Flyer Uproc 6 8.70 : Retour aux affaires

Pour 2021, Flyer a craqué sur le carbone pour définir son nouveau gros vaisseau amiral, le Uproc 6. Au passage, la batterie se dissimule dans le tube diagonal et rompt complètement avec les VTTAE d’avant. Complètement ? Heureusement non, car ce Flyer est toujours aussi plaisant à rouler.

Prix : 8 499 € | 24,07 kg taille M | Déb. av. 170 mm | Déb. ar. 160 mm / Pratique : all mountain, enduro

Quand Flyer décide de passer son nouveau vélo en carbone, il ne fait pas les choses à moitié. Aussi ce n’est pas seulement le triangle avant, mais aussi le triangle arrière et la grosse biellette qui se parent de ce matériau. Oui, oui, même ma biellette, ce qui est assez rare finalement. Lorsque les ingénieurs ont décidé de se tourner vers le carbone plutôt que l’alu, ils ont un objectif : contrôler la rigidité du châssis. Et si cela permet d’alléger la bête, tant mieux, mais le but est vraiment d’obtenir un châssis cohérent avec l’usage, les contraintes d’un gros VTTAE. Et quitte à s’ouvrir à la nouveauté, pourquoi ne pas changer de motoriste ? Flyer a en effet décidé de faire une infidélité à Panasonic, qui jusque-là équipait nombre de ses vélos. L’Uproc 6 ouvre ses entrailles au Bosch Performance CX, doté d’une batterie intégrée Bosch Powertube de 625 Wh dans le tube diagonal. On retrouve par contre toute l’ingéniosité du Suisse dans l’agencement de la batterie. En effet, en plus d’être facilement accessible sur le côté du tube, son capot est dissocié de la structure de la batterie pour créer une barrière de protection supplémentaire et un espace d’air pour qu’elle évacue plus facilement sa chaleur. Le cache se trouve vissé au cadre. Ici rien de bouge, ne brinquebale, tout est réglé à la perfection. La suite est tout aussi interessante. En effet, pour coller à la charge imposée sur une VTTAE, qui plus est avec autant de débattement, Flyer n’a pas hésité à voir gros. On trouve donc la très rigide Fox 38 avec sa fameuse cartouche Grip. Pas d’erreur non plus avec les freins Shimano 4 pistons en disque de 203 mm. Et que dire des pneus Maxxis en carcasse Double Down, l’une des plus costaudes du marché ? Clairement vous en avez pour votre argent, surtout quand, cerise sur le gâteau, vous apprendrez que le vélo est vendu avec le chargeur rapide 6 A de Bosch.

Pour entrer dans la cour des grands, le Flyer ne fait pas l’impasse sur le montage différencié des roues. Le fameux mulet accorde une roue de 29 » à l’avant, ici en monte de 2.5 » et une roue de 27.5 » là aussi en pneu de 2.5 » de large. Autant vous dire que vous avez là ce qui se fait de mieux sur le terrain, surtout que toutes ces solutions techniques sont associées à une géométrie qui mise sur la polyvalence pour ne pas le cantonner aux seuls enduristes.

Et sur le terrain ?

Ça donne un vélo particulièrement rigide, qui ne se tord pas d’un pouce. Du moyeu avant au moyeu arrière, on le croirait fait d’une seule pièce tant il ne se désunit pas. Pour vous dire, à force de le pousser dans ses retranchements notamment dans les appuis sur les gros virages passés à grands coups de reins et de jambes, c’est l’axe arrière de la roue qui a fini par se dévisser ! La fourche est tellement rigide qu’elle impose une bonne tenue du cintre pour ne pas se faire embarquer. Mais si vous avez les bras alors sa précision sera diabolique. En courbes rapides, le vélo est littéralement plaqué dans le virage, procurant un grip impérial qui permet de passer vraiment vite. Tandis qu’en descente, même avec sa géométrie consensuelle, il profite de son gros débattement pour encaisser sans broncher, et dispenser son pilote des coups violents. La rigidité du cadre force les suspensions à travailler de leur plein grès, sans effets parasites qui pourraient les perturber. De là à dire que le vélo est amusant, je n’irai pas jusque-là. Pour jouer avec, sur des circuits techniques et fermés, il faut vraiment sortir le grand jeu pour le faire aller vite. Bizarrement, c’est à la fiche technique que nous nous sommes rendus compte que nous étions sur un mulet. Pire, on s’est même dit qu’il serait bien avec une roue de 27.5 » à l’arrière… C’est vous dire si même l’arrière est rigide ! Clairement, il aime les grands espaces et le plus impressionnant c’est qu’il aime les montées. La suspension arrière s’agrippe au sol pour dévoiler un motricité fulgurante qui fait merveille avec la motorisation Bosch. Le vélo est super stable, pas besoin de jouer les équilibristes pour conserver l’avant au sol et son petit plus, c’est que la suspension arrière ne s’affaisse même pas avec le poids du pilote qui tend naturellement à partir vers l’arrière. Le vélo est équilibré, confortable sur les obstacles, et conserve une capacité de pédaler bluffante avec un tel débattement.

Destiné sur le papier à une pratique engagée, le nouveau Flyer Uproc 6 dévoile sur le terrain une polyvalence impressionnante qui le place comme un véritable coup de cœur. Seule son autonomie pourra limiter son champ d’action. Durant nos différentes sorties, toujours en mode eMtb (gestion automatique de l’assistance), nous avons rarement dépassé les 1100 mm de dénivelé positif avec beaucoup de relances sur de courtes montées. A la montagne, avec ses longues montées, cela donnera certainement 1300 m de positif toujours en eMTB.

Caractéristiques

GEOMETRIE : Taille : M – Tube supérieur : 600 mm – Tube de selle : 420 mm – Angle de direction : 65,5° – Angle de tube de selle : 78° – Bases : 445 mm – Empattement total : 1230 mm – Hauteur de boîtier : 343 mm – Reach : 450 mm – Stack : 635 mm – FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L, XL – Modèle d’essai : M – Cadre : cadre carbone – Fourche : Fox 38 Float ePerformance Grip – Amortisseur  : Fox DPX2 Performance – Moteur  : Bosch Performance CX – Batterie  : Bosch Powertube 625 Wh – Freins  : Shimano XT M8120, ø203 mm – Dérailleur arrière  : Shimano XTPédalier  : Shimano XT, 34 dts – Commande : Shimano XT – Cassette : Shimano XT, 10-51 – Roues : av. DT Swiss  H1700 29 » ; ar. DT Swiss  H1700 27.5 » – Pneus : av. Maxxis Assegai DD 3C, 29 x 2.50 ; ar. Maxxis Minion DHf DD 3C, 27.5 x 2.50 – Potence : Flyer Alloy, 45 mm – Cintre : Flyer Alloy, 780 mmTige de selle : Flyer dropper Post MT171, 160 mm, ø 34,9 mm – Selle : Fizik Alpaca Terra.

Distributeur : Flyer, Contact : www.flyer-bikes.com

Notes

Autonomie : 4

Confort : 4,5

Maniabilité  : 3,5

Stabilité : 5

Prix/Equipement  : 3

TOTAL : 16/20

On aime : Qualité du cadre • Gros débattement mais exploitable • Polyvalence surprenante • Qualité des suspensions

On regrette  : Très rigide • Manque de fun sur sentiers refermés