Cube Stereo 120 HPC Pro 29 : la cour des grands

Avec ses 120 mm, le Cube Stereo HPC a pour vocation de vous emmener loin des sentiers battus. Abordable tant financièrement que techniquement, ce Stereo en offre beaucoup pour se faire plaisir en 29 pouces.

Cube Stereo 120 HPC Pro 29 (4)
DR Christophe Vérité

[Htab][tab title= »PRIX »]2849€[/tab][tab title= »POIDS »]13,25 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 150/120 mm | Déb. ar. : 120 mm[/tab][tab title= »USAGE »]Compétition, rando-sport, montagne.[/tab][/Htab]
Le Stereo 120 HPC Pro 29 est le premier modèle de la gamme Stereo mais affiche néanmoins un équipement de qualité : triangle avant en carbone Monocoque Advanced Twin Mold, arrière en aluminium 6061 T6 avec passage des gaines en internes, full Shimano XT pour la transmission et les excellents freins du même nom, des roues signées DT Swiss, une tige de selle RockShox Reverb Stealth et des suspensions Fox CTD à l’arrière et RockShox avec une Reba SL devant. De plus, dans sa livrée noir et vert, il faut avouer qu’il en jette ! Des pneus Schwalbe Nobby Nic Kevlar, maintes fois éprouvés et approuvés, complètent le tout. Le Stereo est équipé d’une suspension arrière FSP4Link avec point de pivot entre les bases et les pattes arrière, garantissant en freinage n’ayant aucune incidence sur la roue arrière. L’autre point de pivot étant situé juste au dessus du boîtier de pédalier avec des bases asymétriques, en plus de la biellette en aluminium, le tout offrant 120 mm de débattement arrière. Notre modèle d’essai était livré en configuration « XC geometry », c’est-à-dire avec potence Syntace de 80mm et un cintre plat en aluminium proposant une position assez portée vers l’avant, convenant bien à un usage XC effectivement. Sur le papier, les 13,25 kg du Cube n’en font pas un poids plume mais sont cohérents avec le tarif proposé.

Préparation pour le Biivouac

Dès réception du Cube Stereo 120 HPC Pro 29, nous avons choisi de le préparer pour aller rouler en Aveyron lors du premier épisode du Biivouac. Originellement en 120mm, nous avons monté une RockShox Pike 29 en 150mm à la place de la Reba SL 29 120mm afin de relever l’avant du vélo pour mieux appréhender les descentes et surtout de gagner en rigidité. En parallèle, nous avons changé le poste de pilotage par un combo Pro Tharsis comprenant une potence 80mm et un cintre relevé en 740mm. Plus rigide et plus large, ce poste de pilotage nous semblait tout indiqué pour obtenir une meilleure précision de l’avant, tout en raccourcissant la position de 10mm. Pour finir sur le poste de pilotage, nous avions également monté des grip Draille Bike (à nos couleurs!) pour un meilleur confort grâce à leur stries. Enfin, dernier changement, les pneus : si les Schwalbe Nobby Nic Kevlar étaient tout indiqués pour un usage XC-trail d’origine, nous avons opté pour une monte Hutchinson Cougar à l’avant et Toro à l’arrière pour avoir plus de grip, autant en montée qu’en descente. Equipé tel quel, le Stereo « 120 » HPC était fin prêt.

Cube Stereo 120 HPC Pro 29 (2)
DR Wildtrack

Efficace, le Stereo !

