Sunn Kern SL Finest : Unstoppable

Sunn, ce seul nom résonne comme une légende. Alors associé à celui de Kern, lui aussi tout aussi emblématique, tout laisse à penser que l’histoire est de nouveau en marche. Nous nous sommes attardés sur la version SL taillée pour une utilisation rando sportive/trail, et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas été déçus !

DR N. Le Carré
DR N. Le Carré

[Htab][tab title= »PRIX »]2999€[/tab][tab title= »POIDS »]12,95 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 120 mm | Déb. ar. : 120 mm[/tab][tab title= »USAGE »] rando-sport, vallonné, montagne, plaine.[/tab][/Htab]

Annoncé via la présentation du Kern LT (160 mm) l’été dernier, le grand retour de Sunn passe évidemment par toutes les pratiques, et c’ est ainsi que l’on retrouve la plateforme Kern déclinée en 140 et 120 mm. C’ est vers cette dernière que nous nous sommes tournés. Baptisée SL, elle reprend les grandes lignes du modèle d’ enduro LT, mais dispose bien d’ un châssis spécifique. Construit en aluminium 6069, un des alliages d’alu le plus costaud sur le marché, le cadre offre une excellente résistance à la fatigue. Jamais avare et si l’on en croit les chiffres fournis par la marque, le 6069 offre par ailleurs le meilleur ratio poids/confort possible. Il s’ associe sur la plateforme Kern à la cinématique V.R/L.R. (Virtual Rotation/Leverage Ratio). Cette dernière reprend une construction four bar linkage à point de pivot virtuel de type Horst. Elle a été développée avec le soutien d’Antidote Solutions. Emmenée par deux ex-Sunnistes de la grande époque (Fred Bernard et Alex Guiral), Antidote Solutions a notamment œuvré sur feu le Sunn Charger. Pour ce Kern SL, l’équipe a opté, via une courbe progressive et parabolique, pour une cinématique qui apporte rendement, grip et sensibilité en début de course ; une bonne balance avant/arrière, zéro kick-back, encore plus de grip en milieu de course, et favorise la lecture du terrain et la prise de débattement, tout en conservant ce qu’il faut de maintien pour éviter les talonnages violents sur la fin de course.

Le Kern SL a de l’ambition et ce n’est pas sa géométrie qui dira le contraire. C’est simple, ce Sunn millésime 2016 a des airs de vélo d’enduro. Grâce à son tube supérieur XXL (610 mm) et un angle de selle particulièrement redressé (75°), son triangle avant dispose d’une allonge (Reach) conséquente (453 mm) pour la catégorie. En contrepartie les bases sont évidemment raccourcies (432 mm). Devant l’angle de direction se cale à 67,5° et permet d’ offrir un empattement généreux et un abaissement de boîtier de pédalier qui devrait faire du Kern SL un monstre de stabilité.

Proposé à 2 999 €, ce modèle Finest se voit plutôt bien équipé, en comparaison avec la concurrence (hors vépécistes). On retrouve un groupe Shimano Deore XT M8000 11 vitesses, quasiment complet, à l’exception du pédalier Race Face. Fox s’occupe de gérer la partie amortissement avec un duo 32/Float DPS de sa gamme Performance. Ce sont deux marques bien de chez nous, Mavic et Hutchinson qui s’affairent à maîtriser les masses en rotation avec une paire de Crossride pour la première et un tandem Taipan/Cobra pour la seconde. On finira par un mot sur le look du vélo en général : accrocheur. Les tubes hydroformés et leurs arêtes saillantes, le puits de l’amortisseur, la douille de direction prononcée ou encore les soudures légèrement polies assurent une belle finition et une certaine identité au Kern SL.

Bien né

Une fois réceptionné et assemblé, le mot qui revient chez tous les membres de la rédaction c’est : long. Il faut dire que le triangle avant et son allonge (Reach) de 453 mm, associés à une potence de 70 mm, font dans la démesure. En terme de longueur pure, c’est plus poussé que la Forward Geometry du Mondraker Factor, même si la potence ultra-courte de ce dernier lui permet d’adopter une allonge plus importante. Sunn prend le pari de proposer une géométrie à la pointe, mais très bien pensée et tout à fait fonctionnelle. On enfourche la bête pour un premier tour de roues et là, mauvaise surprise, c’est raide de l’arrière. On a pourtant calé notre précontrainte d’amortisseur (mesure d’enfoncement à l’arrêt) à 25% de la course de ce dernier. Un réglage qui satisferait bien des montures, mais pas le Kern SL. Après un coup de fil à l’ assistance technique Sunn, il s’avère que le SL est pensé pour une utilisation avec peu de précontrainte. On enlève donc de l’air du ressort pneumatique pour arriver à la préconisation de la marque (entre 30 et 40%). Nous voilà enfin lancés et là c’est le jour et la nuit. Le Kern SL pédale vraiment bien. La suspension reste active tout en limitant l’effet de pompage. Elle se fait complètement oublier. Une fois lancés les tout de même treize kilos de la bête, le rendement est franchement bon. On maintient l’allure sans problème. Les accélérations ne sont pas fulgurantes et quelques grammes en moins joueraient certainement en la faveur du vélo. Quoi qu’il en soit le rythme est là, tout comme la motricité. On affronte les petits singletracks sinueux et vallonnés sans jamais baisser la cadence. Les obstacles ne posent aucun problème, le pneu arrière, malgré son faible cramponnage, mord les racines et autres rochers pour vous faciliter le franchissement. Seuls les terrains très gras peuvent mettre à mal le Hutchinson Cobra du Kern SL. L’empattement long de l’avant du vélo est un vrai plus et pardonne les petites erreurs quant la fatigue se fait sentir. Les bases courtes apportent ce qu’il faut de vivacité pour se sortir d’ un mauvais pas ou lorsque la trace se resserre et les virages vous sautent au visage. La position assise est bonne et particulièrement confortable. On enchaîne les kilomètres sans connaître la moindre douleur dorsale. Les jambes tournent bien, même si de temps à autre, les pédales peuvent venir frotter sur certains obstacles. On l’a dit, le Kern SL est bas et c’est un mal pour bien, tant il y gagne en assurance.

