Accueil ESSAIS Cannondale Trail Neo 1 : Le VTTAE premier prix

Cannondale Trail Neo 1 : Le VTTAE premier prix

DR. J.A

Avec le Trail Neo 1, la marque américaine Cannondale entend proposer une machine assistée 29 pouces, avant tout pensée pour randonner au vert. Nous avons pris le guidon de ce premier prix de la gamme VTTAE Cannondale afin de savoir si le jeu en valait la chandelle.

[Htab][tab title= »PRIX »]2999€[/tab][tab title= »POIDS »]19.60 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 100 mm | Déb. ar. : – mm[/tab][tab title= »USAGE »], rando-sport, vallonné.[/tab][/Htab]

À de nombreuses reprises, plusieurs professionnels du cycle, dont certaines marques bien connues, nous ont rapporté qu’une bonne partie des clients qui venaient acheter un VTTAE, investissaient avant tout dans une marque de moteurs. Fort de ce constat, Cannondale a doté son Trail Neo du dernier bloc Shimano Steps E8000. Un gage de qualité pour un futur acheteur et l’assurance d’avoir un suivi de qualité pour ce qui est des mises à jour et du service après-vente. Installé sur un châssis semi-rigide en aluminium, le moteur reçoit une batterie externe de 500 Wh, de bon augure. Pour ce qui est de la géométrie, on est sur des bases saines en adéquation avec la pratique. On retrouve un angle de direction de 68,5° qui ne tombe pas dans les extrêmes du cross-country compétition. L’empattement est raisonnable avec 1140 mm en taille M. Le triangle avant est relativement court (reach 404 mm en M) et favorisera la prise en main. Les bases sont un poil longues, pour favoriser la motricité et la stabilité dans les portions de montée particulièrement raides. C’est au niveau de l’équipement que le Trail Neo 1 nous laisse perplexe. Compte tenu du prix affiché (2999 €), c’est le service minimum auquel on a droit. Fourche RockShox à ressort hélicoïdal entrée de gamme, roues premier prix et composants maison sans prestige sont aux antipodes des qualités du moteur Shimano. Malheureusement, faute de solutions moins onéreuses en terme de motorisation, c’est aujourd’hui le prix à payer pour pouvoir sortir une machine assistée sous les 3000 €. Encore que de ce côté-là, au regard de ce que propose la concurrence, le Cannondale pourrait s’affranchir de quelques centaines d’euros supplémentaires. Nous voilà donc face à une machine équipée pour les débutants, mais avec un prix pour vététiste confirmé. Déroutant et pas franchement rassurant au moment de prendre le guidon.

VTC amélioré

Une fois en selle sur le Trail Neo 1, on profite d’une position confortable et redressée. Seul l’arrière des genoux vient frotter de temps à autre sur les vis de fixation des porte-bagages. En effet, comme tous les vélos de la série Neo (Quick/Trail/Cujo) chez Cannondale, dont les châssis semblent similaires, on pourra au besoin installer des sacoches pour partir en vadrouille, grâce à l’installation d’un porte-bagages. La filiation avec un modèle trekking est ainsi plus qu’évidente. Les sentiers vont donner le ton du comportement du Trail Neo 1. C’est une très bonne machine pour randonner sur des traces parfaitement lisses. On garde du grip à la roue arrière grâce aux longues bases et les roues de 29”. On peut s’amuser à mettre de l’angle en courbe grâce au grip sain offert par la monte Schwalbe. On profite de l’excellent comportement du moteur Shimano, bien qu’un peu bruyant. Il n’y a que sur le mode Boost que nous trouvons à redire. Au moment d’atteindre la limite légale des 25 km/h, la coupure moteur n’est pas des plus agréables, avec une forte tendance à créer des à-coups. L’autonomie est bonne. On pourra sans problème s’offrir de longues sorties à son guidon. Dès que le terrain devient plus accidenté, c’est une autre histoire. Dans les racines, la fourche RockShox à l’hydraulique basique et au plongeur en section de ø30 mm est dépassée par les événements. On se demande même comment il a pu être envisagé d’installer ce genre de produit sur un VTTAE. On aborde là une autre problématique de la pratique, à savoir la nécessité d’avoir des composants adaptés et renforcés pour coller aux contraintes de couple et de poids.

En terme de confort, on repassera. L’arrière de la machine rebondit et renvoie chaque coup dans les lombaires de son pilote. En descente, le manque de puissance des freins Tektro pose de sérieuses questions de sécurité pour une pratique tout-terrain. Enfin l’anti-dérailleur fourni avec la machine étant absent de notre monture de test, et faute d’un dérailleur à ressort de chape renforcé, nous avons dû composer avec plusieurs sauts de chaîne.

Définitivement, ce Trail Neo 1 nous laisse perplexes et souffre d’une mauvaise orientation de son positionnement. Il a plus sa place dans une gamme trekking que VTT. C’est d’autant plus étonnant que dans la gamme VTTAE Cannondale, pour le même prix, on trouve le Cujo Neo 2. Disposant du même châssis, ce dernier est globalement mieux équipé et surtout il dispose de pneu en 27.5+ qui apporteront confort et polyvalence à vos sorties, exactement ce qu’il manque à son homologue Trail Neo.

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : XS, S, M, L, XL – Modèle d’essai : M – Cadre : aluminium Smartform C2 – Moteur : Shimano Steps E8000 – Batterie : Shimano BT E8010 – 500Wh – Fourche : RockShox XC30 Coil – Freins : Tektro Augira hydraulique, ø180 mm – Dérailleur arrière : Shimano Deore M610, 10 vit. – Pédalier : Shimano FC-E8000, 34 dts – Commandes : Shimano Deore M610 – Cassette : Sunrace, 11/36v – Jantes/Moyeux : Cannondale DC 4.0/ Formula DC – Pneus : Schwalbe Tought Tom, 29×2.25 » – Potence : Cannondale C4 – 60 mm – Cintre : Cannondale C3 Riser, 760 mm – Tige de selle : Cannondale C3 ø31,6 mm – Selle : Cannondale Ergo XC – GEOMETRIE taille M : Top tube : 596 mm – Tube de selle : 435 mm – Angle de direction : 68,5° – Angle de tube de selle : 73,3° – Bases : 456 mm – Empattement total : 1140 mm – Hauteur de boitier : 312 mm – Garde au sol : 242 mm – Reach : 404 mm – Stack : 638 mm.

Distributeur : Cannondale, Contact : www.cannondale.com

AUTONOMIE
CONFORT
MANIABILITE
STABILITE
PRIX/EQUIPEMENT

[quote] On aime : Moteur Shimano • Le compagnon pour se balader sur les chemins
On regrette : Fourche trop souple et dépassée par les événements • Manque de confort • Freins faiblards • 500 € trop cher.[/quote]

Publicité