Home ESSAIS GT Zaskar LT Expert : Polyvalence et confort

GT Zaskar LT Expert : Polyvalence et confort

Sorti en début d’année, le GT Zaskar en version LT (Long Travel) reprend le célèbre cadre muni de la géométrie Triple Triangle avec 130 mm à l’avant et l’ambition de vous donner la banane à chaque sortie. Pari réussi ?

Prix : 1499 € | Poids : 16,3 kg taille L ; roues 5,6 kg | Déb. av. : 130 mm | Déb. ar. : – / Pratique : all mountain, randuro-sport

Le Zaskar fait partie de l’histoire de GT plus que tout autre modèle : avec ses nombreuses déclinaisons, il est le seul modèle à avoir gagné des Coupes du monde en descente, en XC, en slalom ainsi qu’en trial, rien que ça ! Cette ultime génération reprend les codes du design Triple Triangle, mais adopte une géométrie plus agressive, destinée à la pratique endurigide. Le design du Triple Triangle a été créé par Gary Turner (GT) afin de filtrer les vibrations au maximum en reliant les haubans au tube horizontal et non sur le tube de selle, créant ainsi trois triangles dans le cadre. Notre Zaskar LT Expert s’offre cependant une géométrie dans l’air du temps avec un angle de direction à 66° et un tube de selle à 75°. Pour rester sur les cotes, le reach de notre taille L est à 465 mm quand le stack affiche 643 mm ; on notera les bases à 450 mm. On y reviendra. Ce GT est équipé d’une fourche RockShox 35 offrant 130 mm, la transmission est confiée à Sram avec le très classique groupe NX Eagle 12 vitesses. Le freinage est dévolu à Shimano avec les surprenants MT410 munis de leurs disques RT56 en ø180/160 mm. Les roues sont issues du catalogue WTB et offrent des jantes de 30 mm de largeur afin de bien chausser les pneus Maxxis Minion DHRII et DHF. On termine rapidement avec la tige de selle télescopique TranzX qui offre 130 mm bienvenus sur le terrain.

Prise en main et… droit dans la pente !

Les commandes tombent bien sous les mains et on apprécie de suite le confort de la selle Fabric qui va se révéler salvateur par la suite. On checke les pressions des pneus, le serrage des roues, le réglage de la fourche et en avant. Premiers mètres pour se mettre en jambe car cela fait un moment que je n’ai pas chevauché un semi rigide : on sent tout de suite que l’arrière, malgré le Triple Triangle, renvoie pas mal le terrain. La direction semble légère, une surprise vu le boudin en 2.5 à l’avant et l’angle de direction ouvert. Première montée pour voir ce qu’il a dans le ventre : les coups de pédales sont immédiatement suivis d’un effet lance-pierre avec l’arrière qui répond vite. Ça grimpe bien et rapidement, le vélo est bien posé au sol. La position est bonne, juste équilibrée pour pédaler avec puissance. Par contre, dès les premières secousses dues au terrain, les gaines en passage interne se mettent à cogner partout à l’intérieur du cadre. Pénible à la longue et à solutionner en mettant des mousses pour plus de silence en roulant. Les vitesses passent à la volée et on apprécie la cassette 11×50 associée à la couronne de 32 qui permettent de passer partout. Allez, on ne va pas bouder notre plaisir, place à la descente ! Le vélo est bien stable, posé sur son empattement long de 1229 mm ! Par contre, un constat rapide et sans appel : déglonflage des pneus impératif. En effet, plus trop habitué aux semi-rigides, il faut baisser la pression de 0,2 bar dans le pneu propulseur pour éviter les rebonds intempestifs de l’arrière. Surtout que les Maxxis Minion et leur carcasse Exo tubeless peuvent encaisser moins d’air. Tout de suite, cela va mieux et le GT redevient plus gérable. Excellente note aussi pour les freins, pourtant simples ces MT410, mais équipés des disques Shimano RT56, preuve que GT a bien fait de ne pas trop regarder à la dépense sur ce point. Pas fulgurants, mais très honnêtes sur cette gamme de prix donc. Après quelques descentes, histoire de chauffer le bonhomme et le matos, il faut se rendre à l’évidence que la RockShox 35 ne suit pas du tout : peu fluide malgré un ajout de lubrifiant sur les joints racleurs et véritablement peu précise, même à mon humble niveau, en virage. Après, il faut rester cohérent par rapport au tarif global du vélo, mais il aurait été plus judicieux de se tourner vers un autre modèle car le vélo peut offrir plus, mais se révèle bridé par la suspension avant. Au chapitre des surprises, nous avons été étonné d’une faible réactivité de l’arrière en relance. N’étant pas monté sur un hardtail depuis un moment, j’attendais une petite bombe par rapport aux tout-suspendus. Mais, s’il a su se montrer stable et sécurisant, le Zaskar LT n’a pas fait preuve de la nervosité attendue. Peut-être est-ce dû aux bases de 450 mm, trop longues ?

En tout cas, ce GT Long Travel a un beau potentiel, mais plutôt en usage rando-all mountain qu’en endurigide car il offre plus de stabilité et de confort que l’explosivité attendue, surtout avec une fourche un ton en dessous des prétentions du cadre.

Caractéristiques

GEOMETRIE taille L : Top tube : 637,5 mm – Tube de selle : 480 mm – Angle de direction : 66° – Angle du tube de selle : 75° – Bases : 450 mm – Empattement total : 1229,3 mm – Hauteur du boîtier : 323 mm – Reach : 465 mm – Stack : 643 mm – FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L, XL – Modèle d’essai : L – Cadre : aluminium – Fourche : RockShox 35 130 mm, déport 51 mm – Freins : Shimano MT 410, ø 180/160 mm – Dérailleur arrière : Sram NX Eagle – Pédalier : Sram NX Eagle, 32 dents – Commande : Sram NX Eagle – Cassette : Sram NX Eagle, 11×50 – Roues : WTB ST i30 TCS 2.0, moyeux Formula – Pneus : av. Maxxis Minion DHF Exo 29×2.5 ; ar. Maxxis DHRII Exo 29×2.4 – Potence : GT aluminium, 45 mm – Cintre : GT aluminium, 780 mm – Tige de selle : TranzX, ø 31,6 mm – Selle : Fabric Scoop Shallow.

Distributeur : Cycling Sport Group, www.gtbicycles.com

Notes 

Rendement 3/5

Confort 4/5

Maniabilité 3/5

Stabilité 3,5/5

Prix/équipement 3/5

Total : 13,2 /20

On aime : La position confortable • La selle salvatrice • Les freins endurants

On regrette : La fourche qui ne suit pas • Aucune protection sur le cadre • Gaines bruyantes dans le cadre