnes choses. Les ajustements disponibles sont fins mais confèrent des saveurs particulières au Tallboy qui en font un vélo unique sur le segment.

Rapide et explosif

La position haute sur la biellette et la position courte sur les bases (435 mm) est l’ajustement le plus extrême en termes de dynamisme et de rendement. Cette position permet de placer la selle au milieu du charriot à l’horizontal. Nous avons ajusté la suspension avant avec 25 % de précontrainte et 4 anti-volumes dans la chambre positive. Nous avons opté pour une détente assez libre et une compression en milieu de plage. Au niveau de l’amortisseur, nous avons ajusté la précontrainte du ressort pneumatique avec 30 % de course morte, la compression toute ouverte et 6 clics en détente. Dans cette configuration, le vélo est tout simplement bluffant au niveau du rendement. Nous oublions totalement le gabarit du vélo et les gros pneus. Le Tallboy répond presque comme un vélo de cross-country long débattement. Nous sentons un énorme potentiel au niveau du dynamisme, chaque coup de pédales nous propulse en avant. Nous avons l’envie de toujours relancer agressivement tellement le vélo répond facilement. Nous avons ressenti que plus nous descendons les vitesses et plus le Tallboy offre du dynamisme. La position est confortable pour entreprendre des longues sorties sur un train élevé. Le seul bémol vient sûrement du confort tout relatif du fait de la rigidité de l’ensemble (cadre CC et roue carbone) et la position qui, comme tout bon vélo aussi rapide, reste exigeante si nous n’avons pas la condition. En descente le vélo est agile et extrêmement précis. Il faut savoir placer les roues et surtout garder de l’appui sur le guidon sous peine de sortir des trajectoires. Le Tallboy est un vélo de caractère qui se pilote.

Polyvalent et raisonnable

Nous continuons nos essais en gardant la position haute au niveau de l’ajustement de la biellette, mais nous allongeons les bases de 10 mm. Dans cette configuration, nous nous sentons rapidement plus équilibrés sur le vélo et moins portés sur l’avant. Nous retrouvons une position moins extrême et surtout moins exigeante. Là où auparavant nous avions tendance à défier les difficultés uniquement sur la vitesse, nous pouvons maintenant calmer un peu nos ardeurs et rouler un peu plus sur le couple. Le vélo est un peu moins réactif, mais il reste tout de même dynamique grâce à la qualité du châssis et des roues. Le vélo est plus facile à appréhender au niveau des choix des trajectoires, que ce soit en montée ou en descente. Le vélo est plus stable tout simplement. Nous pouvons grimper un peu moins en cadence et on trouve plus facilement le grip sur les grands rapports. Nous avons la sensation d’avoir une suspension plus libre sur le 42 ou 50 dents. En descente, cette position est aussi plus tolérante, mais attention : il faut anticiper et avoir des trajectoires plus rondes et ouvertes du fait du plus grand empattement. Il faut un peu de temps pour trouver les repères mais, suivant son niveau, cette position offrira un contrôle bien plus facile que la position courte et haute.

DR. Jacques André

Fun et aérien

Nous continuons nos investigations en utilisant la position basse sur la biellette et les bases en position courte. Dans cette configuration, nous ressentons rapidement que la suspension arrière est plus souple en début de course et le vélo bascule rapidement plus sur l’arrière. Le vélo paraît plus confortable à basse vitesse mais plonge rapidement dans le débattement quand la vitesse augmente ou si le terrain devient plus exigeant. Quand il faut grimper, le vélo donne plus de motricité mais nous avons tendance à chercher le bec de selle ou à nous mettre en danseuse. Nous avons réajusté rapidement notre selle en la positionnant plus sur l’avant et nous avons retiré une cale sous la potence pour déplacer notre centre de gravité plus sur l’avant. Nous retrouvons ainsi un vélo plus équilibré, mais attention, il faut être plus attentif au coup de pédale sous peine de toucher rapidement les obstacles. Nous sentons aussi la nécessité d’ajouter un cran de compression basse vitesse sur l’amortisseur. Nous avons ainsi le compromis correct pour utiliser au mieux le vélo dans cette position. En descente le vélo nous paraît métamorphosé. Nous marquons les appuis bien plus facilement et nous affrontons aussi la pente comme si nous avions un vélo plus gros. Le Tallboy est surtout bluffant dans la prise de vitesse et la manière dont il la conserve. Les sentiers techniques sont avalés sur un train d’enfer mais attention à la moindre faute technique ou la moindre baisse de régime : la sanction tombe, car le Tallboy reste un vélo avec débattement modéré.