Sunn Kern SL Finest (8)Dans les grimpettes, on adapte le rythme à la masse du vélo. Statu quo du côté des capacités techniques, la motricité et la stabilité sont là. Le vélo ne décroche à aucun moment, par contre il faut faire appel à un surplus d’énergie pour affronter les gros raidards. Au moment de basculer dans la pente, on cherche désespérément le levier pour actionner la tige de selle télescopique… malheureusement aux abonnés absents. Car en plus d’être joueur grâce à son cadre hyper slopping, c’est un monstre en descente. Excellent randonneur, le Kern SL se transforme alors en mini vélo d’enduro. On prend de l’angle en courbe ; le grip ne fait jamais défaut. On rentre fort dans des portions défoncées tout en maintenant le cap grâce à l’empattement long : bref, on prend son pied ! Le Sunn est un appel à l’attaque permanent. On se dit forcément qu’avec une tige ajustable la bestiole serait encore plus fun et radicale, sans mauvais jeu de mot ! Dans le même ordre d’idée un poste de pilotage un peu plus engagé offrirait un bonus de maniabilité et d’ assurance aux pilotes les plus techniques. Ces détails ne doivent en rien vous éloigner de ce nouveau Sunn Kern SL. Définitivement bien né, efficace sur tous les terrains, c’est une excellente machine pour qui veut s’offrir un VTT taillé pour la randonnée sportive où le plaisir prime.

Ce qu’il faudrait changer

Pour gagner quelques centaines de grammes, optez pour l’option tubules ! Les roues Mavic et les pneus Hutchinson sont compatibles, il vous suffit d’acheter un kit tubeless pour moins de 100 €. L’ autre must have à nos yeux, c’est la tige de selle télescopique. Pour une somme autour des 100 € aussi, vous pourrez vous offrir un modèle entrée de gamme. Attention néanmoins, le tube de selle du Sunn est minuscule. Si votre sortie de selle est inférieure ou égale à 70 cm, optez pour un modèle avec 100 mm de débattement sous peine de vous retrouver trop haut perché. Enfin les plus pointus d’entre vous peuvent opter pour une potence un poil plus courte (50/60 mm) et cintre un peu plus large (740/760 mm).

Une affaire de pression 

Attention, avant de vous lancer à l’assaut des sentiers, assurez-vous que l’ amortisseur de votre Kern SL est ajusté à la bonne pression. Le Sunn demande en effet une quantité d’ air minime pour un vélo de cette catégorie. Son seuil de précontrainte est situé entre 35% et 40% de la course de l’amortisseur. Le piston du Fox Float DPS mesurant 44 mm, le joint témoin doit se situer entre 15 et 17 mm d’enfoncement, lorsque vous êtes debout à l’arrêt en position de roulage. Un conseil : faites-vous aider pour cette manœuvre, ça vous évitera de vous retrouver par terre. Il est impératif de respecter cette démarche et cette précontrainte, sous peine d’avoir un vélo franchement raide à l’usage, vous voilà prévenu. Face à l’excellente cinématique, on aurait d’ailleurs aimé retrouver cette information directement sur le site Internet de la marque.

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M et L – Modèle d’ essai : M – Amortisseur : Fox Float Evol DPS Performance – Fourche : Fox 32 Float Fit4 Performance – Freins : Shimano Deore XT M8000, ø180/160 mm – Dérailleur avant : Shimano Deore XT Side wing – Dérailleur arrière : Shimano Deore XT M8000 – Pédalier : Race Face Affect, 38/28 dts – Commandes : Shimano Deore XT M8000 – Cassette : Shimano Deore XT M8000, 11-42v – Roues : Mavic Crossride – Pneus : Hutchinson Taipan Hardskin RR 27.5×2.25 » / Cobra Air Light 27.5×2.10 » – Potence : Sunn Aluminium, 70 mm – Cintre : Race Face Turbine, 725 mm – Tige de selle : Sunn Aluminium, ø31,6 mm – Selle : Sunn by DDK – GEOMETRIE : Top tube : 610 mm – Tube de selle : 450 mm – Angle de direction : 67,5 ° – Angle de tube de selle : 75 ° – Bases : 432 mm – Empattement total : 1 175 mm – Hauteur de boîtier : 325 mm – Reach : 453 mm – Stack : 584 mm.

Distributeur : Sunn, Contact : www.sunn.fr

RENDEMENT
CONFORT
MANIABILITE
STABILITE
PRIX/EQUIPEMENT

[quote] On aime : Cinématique performante • Géométrie d’un mini enduro • Confortable
On regrette : Un poil lourd • Tube de selle riquiqui • Pas de tige de selle télescopique.[/quote]