Home ESSAIS Cube Stereo Hybrid 140 HPC TM 625 29 : Du costaud mais...

Cube Stereo Hybrid 140 HPC TM 625 29 : Du costaud mais physique

126
0

Avec l’arrivée de la 4e génération de moteurs Bosch Performance Line CX, Cube a complètement redéveloppé la gamme de ses Stereo Hybrid. Le 140 en profite pour passer en roues de 29 », adopte un cadre en carbone associé à une partie arrière en alu pour réduire les coûts, et voit son autonomie augmenter grâce à sa batterie de 625 Wh.

Prix : 5199 € / Poids : 24,7 kg en taille M/ Déb. av. : 150mm/ Déb. ar. : 140 mm/ Pratique : rando-sport, vallonné, montagne.

Le nouveau Stereo Hybrid de Cube est le dernier appareil à tirer parti du moteur Bosch de quatrième génération et de sa grosse batterie. C’est clairement le moteur indispensable cette année : plus petit, beaucoup plus puissant et avec une meilleure autonomie que ses prédécesseurs, le moteur Performance CX est quasiment garanti pour améliorer n’importe quel e-bike.

La gamme Stereo Hybrid 140 compte six modèles, tous équipés d’une partie avant en fibre de carbone maison (C:66) et d’un triangle arrière en alliage d’aluminium. Notre modèle de test correspond à peu près au milieu de la gamme. Il s’agit de la version TM, ou Trail Motion. Il représente probablement le meilleur équilibre entre performance et prix. En effet, pour 5200 €, vous disposez d’une fourche Fox 36 avec un débattement de 150 mm, plutôt qu’une Fox 34 ou RockShox 35 Gold de 140 mm en bas de gamme, qui auront du mal à encaisser la charge de poids de ce vélo. Avec presque 25 kg sur la balance, on ne peut pas dire qu’il fasse la chasse aux grammes. C’est d’ailleurs son principal défaut lorsque vous devez le déplacer. Sérieusement, c’est une tannée à mettre dans le coffre d’une voiture, ou même de le déplacer pour le ranger dans un endroit exigu. Heureusement, cet hybride de VTT a de bons arguments qui contrebalancent son poids.

Cube a en effet profité du changement de moteur pour modifier la taille des roues du 140 HPC, qui est passée de 27.5 » pouces l’an dernier à 29 pouces. Un choix pertinent pour ce vélo doté d’un débattement de 140 mm. Il est clairement dédié pour un grand nombre de vététistes qui cherchent à randonner rapidement quel que soit le terrain, sans devoir passer par gros eBike trop typé enduro. Le cadre principal est donc en carbone et intègre astucieusement sa batterie de 625 Wh dans le tube diagonal par le dessous. Elle est bien évidemment extractible pour être rechargée en dehors du vélo, mais ce qui nous a le plus attiré c’est le matériau souple du couvercle de la batterie et le cheminement interne sophistiqué des câbles. Tout cela procure un roulage agréable (on est certain de ne pas perforer la coque avec une projection de cailloux) et silencieux (pas de câble qui brinquebalent). Bon, par contre, cela force à entendre un peu plus le ronronnement du moteur Bosch, surtout après plusieurs sorties arrosées… D’autres solutions telles que le couvercle magnétique du port de charge ou le support Kiox qui le place dans une zone protégé (sous le cintre, proche de la potence), sont là pour vous rassurer sur les compétences des ingénieurs allemands. Enfin, presque puisqu’ils n’ont pas encore pris le soin d’intégrer le capteur de vitesse et son aimant au niveau du moyeu arrière. On se retrouve donc avec un aimant sur le rayon avec les risques que cela comporte (casse du rayon ou simplement rayon qui tourne, ce qui va affecter le signal envoyé au capteur).