Stable et performant

Pour terminer, nous utilisons la position la plus extrême en termes de stabilité avec la position basse sur la biellette et les bases longues (445 mm). Cette position fait du Tallboy un vélo encore plus sécurisant et surtout moins exigeant quand la vitesse commence à s’élever. Il reste équilibré malgré des bases plus longues. Nous pouvons ainsi relâcher rapidement la compression sur la fourche pour gagner en confort. Le Tallboy nous est apparu comme étant le plus confortable dans cette configuration, que ce soit en montée ou en descente. Pour trouver un meilleur compromis, nous avons réduit la course morte de l’amortisseur arrière (25 %) pour rester un peu plus haut dans le débattement à faible vitesse. Cette position est pour nous la position qui se rapproche le plus d’un vélo du segment supérieur. Le Tallboy offre une stabilité étonnante à haute vitesse tout en gardant une dose du fun du fait du faible débattement. Nous avons rarement eu un vélo aussi rapide et fun à tester. Il n’en reste pas moins que malgré cette position le vélo est exigeant physiquement du fait du choix du modèle. Si nous souhaitons un vélo moins performant mais plus polyvalent, la version carbone classique ou même la version alu peuvent être un choix judicieux.

Au final

Le Tallboy nous a demandé un peu de temps pour appréhender tout son potentiel, mais une chose est sûre : plus on donne et plus il le rend. Un vélo au caractère explosif et sportif avec lequel nous nous sommes même demandés pourquoi il y avait un blocage sur les suspensions tellement ce vélo est efficace. Un vélo qui pousse à sauter et à affronter les obstacles sans jamais se poser de question sauf celle de son niveau technique et physique. Les différents ajustements ont une influence sur la position du centre de gravité du pilote et donc sur les sensations de confort, grip, stabilité, rendement. Suivant les terrains et notre forme, il faut trouver le bon réglage et surtout ne pas se perdre… Le nouveau Tallboy est dans la tendance actuelle et il peut se mesurer au Yeti SB130 ou Norco Optic, le nouveau YT Izzo, ou le plus sage Ibis Ripley. Mais là où le Tallboy fait la différence, c’est dans la modularité et nous ne pouvons que féliciter Santa Cruz pour avoir fait ces choix.

Caractéristiques

Fiche technique : Tailles : XS, S, M, L, XL,XXL Modèle d’essai : M Cadre : Carbon CC Fourche : RockShox Pike Select +,déport 42 mm Amortisseur : Fox Float Performance Elite DPS Freins : Sram G2 RSC, ø180 mm Dérailleur arrière : Sram XO1 Egale Pédalier : Sram X01 carbone, 32 dents Commande : Sram Eagle XO1 Cassette : Sram XG 1295 10-50 Roues : Santa Cruz Reserve 27, moyeux DT350 Pneus : av. Maxxis Minion DH 3C Exo, 29 x 2.30 » ; ar. Maxxis Minion DHR 3C Exo, 29 x 2.30 » Potence : Race Face Affect 5, 50 mm Cintre : Santa Cruz AM Carbone, 760 mm Tige de selle : RockShox Reverb Stealth, 150 mm, ø 31,6 mm Selle : WTB Silverado team

Géométrie : Taille : M Tube supérieur : 596 mm Tube de selle : 405 mm Angle de direction : 65,5-65,7° Angle de tube de selle : 76,3-76,6° Bases : 440-430 mm Empattement total : 1 221-1 211 mm Hauteur de boîtier : 332-335 mm Reach : 448-450 mm Stack : 619-621 mm

Distributeur : Santa Cruz, Contact : www.santacruzbicycles.com

Notes :

Rendement : 4

Confort : 3

Maniabilité : 4

Stabilité : 4

Prix / 2quipement: 3

TOTAL : 14.4 / 20

On aime • Efficacité au pédalage • Modularité pour trouver le meilleur compromis • Fun et rapide • Finition

On regrette • Pas le plus confortable • Parfois exigeant suivant les ajustements • Prix