Accueil ESSAIS Peugeot M01 FS Deore XT : La griffe du Lion

Peugeot M01 FS Deore XT : La griffe du Lion

Peugeot arrive sur un marché sur lequel il n’est pas attendu : celui du all mountain limite enduro. Pour gagner ce pari, il a fait appel à Astro, l’un des plus gros faiseurs de cadres à Taïwan pour lui proposer un cadre qui sorte de l’ordinaire. Le résultat, vous l’avez sous vos yeux. Quant à son comportement ? On vous dit tout.

DR. M. Molle

[Htab][tab title= »PRIX »]4900€[/tab][tab title= »POIDS »]13.30 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 150 mm | Déb. ar. : 140 mm[/tab][tab title= »USAGE »] rando-sport, vallonné, montagne.[/tab][/Htab]

Peugeot poursuit son retour sur le segment performance et passe la seconde avec le M01 FS. Il s’agit d’un tout-suspendu all mountain intégralement en carbone qui dispose d’une paire de roues de 27.5’’. Réalisé en co-développement avec le fabricant taïwanais Astro, la machine propose 140 mm de débattement à la roue arrière autour d’une cinématique à points de pivot virtuels. On retrouve deux biellettes aluminium qui permettent d’articuler le triangle arrière et de le relier à la partie avant du vélo. Le détail qui saute aux yeux immédiatement c’est la présence d’un triangle avant asymétrique qui donne une sacrée gueule à la bête. On oscille entre le Specialized Demo de descente et le Mondraker Dune pour le look. On pourra au besoin installer un dérailleur avant grâce à la présence d’un port Side Swing. Le triangle arrière est lui aussi asymétrique et dispose d’un entraxe de moyeu Boost 148. La construction du cadre repose sur un assemblage de fibres de carbone haut module 30k. La géométrie offre un bon compromis entre modernité et classicisme. On trouve un long triangle avant (Reach 466 mm en L) associé à une potence courte et des bases en 430 mm, de quoi maintenir l’empattement juste sous les 1 200 mm. L’angle de direction de 67° permet de maintenir cette compacité. Un petit degré en moins n’aurait pas été superflu, mais Peugeot a pour ambition de lui donner un comportement accessible et passe partout. Le boîtier de pédalier vient se caler à 345 mm du sol et l’assise est redressée à 74,5°. Elle devrait offrir une bonne position de pédalage. En terme d’équipements, on retrouve la nouvelle RockShox Pike, en 150 mm, à la proue du vélo. Notre modèle d’essai hérite d’un groupe Shimano Deore XT et de composants Pro, à l’exception de la tige de selle Magura Vyron (sans fil) qui est une option. En effet, le F01 FS offre la possibilité de personnaliser différents points du vélo. L’assemblage des vélos en France, à l’usine Cycleurope de Romilly, permet d’offrir ce type de solutions aux clients. Un configurateur sera d’ailleurs présent dans les magasins distribuant la marque, afin de faciliter l’étape personnalisation aux futurs acquéreurs. Dans sa version Shimano Deore XT, le MS01 FS affiche 13,30 kg sur la balance, et 4900 € sur la note. Un prix élevé qui a du mal à se justifier, en tenant compte du fait que le cadre est pioché dans un catalogue en provenance d’Astro et que l’on retrouvera certainement sous d’autres marques sur le marché international… Le Peugeot sera disponible en octobre en tailles S, M, L ou XL. La bête est garantie 5 ans.

Un Parstire bien frais

C’est sur les chemins autour des Saisies que nous découvrons le M01 FS. Au départ du Mont Clocher, en suivant la trace de l’Adrénaline, ou sur l’autre versant en surplomb de la Roche Parstire et en enchaînant avec la Vachette, c’est sur un terrain alpin que le Peugeot s’est livré à nous. En selle, le premier détail qui nous saute aux yeux et pas des moindres, c’est le bruit ! Mal fixée, la câblerie qui passe à l’intérieur du cadre fait un boucan d’enfer. Un souci qui sera sans aucun doute résolu au moment de la commercialisation, comme nous l’a assuré le staff Peugeot. Passé ce détail, la bête se montre sous son vrai jour. On a en face de nous un vélo particulièrement efficace au pédalage. Le M01 FS tire pleinement partie de sa suspension à point de pivot virtuel de ce côté-là, malgré une précontrainte équivalente à 35% de la course de l’amortisseur. La motricité n’est pas mise en défaut non plus. En danseuse, perché au-dessus du guidon, le train arrière n’a jamais décroché. On garde une excellente motricité dans toutes les situations. Particulièrement sensible en début de course, on maintient ainsi le grip et un certain confort sur les petits obstacles. Le Peugeot regroupe ainsi plusieurs qualités indispensables à un bon vélo all mountain. On pourra sans problème affronter les longues ascensions sur piste et les coups de cul hasardeux dans les sentiers. Le tandem de suspension RockShox offre un maintien assez ferme sur l’avant. La nouvelle fourche Pike propose un meilleur support sur la fin de course et semble un poil plus rigide que la précédente génération. À l’arrière, on est sur un comportement un peu plus souple sur les petits chocs et bien progressif à mesure que les chocs grossissent.

