Specialized Stumpjumper FSR Expert 6Fattie : (R)évolution

Prenez un vélo all mountain mythique, collez-lui des pneus au format Plus ou 6Fattie comme disent les Américains, secouez fort et sur le papier vous obtenez la machine idéale pour affronter les sentiers. C’est justement ce que les têtes pensantes de Specialized ont fait avec le Stumpjumper FSR 6Fattie. Après la version 29 pouces, c’est au tour de ce modèle gros pneus de passer par la case essai : nous n’avons pas été déçus.

DR N. Le Carré
DR N. Le Carré

[Htab][tab title= »PRIX »]5999€[/tab][tab title= »POIDS »]13.35 kg sans pédales en taille M[/tab][tab title= »DEBATTEMENT »]Déb. av. : 150 mm | Déb. ar. : 135 mm[/tab][tab title= »USAGE »], rando-sport, vallonné, montagne.[/tab][/Htab]

Comme le dit l’expression consacrée : « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis » ! Après un premier contact avec le 27.5’’ Plus au guidon du Specialized Fuse, j’avais été emballé par les aptitudes de franchissement et le côté fun de la machine ; mais le rendement, notamment dans des conditions hivernales, ne m’avait franchement pas impressionné. Qu’à cela ne tienne, quand l’occasion s’est présentée de dompter le dernier Stumpjumper FSR en version 6Fattie, je n’ai pas beaucoup réfléchi avant de donner une réponse positive. D’autant qu’entre temps plusieurs collègues anglo-saxons m’ont certifié avoir fait des tests comparatifs et s’être trouvés plus rapide au guidon de machines à gros pneus. Les bonnes conditions climatiques de ce début de printemps aidant, c’est vers un modèle Expert que nous avons jetés notre dévolu pour redécouvrir les sensations promises par ce format.

Décortiqué

Pas de surprises au moment de découvrir la bête, Specialized a une nouvelle fois fait les choses de très belle manière. Tout sur le Stumpjumper 6Fattie est pensé pour sublimer l’expérience de ride. Le triangle avant en fibre de carbone Fact 9m est identique à celui utilisé sur la version 29er. On retrouve les passages de gaines et Durit® en interne, la protection en gomme sous le tube inférieur ou encore la douille de direction ultra compacte. Le concept de rangement Swat est lui aussi présent. Pour rouler léger, Specialized a poussé ce dernier à son paroxysme. Outre un kit maillon rapide et dérive-chaîne installé dans la colonne de direction, ainsi qu’un multi outil planqué sous le tube supérieur, le Stumpy 2016 inaugure la Swat Door. On vous en a déjà parlé dans ces pages, mais l’intégration d’une “boîte à gants” dans un vélo pour y ranger une chambre à air et d’autres bricoles, on trouve ça génial ! Pour le triangle arrière, les ingénieurs font confiance à l’alliage M5. Contrairement au Stumpy 29 pouces qui utilise le format 142+ pour avoir une roue arrière plus nerveuse, le 6Fattie introduit le standard Boost 148 dans la gamme Specialized. Il est ici utilisé avant tout pour libérer de l’espace aux gommes. Néanmoins, face à la montée en puissance de ce standard, on voit mal ce qui retient les Américains de ne proposer qu’une seule et même plateforme pour les deux tailles de roues, puisque le diamètre extérieur est identique ; outre un triangle avant partagé, les géométries du 29 et du 6Fattie sont à peu de choses près similaires… Il n’y a qu’un pas ! Quoi qu’il en soit, les deux parties du Stumpjumper sont associées grâce à un amortisseur spécifique Fox Float DPS Factory. Monté sur un prolongateur, ce dernier profite de 135 mm de débattement et de la dernière génération de la cinématique FSR pour lire le terrain. Le fin du fin étant la présence de l’AutoSag qui vous facilitera la tâche au moment d’ajuster la précontrainte de votre suspension arrière. Pour cette année zéro du format 6Fattie, les ingénieurs Specialized n’ont pas pris de risque au niveau de la géométrie. On retrouve dans les grandes lignes les même cotes que sur le modèle 29, à savoir une partie avant relativement compacte et légèrement rehaussée grâce à l’emploi d’une fourche en 150 mm (140 mm sur le 29’’). Le triangle arrière court profite des bases en 437 mm. Le boîtier de pédalier est bas, tandis que les angles de direction et de tige de selle sont dignes de machines all mountain modernes. Rien à redire au niveau de l’équipement, Specialized a fait le choix de composants de qualité, avec pas mal de pièces maison. On pense évidemment aux gommes Ground Control et Purgatory en 3 pouces, aux roues Roval Traverse ou encore à l’excellente tige de selle télescopique Command Post IRcc. Sram s’occupe de la transmission, tandis que Shimano gère le freinage avec un combo leviers XTR et étriers Deore XT. Pour finir, Fox arme le Stumpy 6Fattie avec la dernière 34 Float Plus en version Performance Elite. Le Specialized s’annonce ainsi à 13,35 kg. Ce n’est pas particulièrement léger, mais il ne faut pas oublier que la machine est chargée d’outils.

C’est qui le meilleur ?

