Home ESSAIS Rotwild R.X45 AMG : belle exception

Rotwild R.X45 AMG : belle exception

Non, le 26” n’est pas (encore) mort. Rotwild nous le prouve avec un tout-suspendu d’exception, fabriqué à la main en Allemagne et développé en collaboration avec le préparateur auto AMG !

Rotwild RX45 AMG (2)
DR Tom Zaniroli

[Htab][tab title= »PRIX »]6999€[/tab][tab title= »POIDS »]11,65 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 150 mm | Déb. ar. : 150 mm[/tab][tab title= »USAGE »] rando-sport, vallonné, montagne.[/tab][/Htab]

Rares sont les marques à avoir la capacité de produire leur propre cadre en carbone “à la maison”. A l’heure de la sous-traitance en Asie, Rotwild fait partie de ces exceptions qu’il faut souligner. Le cadre du R.X45 a été entièrement développé dans les bureaux d’études de la marque, en collaboration avec un des plus célèbres préparateur auto… AMG ! Entièrement fabriqué à la main en Allemagne, le cadre fait appel à des techniques de fabrication propres à la marque allemande, comme le MMT pour Module Monocoque Technology. Le but ici a été d’optimiser les propriétés du matériau, tout en assurant une qualité et une sécurité optimales dans le processus de fabrication. Le résultat, c’est un cadre à la finition exceptionnelle, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, car il utilise un procédé baptisé SFT pour Seamless Fusion Technology. Ce système permet d’obtenir une structure de cadre très homogène en connectant de façon régulière et homogène chaque partie du cadre. La partie arrière est réalisée en aluminium, avec une suspension arrière “maison” baptisée XMS (une suspension type FSR avec point de pivot sur la base) que l’on retrouve sur les tout-suspendus de la marque allemande. Selon la pratique, la cinématique et le positionnement des points de pivot ont été modifiés par les pilotes, les partenaires et les ingénieurs de la marque. Sur le R.X45, elle développe 150 mm de débattement. Proposé à un peu moins de 7 000 euros, ce véritable show-bike est monté avec des suspensions Fox haut de gamme, en version Factory. La transmission et le freinage sont confiés au groupe Shimano XTR ancienne génération tandis que l’équipement (périphériques et roues) fait dans l’exotique avec du Crankbrothers.

Un show-bike qui envoie !

Il faut avouer que bien souvent, les collaborations entre les marques de vélo et celles de l’automobile donnent vie à de belles machines certes, mais plus adaptées à embellir un showroom qu’à véritablement rouler à VTT. Ce Rotwild R.X45, c’est un peu l’exception qui confirme la règle. Car en plus d’avoir une sacrée gueule, il est parfaitement abouti et performant. Dès les premiers tours de roues, il distille un confort de premier ordre grâce à des suspensions qui gomment particulièrement bien les petits chocs. Pour autant, dès que l’on appuie sur les pédales, les relances sont franches et sans effet de pompage – même en laissant les suspensions en position ouverte – malgré les 150 mm de débattement. Confortable, nerveux et particulièrement léger, ce Rotwild est à l’image des Mercedes préparées par AMG. Le plaisir de pilotage et les sensations qu’il procure font merveille, grâce à une géométrie dans le coup et un châssis particulièrement rigide, tout en restant tolérant. Son grand débattement pourrait laisser penser qu’il flirte avec l’enduro. Mais sa géométrie – tout particulièrement son angle de direction qu’on aurait aimé un peu plus ouvert – le classe plutôt dans la catégorie des vélos all-mountain “à tout faire”. En descente, les suspensions font sacrément bien le job. Entendez par là que les 150 mm de débattement sont gérés d’une main de maître à l’arrière, avec une bonne progressivité en fin de course. Avec un tel châssis et un ensemble de suspension convaincant, on en vient à regretter que l’angle de direction ne soit pas un peu plus ouvert pour offrir plus de confiance dans la pente et de stabilité à haute vitesse. A ce prix de vente et compte tenu de l’orientation de ce Rotwild, on aurait aussi vraiment apprécié le montage d’une tige de selle télescopique. Et les roues de 26” dans tout cela ? Honnêtement, le commun des mortels ne verra pas la différence avec un 27.5”. L’industrie a dicté qu’il fallait changer de taille de roues, mais force est de constater que de rouler sur ce Rotwild R.X45, ce n’est que du plaisir. Le reste de la gamme du fabricant allemand étant passé au 27.5” pour 2015, il y a fort à parier que cette série spéciale AMG n’y échappe pas. Si c’est le cas, alors il n’y a plus aucune raison d’hésiter si vous avez le budget… c’est de la bombe, bébé ! En attendant, il y a peut-être de belles opportunités à saisir sur ce Rotwild…

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUETailles disponibles : S, M L – Modèle testé : M – Cadre : MMT carbone AM – Amortisseur arrière : Fox Float CTD Kashima – Fourche : Fox Float 32 CTD Kashima – Freins : Shimano XTR ICE ø 180 mm – Pédalier : Shimano XTR 24/32/42 – Commandes : Shimano XTR – Dérailleur avant : Shimano XTR – Dérailleur arrière : Shimano XTR – Cassette : Shimano HG771 11-36 – Roues : Crankbrothers Iodine – Pneus : Continental X-King Race Sport 26X2.4 – Cintre : Crankbrothers Cobalt11 Carbon 740 mm – Potence : Crankbrothers Cobalt T3 – Tige de selle : Crankbrothers Cobalt Carbon – Selle : Fizik Tundra 00 – GEOMETRIE : Tube supérieur : 585 mm – Tube de selle : 470 mm – Bases : 435 mm – Empattement : 1 125 mm – Hauteur du boitier de pédalier : 333 mm – Angle de direction : 68,5° – Angle du tube de selle : 74° .

Distributeur : FreeRide Distribution, www.rotwild.de

RENDEMENT
CONFORT
MANIABILITE
STABILITE
PRIX/EQUIPEMENT

 

[quote] On aime : finitions du cadre, fonctionnement global, compromis rendement/ confort
On regrette : prix, pas de tige de selle téléscopique, taille des roues obsolète.[/quote]