DR. M. Molle

Néanmoins, on ne cracherait pas sur un peu plus de maintien hydraulique à la mi-course pour éviter d’aller frotter les manivelles trop régulièrement, d’autant que le boîtier n’est pas plus bas que ça. En descente, dans les portions défoncées, le Peugeot ne s’en sort pas trop mal. Sans être une pure machine taillée pour l’enduro, il assure le boulot de manière plus que correcte. Une nouvelle fois, un peu moins d’angle à l’avant permettrait de gagner en stabilité dans les portions rapides. Dans la pente, les freins Shimano XT montrent leurs limites et mériteraient un peu plus de puissance. On émet un gros bémol face à la tige de selle Magura Vyron. La latence à l’usage, la manette peu pratique et qui se fait la malle ou encore la longueur du produit qui gène pour le réglage de hauteur de selle auront eu raison de notre patience. Heureusement, c’est une option et rien ne vous oblige à y souscrire. Préférez la Pro montée d’origine. Le gros point fort du Peugeot, c’est la facilité avec laquelle on le prend en main et on s’amuse à le placer. Particulièrement maniable, il vient se caler dans les appuis et ne rougit pas face aux épingles du Beaufortain. Les bases courtes en 430 mm aident en ce sens et la monte pneumatique Hutchinson Toro assure un grip excellent sur l’angle et dans les champs de racines, tout en vous mettant à l’abri des crevaisons grâce à sa carcasse 2×66 TPI. On profite de ce caractère joueur dans les longues sections en pente douce où il faut garder la vitesse pour tirer son épingle du jeu. Le M01 FS répond ainsi aux exigences du cahier des charges de la marque au Lion, à savoir : proposer un vélo accessible au plus grand nombre, reste qu’avec un prix de 4 900 €, malgré un châssis générique, la clientèle est triée à l’entrée. Proposant de bonnes aptitudes sur le terrain et un look soigné, le M01 FS est un VTT coup de cœur pour les aficionados de la marque. Peugeot remet ainsi un pied dans le segment haut de gamme performance et ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin.

Caractéristiques : 

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S (38), M (42), L (46), XL (50) – Cadre : carbone haut module 30k – Amortisseur : RockShox Monarch RC3 DebonAir – Fourche : RockShox Pike RC – Freins : Shimano Deore XT, ø180/160 mm – Dérailleur arrière : Shimano Deore XT , 11vit. – Pédalier : Shimano Deore XT, 32 dts – Commandes : Shimano Deore XT – Cassette : Shimano SLX, 11/46 – Roues : Shimano Deore XT – Pneus : Hutchinson Toro Hardskin, 27.5×2.35/2.25 – Potence : Pro Koryak, 40 mm – Cintre : Pro Tharsis Trail, 800 mm – Tige de selle : Magura Vyron ø31,6 mm – Selle : Pro Vulture – GEOMETRIE taille L : Top tube : 625 mm – Tube de selle : 460 mm – Angle de direction : 67° – Angle de tube de selle : 74,5° – Bases : 430 mm – Empattement total : 1195 mm – Hauteur de boîtier : 345 mm – Reach : 466 mm – Stack : n.c.

Distributeur : Peugeot Cycles, contact : cycles.peugeot.fr

RENDEMENT
CONFORT
MANIABILITE
STABILITE
PRIX/EQUIPEMENT

[quote] On aime : Look • Aptitudes à pédaler • Joueur • Remplit son rôle de machine alpine
On regrette : Un peu cher • Tige de selle Magura pas au niveau.[/quote]

Publicité