Merida One Twenty Carbon 7.7000 2016 : Cent vingt plus dix !

Pour 2016, Merida annonce le retour du One Twenty Carbon. Ce VTT polyvalent reprend les gènes de la version aluminium mais s’offre, au passage, une cure d’amaigrissement et une option roues de 27,5’’ ou de 29’’.

Merida One Twenty Carbon 7.7000 (6)
DR D. Geiger

[Htab][tab title= »PRIX »]3999€[/tab][tab title= »POIDS »]12,20 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 130 mm | Déb. ar. : 130 mm[/tab][tab title= »USAGE »] Rando-sport, vallonné, plaine.[/tab][/Htab]

C’était un peu une évidence, pour 2016 Mérida s’offre une déclinaison carbone du One Twenty, qui réapparaît pour l’occasion dans la gamme. Ne vous y trompez pas, il s’agit d’un VTT développant 130 mm aux roues avant et arrière et non pas 120 comme son nom le laisse entendre. Il inaugure un tout nouveau triangle avant construit en fibres de carbone. Merida gagne ainsi 400 grammes sur le châssis complet par rapport à l’alu. La partie arrière et sa patte de frein PostMount 180, ainsi que la biellette restent communes à la version aluminium. La géométrie ne change pas, à l’exception du tube de selle qui perd un petit centimètre. Le One Twenty est toujours articulé autour de la cinématique à amortisseur flottant Float Link. La vraie nouveauté, c’est l’arrivée d’une version 29 pouces, toujours en développement. Comme pour le Ninety-Six, en fonction de la taille choisie vous bénéficierez d’un VTT équipé en roues de 27,5’’ ou 29’’. Néanmoins, les versions M et L seront proposées dans les deux diamètres de roues. Le One Twenty Carbon inaugure le procédé Smart Entry pour le passage des câbles et Durit® en interne. Il s’agit d’un insert, équipé d’une petite vis au niveau de la douille de direction, qui permet de verrouiller la câblerie, évitant les bruits parasites (la gaine qui vibre dans le cadre par exemple). Conçu aussi bien pour monter que descendre, le One Twenty se voit décliné dans des montages plus ou moins orientés XC ou trail. D’un côté, on trouvera des versions avec pédaliers doubles et équipements légers, de l’autre du bodybuilding à base de tige de selle télescopique, mono plateau et équipements bien costauds. Reste à connaître le destin du One Forty, le 140 mm de la gamme, qui malgré une géométrie un peu plus agressive, peut vite se faire cannibaliser par un One Twenty version trail. Comme le Ninety Six (essayé p.42), il devrait être dispo d’ici la fin août dans une plage de prix comprise entre 3 999 et 5 250 €.

Sur les sentiers

Merida One Twenty Carbon 7.7000 (1)C’est au guidon de la version 7.7000 en 27,5’’ du One Twenty Carbon que nous avons pu découvrir ce VTT, pensé avant tout pour la polyvalence. Il s’agit d’un modèle équipé pour affronter un panel de terrains les plus variés possible. On retrouve la dernière transmission Shimano Deore XT en version double, un poste de pilotage pensé pour rouler en randonnée et un combo de suspension RockShox Revelation/Monarch. On est loin du modèle trail équipé d’une Pike, d’une tige de selle télescopique et d’une potence ultra courte pour attaquer dans les sentiers, mais il en faut pour tous les goûts et toutes les bourses ! Au pédalage, la position est très confortable. Les 12,2 kg de la bête s’emmènent au train. On optera au passage pour un réglage de la précontrainte autour des 20%, sous peine de voir le vélo s’affaisser rapidement sur les chocs moyens à importants. Néanmoins on prend plaisir derrière le guidon, même si on aurait préféré une potence un poil plus courte, tant la longueur réelle de triangle avant (Reach) se suffit à elle-même. On aurait gagné en confiance derrière le guidon. Les bases longues ont le mérite d’apporter une bonne dose de stabilité, mais n’insufflent pas la dose de fun et de vivacité attendue sur ce genre de VTT. Dommage, car en descente la cinématique Float Link fonctionne vraiment bien. Le terrain est bien filtré et on peut lâcher les freins sans douter du triangle arrière. Le long Reach permet de se mouvoir dans les enchaînements sinueux. A la montée, le vélo est stable. La roue avant reste collée au sol et on joue avec le blocage de fourche pour poser quelques accélérations, tout se passe pour le mieux. Niveau équipement, les pilotes roulant sur des terrains cassants et remplis de caillasses, pourront opter pour des pneus un peu plus costaud que les Schwalbe Nobby Nic de première monte qui montrent rapidement leur limite en matière de crevaison. Avec le One Twenty, la performance pure n’est pas la préoccupation. C’est un VTT qui se destine clairement pour les longues randonnées entre potes, d’autant plus avec ce montage polyvalent.

Ce qu’il faudrait changer

Pour pimenter encore plus le One Twenty et pour un budget d’environ 30 €, nous vous conseillons de partir sur potence plus courte que celle d’origine. Le long triangle avant le permet sans problème et vous gagnerez ainsi en maniabilité et en confiance. L’autre option à privilégier, c’est la tige de selle télescopique. Un must sur ce genre de VTT passe partout.

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : M, L, XL – Modèle d’essai : M – Amortisseur : RockShox Monarch RLR DebonAir – Fourche : RockShox Revelation RL Remote – Freins : Shimano Deore XT M8000, ø180/180 mm – Dérailleur arrière : Shimano Deore XT M8000 – Dérailleur avant : Shimano Deore XT M8000 Sideswing – Pédalier : Shimano Deore XT M8000, 36/26 dts – Commandes : Shimano Deore XT M8000 –  Cassette : Shimano Deore XT M8000, 11/40 dts – Roues : SunRingle Helix TR27/ Shimano Deore XT M8000 – Pneus : Schwalbe Nobby Nic Performance, 27,5×2.25 – Potence : Merida Pro Carbon – Cintre : Merida Pro OS, 740 mm – Tige de selle : PRC Double Carbon Superlite, ø31.6 mm – Selle : Prologo Nago Evo X15 – GEOMETRIE ( M 27.5) : Top tube : 595 mm – Tube de selle : 450 mm – Angle de direction : 68° – Angle de tube de selle : 74,5° – Bases : 440 mm – Empattement total : 1 141 mm – Hauteur de boîtier : N.C. – Reach : 434 mm – Stack : 582 mm.

Distributeur : Merida France, Contact : www.merida-bikes.com

RENDEMENT [star rating= »3.5″]
CONFORT [star rating= »3.5″]
MANIABILITE [star rating= »2.5″]
STABILITE[star rating= »3.5″]
PRIX/EQUIPEMENT [star rating= »3″]

[quote] On aime : Vélo accessible • Plusieurs montages atypiques • Cinématique efficace
On regrette : Bases longues • Poste de pilotage un poil long.[/quote]

Previous articleKnog lance les accessoires pour vélo sur-mesure
Next articleCalendrier UCI 2016 : les dates en France
Journaliste & photographe à bikelive.com