Avec un VTT pourtant orienté XC-trail, même modifié, on aurait pu penser que les terres Aveyronnaises auraient été fatales, mais pas du tout ! Au premier contact, on se sent tout se suite bien au guidon du Cube : position agréable, géométrie assez neutre mais très confortable. Avec la potence plus courte et le cintre relevé, c’est pile poil. L’assise est bonne, pas de surprise avec la X1 de Selle Italia. L’avant, équipé de la Pike peut se moduler de 130 à 150mm en un tour de molette, un atout précieux pour attaquer les montées du Biivouac ! Et justement, en montée, les 13,25 kg se font vite oublier. Les 1141mm d’empattement permettent d’avoir un vélo assez agile et nerveux, même avec la Pike plus lourde mais néanmoins proche de la position d’origine de la Reba avec ses 130mm en position basse. La transmission en 3×10 permet de grimper absolument partout, mais nous laisait quelques doutes pour la descente, sans anti-déraillement. La suspension arrière, réglée à 140 PSI se fait oublier au pédalage, surtout couplée au CTD, pas de soucis de ce côté. Avant d’attaquer les descentes, nous avions effectivement quelques doutes : d’un côté la transmission en 3×10 et de l’autre, les « seulement «120 »mm arrière, comparés aux 150 de l’avant. Selle baissée, mode CTD ouvert, fourche ouverte et en avant Guingamp ! Première sensation, ça enroule vraiment bien, la suspension est onctueuse, pas affaissée vers l’arrière malgré la proue sur-élevée, en fait, presque l’impression d’être sur un mini DH dans cette configuration là. Sécurisant. Les premiers virages mettent en lumière l’embonpoint du Cube et le diamètre de ses roues : il faut savoir gérer les épingles car il se révèle un peu pataud à emmener sans bagage technique. Pourtant, l’avant se place bien mais on a du mal à coordonner l’arrière. En ligne droite ou lorsque les virages sont moins serrés, ça passe comme sur des œufs, le Stereo étant bien calé et surtout aidé par la Pike qui absorbe tout sur son passage. Cette fourche est démoniaque : précise, rigide surtout couplée aux roues de 29 pouces. Elle encaisse sans jamais broncher, ni s’affaisser et se montre assez souple malgré les 90 PSI que nous lui avions confiés. Le train roulant s’en sort lui aussi avec les honneurs, les roue DT Swiss AM 29 n’ayant pas bougé d’un iota lors de notre essai, pourtant exigeant avec le matériel. Seule une crevaison nous a fait regretter le Tubeless.. Le freinage, en full Shimano XT avec disques de 180mm n’a plus à faire ses preuves : efficace en toutes conditions, progressif et puissant à la fois, un régal qui ne prend pas en traître.

Cube Stereo 120 HPC Pro 29 (3)
DR Christophe Vérité

Alors, c’est sûr, le Cube Stereo 120 HPC Pro 29 d’origine n’était pas fait pour notre test, mais avec notre montage « spécial rédaction », il s’est tiré des plus mauvais pas avec les honneurs, prouvant si besoin qu’avec quelques modifications, on pouvait obtenir un vélo ultra polyvalent. Sa suspension est efficace autant en montée qu’en descente grâce à une géométrie éprouvée à défaut d’être originale mais qui fonctionne vraiment bien. Le choix des composants, tout comme sa géométrie, pioche dans les valeurs sûres sans grain de folie, mais pour 2849€ en offre vraiment beaucoup et vous autorisera des sorties sans surprises mais diablement efficaces.

FICHE TECHNIQUE : Tailles : 16, 18, 20, 22’’ – Modèle d’essai : 18 – Fourche : origine : RockShox Reba SL 29 Pushloc 120mm – Amortisseur : Fox Float CTD Boost Valve – Freins : Shimano Deore XT 180mm – Dérailleur avant : Shimano XT Direct Mount – Dérailleur arrière : Shimano XT Shadow 10v – Pédalier : Shimano XT 40x30x22 – Commandes : Shimano Deore XT Rapidfire Plus – Cassette : nc – Roues : DT Swiss CSW AM 2,9 – Pneus : origine : Schwalbe Nobby Nic Kevlar Snakeskin 29×2,35 ; notre montage : av. Hutchinson Cougar 2,40 ; ar. Hutchinson Toro 2,40 – Potence : origine : Syntace F149 80mm ; notre montage : Pro Tharsis : 70mm – Cintre : origine : Cube Flatbar Race Pro 720mm ; notre montage : Pro Tharsis 740mm – Tige de selle : RockShox Reverb Stealth 125mm – Selle : Selle Italia X1 – GEOMETRIE (origine) : Tube supérieur : 585 mm- Tube de selle : 470 mm – Angle de direction : 69° – Angle du tube de selle : 74,5° – Bases : 452 mm – Empattement total : 1 141 mm.

Distributeur : Planet Fun : www.cubebikes.fr

Notes
AUTONOMIE/RENDEMENT [star rating= »3.5″]
CONFORT [star rating= »3.5″]
MANIABILITE [star rating= »2.5″]
STABILITE [star rating= »2.5″]
PRIX/EQUIPEMENT [star rating= »3″]

[quote] On aime :le confort, la géométrie efficace, le choix des composants.
On regrette :la fourche manquant de rigidité, le violenter dans le technique, les roues non tubeless.[/quote]

Article précédentEtuis et sacoches smartphones Hapo.G
Article suivantContrats Co-factory chez Addictiv Cycles
Rédacteur & photographe