Côté équipements, pas de tape-à-l’œil

Côté équipement, Cube a su dépenser de l’argent là où il le fallait, comme avec la fourche Fox 36 Float, on l’a déjà vu, et son amortisseur Fox DPX2, mais l’a économisé là où c’était possible : la transmission Sram NX est fonctionnelle, tout comme la tige de selle télescopique de Cube, qui peut offrir jusque 170 mm de débattement sur le modèle en plus grande taille. A noter que cette tige de selle n’a pas pris de jeu durant nos plusieurs mois de test, un très bon point donc. C’est vrai que le reste des composants sur ce Stereo Hybrid 140 HPC TM 625 n’est pas tape-à-l’œil, mais vous met à l’aise, comme le cintre de 800 mm de large (que nous avons fini par recouper car trop large) qui est associé avec une potence courte, mais aussi son assise qui sait se faire oublier. Courte, large de la croupe, elle permet de bien rester en selle lorsque le besoin s’en fait ressentir. Les pneus sont souvent le plus problématique sur un VTTAE. Les contraintes de poids, mais aussi la vitesse d’impact sur les obstacles plus importante en monte, imposent de faire un bon choix. Avec le Schwalbe Magic Mary en gomme super adhérente à l’avant et un Hans Dampf en gomme plus dure à l’arrière, Cube a fait un choix pertinent que nous n’avons jamais regretté. L’épaisse carcasse du pneu arrière permet d’être utilisée à basse pression sans risque de crevaison (alors que nous sommes restés en chambre à air). Impressionnant, et particulièrement dans la boue.

En toute confiance

Les ingénieurs ont placé le pilote bien au centre du vélo, ce qui lui confère une position très confortable, un sentiment d’autant plus agréable que les suspensions lissent bien le terrain. Cela permet de faire de longues promenades sur des terrains plats et des routes forestières sans se poser de question. Le vélo roule bien et vite malgré son embonpoint qui ne se ressent pas dans ces portions. L’effet de pompage de la suspension arrière est marqué mais passer du mode ouvert de l’amortisseur au mode intermédiaire vous fera perdre en confort, et va durcir inutilement la suspension arrière. Mais plus encore, ce réglage a une trop grosse influence sur le setting de la détente qui se trouve alors beaucoup trop lente… En montées, la suspension arrière a tendance à s’affaisser un peu, si elles sont vraiment raides et si vous restez passif sur le vélo, tandis que la roue avant veut parfois se soulever du sol. Il faut alors jouer un peu plus sur une meilleure répartition des masses, mieux lester l’avant, beaucoup jouer sur le guidon, pour que tout passe sans sourciller, profitant du grip de fou du pneu arrière. Il faut par contre prendre en compte le boîtier de pédalier relativement bas, car il arrive souvent qu’il faille arrêter de pédaler le temps de passer sur sa lancée, une pierre ou une racine qui pourraient faire obstacle sur le passage de la pédale.

En descentes classiques sans grande difficulté, le Cube est impérial. Il prend vite de la vitesse, bien entraîné par son poids et ses grandes roues. La direction est précise, le vélo fait corps dans son ensemble, rien qui ne le désunit, les suspensions dans ces conditions font le travail, tandis que la géométrie fait mouche. La direction est ouverte juste ce qu’il faut pour ne pas avoir la sensation de passer par dessus, et le boîtier de pédalier bas assure une bonne stabilité. Et vu que l’on peut aller vite, on est bien content de trouver les freins Magura MT7 en disques de 203 mm pour stopper la bête. Puissants, endurants, ils nous ont cependant surpris par deux fois. D’abord ils plantent fort, donc il faut vraiment avoir un toucher doux si les conditions sont boueuses au risque de déraper en un millième de seconde de l’avant après avoir engagé le levier de frein. Ensuite, parce qu’il nous a fallu purger le frein arrière qui perdait le contact avec le disque. Ne me demandez pas où est passée l’huile, je ne saurais pas vous répondre…