Le premier point important avec le Stumpjumper 6Fattie Expert, c’est de parfaitement gérer la pression des pneumatiques. Le mieux pour ça est encore de se doter d’un petit manomètre (voir encadré). Idéalement, il faut ajuster la pression entre 0,965 bar et 1,31 bar (14 à 19 Psi). On choisit de partir avec 1 kg de pression à l’avant et 1,1 à l’arrière. On règle la précontrainte de nos suspensions et c’est parti pour le roulage. On constate vite que le pneu offre un certain rebond, et on décide de ralentir un peu la détente de nos suspat’ pour garder un meilleur contrôle et un meilleur grip. Au pédalage, sur terrains secs, il n’y a pas de surprise. Le 6Fattie s’en sort avec la manière et on ne voit quasiment pas la différence avec un 29 pouces classique de la même catégorie. Surprenant au premier abord, c’est un constat qui va clairement à l’encontre de l’idée que l’on s’était faite de ces gros pneus. La masse de la machine se fait complètement oublier. La couronne en 28 dents permet de tourner les jambes avec aisance. On peut juste avoir tendance à frotter les gambettes sur les haubans très larges. Ils sont particulièrement espacés car conçus pour accepter des pneus allant jusqu’à 3.50’’ de section. Un paramètre que Specialized pourrait revoir à la baisse puisque le format Plus semble vouloir se fixer entre 2.6’’ et 3’’ de largeur. Ça ne nous empêche pas d’attaquer les premières grimpettes sans se poser de questions. C’est sur les difficultés techniques que le 6Fattie va se révéler. Racines, marches en montée et autres blocs de pierre s’effacent au moment de rencontrer le volume extra large des pneus. La motricité est proportionnelle à la taille de ces derniers. Autant vous dire qu’une fois dans les sentiers ultra techniques de la forêt de Fontainebleau, on s’en est donné à cœur joie ! C’est un monstre dans les enchaînements piégeurs, où il se joue des difficultés comme aucun autre, les erreurs de trajectoires ne sont pas pardonnées… elles se volatilisent littéralement ! On maudit quelques fois les manivelles en 175 mm qui viennent frotter ici et là, mais on profite d’un confort jusque-là jamais vu grâce à ces boudins XXL. Qui dit confort, dit réduction de la fatigue sur le vélo ; le Stumpy 6Fattie permet de maintenir un rythme d’effort important tout au long de votre sortie. En terme de chrono pur, sur des segments bien connus, on a explosé tous nos précédents records. Il n’y a que sur les relances où le 6Fattie est un poil moins pêchu qu’un 29er. Dans les bourbiers, la motricité laisse à désirer. Le pneu a tendance à rester au-dessus de la gadoue au lieu d’aller chercher le grip au fond des ornières. Pas de surprise, on reste collé au sol dans le très gras, c’est la même sensation que nous avions ressentie au guidon du Fuse. La solution c’est d’adopter une paire de roues 29 pouces à pneus fins pour la saison hivernale. En descente, le 6Fattie est encore une fois surprenant. Les portions cassantes s’avalent comme si de rien n’était. Dans les courbes rapides, on profite du grip monstrueux pour prendre de l’angle. À l’avant, le Purgatory ne fait jamais défaut. Derrière, le Ground Control peut être aléatoire sur les terrains glissants ou fuyants. Quoi qu’il en soit, tout au long de cet essai, nous n’avons pas eu à nous plaindre de crevaisons.

Pour être tout a fait honnêtes, le Stumpjumper 6Fattie Expert nous a bluffé. Il se dit dans le milieu que Specialized conçoit ce nouveau format de pneus comme la plus grosse évolution depuis l’arrivée des suspensions. Notre sentiment après cet essai a tendance à abonder dans ce sens tant le 6Fattie est facile quelle que soit la situation. Comme le 29 pouces à l’époque, les pneus en Plus doivent être essayés avant d’être jugés, mais à nos yeux c’est une machine idéale pour les pilotes habitant dans les régions de moyennes montagne et sous le niveau de Loire. Seul son prix un peu élevé à notre goût peut vous dérouter, néanmoins Specialized propose le Stumpy 6Fattie dans une version Comp un peu plus abordable. On partirait bien avec sur une épreuve un peu longue type Biivouac.

Ce qu’il faudrait changer

Vaste question tant ce Stumpjumper 6Fattie Expert est bien équipé. Pour un usage montagne et/ou compétition, on troquerait le Ground Control arrière contre le même Purgatory qui chausse la roue avant. Ce sera tout !

Caractéristiques

FICHE TECHNIQUE : Tailles : S, M, L, XL – Modèle d’essai : M – Cadre : Carbone Fact 9m et aluminium M5 – Amortisseur : Fox Float DPS AutoSAG 3-Position Factory – Fourche : Fox 34 Float Plus Fit4 3-Position Performance Elite – Freins : Shimano XTR/Deore XT – 203/180 mm – Dérailleur arrière : Sram X01 – Pédalier : Sram S2200, 28 – Commandes : Sram X1 – Cassette : Sram XG-1180, 10-42 v. – Roues : Roval Traverse – Pneus : Specialized Purgatory/Ground Control, 27.5’’x3 – Potence : Specialized XC, 60 mm – Cintre : Specialized, 750 mm – Tige de selle : Specialized Command Post IRcc, 30,9 mm – Selle : Body Geometry Henge Comp  – GEOMETRIE taille M : Top tube : 590 mm -Tube de selle : 430 mm – Angle de direction : 67° – Angle de tube de selle : 74° – Bases : 437 – Empattement total : 1149 mm – Hauteur de boîtier : 331 mm – Reach : 413 mm – Stack : 618 mm.

Distributeur : Specialized, Contact : www.specialized.com

RENDEMENT [star rating= »4″]
CONFORT [star rating= »5″]
MANIABILITE [star rating= »4.5″]
STABILITE [star rating= »5″]
PRIX/EQUIPEMENT [star rating= »3″]

[quote] On aime : Un VTT facile partout • Nivelle le terrain • Grip hors normes • Bon pour un débutant comme un expert
On regrette : Pas donné • Pneu arrière fuyant dans certaines conditions • Les manivelles frottent parfois.[/quote]

Previous articleJO de Rio : choux blanc pour les bleus…
Next articleC’est parti pour l’Eurobike 2016
Journaliste & photographe à bikelive.com