Home INFOS Port du masque à vélo : la MBF prend position

Port du masque à vélo : la MBF prend position

26
0

La Mountain Bikers Foundation vient de publier un communiqué concernant le port du masque lorsque l’on circule à vélo.

« Ces dernières semaines, dans une optique de renforcement des mesures sanitaires dans la lutte contre le Covid, de nombreuses communes ont pris des arrêtés visant à rendre le port du masque obligatoire. Après avoir pris le temps de la réflexion, voici la position du groupe Covid de la MBF sur le sujet du port du masque lors de la pratique VTT. »

Les arrêtés diffèrent d’une commune à l’autre et font l’objet d’ajustements réguliers mais en moyenne ils réclament le port du masque obligatoire dans toute ou partie du territoire communal.

En opposition à cela, à la MBF, nous demandons que le port du masque ne soit pas obligatoire dans le cadre de la pratique sportive et ceux indifféremment du milieu où nous roulons (urbain, rural…).

Cette demande est en adéquation avec les recommandations de l’OMS : « Il ne faut PAS porter de masque quand on fait de l’exercice car les masques peuvent réduire l’aisance respiratoire. La transpiration peut entraîner une humidification plus rapide du masque, rendant la respiration plus difficile et favorisant la croissance des micro-organismes ». Il convient également de rappeler que le VTT est un mode de déplacement adapté aux gestes barrières, en plus d’avoir des effets bénéfiques pour la santé et le bien-être physique et moral.

Nous attirons également le regard des pouvoirs publics, que dans l’option où la situation sanitaire viendrait malheureusement à se dégrader, l’élargissement du port du masque à tous les milieux et territoires pourraient être mal compris de la part des pratiquants VTT pour les raisons évoqués ci-dessus. Et nous ne parlons pas de l’aspect néfaste pour l’écologie de retrouver des masques usagés en forêt ou en montagne…

Bien entendu, il y aura toujours des zones de floues en cette période d’incertitude, mais dans ces situations, nous comptons comme toujours à la MBF sur le bon sens et la responsabilité civique de chacun plutôt que sur une réglementation restrictive.

Par exemple, pour la partie de la pratique VTT qui se déroule en milieu dense en population (centre-ville, zone touristique, zones à faible vitesse car beaucoup de monde…), il apparait que nous sortons momentanément de la pratique sportive pure et que nous ayons à nous conformer à la réglementation en vigueur dans cette zone.

En somme, la MBF rappelle que le port du masque en présence d’autrui est un geste barrière efficace et nécessaire, et appelle les pratiquants VTT au port de celui-ci dès qu’ils sortent (temporairement ou définitivement) de la pratique sportive et que le contexte l’impose.