Pour aller vite, il faudra jouer du physique

Effectivement, si vous voulez taquiner un peu les trails, le Cube demande pas mal d’engagement physique. D’abord parce qu’il est lourd, ensuite parce que vous avez là un cadre très rigide. Pour l’inscrire dans les virages serrés, il faudra rentrer dedans sur l’avant avant de basculer rapidement son corps vers l’arrière tout en poussant avec les pieds pour faire enrouler la bête dans la courbe, et ancrer encore plus le vélo au sol. L’opération est d’autant plus facile que vous aurez légèrement baissé la selle, et que vous aurez mis un clic de plus en détente pour donner à la suspension un peu plus de réactivité. Pour la relance derrière, on pourra compter sur le couple du Bosch pour se remettre en bonne position afin d’engager le vélo dans le virage suivant. Mais clairement, cela demande pas mal d’engagement de la partie haute du corps. D’ailleurs le soir après chaque sortie matinale un peu virile, on le sentait bien. Et puis quand ça tape fort, on voit que les suspensions sont dépassées, et s’enfoncent carrément sur les réceptions de sauts. Certes le vélo ne dispose que de 140 mm arrière et 150 mm avant, mais leur fin de course est trop linéaire pour éviter de rentrer dedans trop vite. Il n’y a pas assez de soutien pour un style de conduite actif. Si vous voulez jouer un peu plus avec votre Cube, il faudra surcharger un peu en air, ou si vous êtes un peu manuel, mettre une cale plus grosse dans l’amortisseur. Par contre, un très bon point, il prend très bien les virages techniques à vitesse réduite où la répartition des masses est équilibrée et génère beaucoup d’adhérence sur les deux roues.

Le Cube Stereo Hybrid 140 TM 29 est un VTTAE confortable et très sécurisant pour les balades, certes actives, mais détendues avec une utilisation modérée des sentiers. Son poids qui passe allègrement les 25 kg en action est certes présent lorsqu’il s’agit de le déplacer hors vélo, mais au roulage, il se sent étonnamment peu. Mais si vous voulez jouer un peu plus avec le terrain, il vous faudra jouer des coudes et avoir le physique qui va avec.

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE

Tailles : S, M, L, XL

Modèle d’essai : M

Cadre : Carbone C:62 / alu 6061 T6

Moteur : Bosch Performance CX

Batterie : Bosch PowerTube 625 Wh

Amortisseur : Fox Float DPX2 Evol

Fourche : Fox Float 36 Performance

Freins : Magura MT7, ø203 mm

Dérailleur arrière : Sram NX Eagle

Pédalier : E-Thirteen E Spec Plus, 165 mm, 34 dts

Commandes : Sram NX Eagle

Cassette : Sram XG-1275, 10/50 dts

Roues : Fulcrum E-Red 77

Pneus : av. Schwalbe Magic Mary Addx Soft, 29x 2.6 ; ar. Schwalbe Hans Dampf Addx Speed, 29x 2.6 

Potence : Cube Performance E-MTB, 50 mm

Cintre : Newmen Evolution SL 318.25, 800 mm

Tige de selle : Cube Dropper Post, 125 mm, ø31,6 mm

Selle : Cube Venec

GEOMETRIE en taille M

Top tube : 580 mm

Tube de selle : 430 mm

Angle de direction : 65,8°

Angle de tube de selle : 76,5°

Bases : 456 mm

Empattement total : 1215 mm

Hauteur de boîtier : 335 mm

Reach : 435 mm

Stack : 617 mm

Distributeur : Cube France ; Contact : www.cube.eu

On aime : Belle sensation de sécurité • Produit de qualité

On regrette : Physique si on hausse le ton • On touche parfois les manivelles • L’aimant toujours positionné sur un rayon

NOTES

AUTONOMIE 4/5

CONFORT 4/5

MANIABILITÉ 3,5/5

STABILITÉ 4,5/5

PRIX/ÉQUIPEMENT 3,5/5

Total : 15,6/20