Santa Cruz Bullit XO1 Reserve : Une légende revisitée

Nous avions presque oublié ce nom, mais Santa Cruz a le don de faire renaître ses légendes. Le Bullit est de retour dans la gamme de la marque californienne et nous vous proposons une présentation de la bête aujourd’hui motorisée.

DR. M. Schumann

Prix : 11 699 € | Poids : 21,9 kg taille L | Déb. Av : 170 mm | Déb. Ar : 170 mm / Pratique : all mountain, enduro

Santa Cruz continue de développer sa gamme de VAE. Une demie surprise car pour le moment le Hekler était un peu esseulé dans la large gamme de VTT. Le Bullit que nous n’avions pas vu depuis maintenant 15 ans vient en renfort.

Sur le papier, ce dernier en impose puisqu’il développe pas moins de 170 mm de débattement à l’avant et à l’arrière. La cinématique reprend les nouveaux codes de la marque, à savoir un agencement de type VPP (point de pivot virtuel) avec un amortisseur placé entre la biellette basse et le triangle avant. Cette architecture permet de garder les performances de ce type de système en termes de tension de chaîne en offrant de plus larges possibilités au niveau de la courbe d’amortissement. La géométrie est moderne avec un empattement généreux et préfigure une stabilité importante. Nous noterons cependant que même si celle-ci est agressive, elle n’est pas non plus extrême, nous permettant de rouler sans problème sur un Large pour notre taille. Santa Cruz a pris le parti de chausser le Bullit d’une roue de 29” à l’avant et une 27.5” à l’arrière. Le choix du mulet est justifié par la volonté d’allier confort, sécurité, stabilité sur la partie avant tout en ayant un comportement joueur sur l’arrière. Cette solution permet de conserver des longueurs de bases acceptables malgré le moteur central et la suspension VPP.

La motorisation est confiée à Shimano avec son nouveau EP8. Il offre pour les marques un encombrement réduit permettant à Santa Cruz de pouvoir positionner correctement sa cinématique maison sur son VAE gros débattement. Le moteur du Bullit est complètement standard sans programmation spécifique comme c’est le cas à la demande de certaines marques.

Les composants de notre version X01 Reserve sont haut de gamme, mais sans surprise si nous nous intéressons de près à la gamme Santa Cruz. Nous noterons des disques en 220 mm à l’avant et 200 mm à l’arrière, une tige de selle télescopique Fox à câble pour des raisons de praticité de montage. Les suspensions sont confiées à Fox pour la fourche avec les ajustements spécifiques pour les E-bikes et un amortisseur RockShox SuperDeluxe Ultimate. Cette version propose en option un amortisseur identique mais avec ressort hélicoïdal si nous le souhaitons. Le Bullit est proposé seulement en version carbone CC et nous retrouvons 4 montages allant de 7000 à 12000 €. Nous sommes clairement dans le positionnement des produits Santa Cruz, c’est-à-dire le très haut de gamme.

Il réserve de bonnes surprises

Nous avons pu tester durant quelques jours le nouveau Bullit en Toscane, du côté de Pise. Un terrain de jeu escarpé où les sentiers sont parfois scabreux, demandant de l’agilité mais aussi de la stabilité du fait de la pente dans les descentes. Santa Cruz n’a pas eu peur de sortir de sa zone de confort en choisissant de tels circuits. Les conditions météo n’ont rien arrangé avec de la pluie sur pratiquement toutes nos sessions de test. Nous nous sommes pourtant rapidement sentis à l’aise sur le Bullit. La première surprise vient de la sensation de ne pas rouler sur un vélo avec 170 mm de débattement. La position est bonne et le vélo paraît moins long que les chiffres ne l’annoncent. Nous sommes proches de la position d’un Megatower ou d’un Nomad pour les connaisseurs. Au pédalage, malgré la motorisation, nous percevons directement que nous sommes sur un Santa Cruz. La suspension est très peu affectée par les mouvements du pilote. Plus nous appuyons fort sur les pédales et plus la chaîne vient contrer l’affaissement de la suspension arrière. Sur les pistes lisses ou le bitume, nous avons un vélo efficace qui ne nécessite pas une assistance trop importante (un plus pour faire des longues sorties). Le moteur Ep8 offre aussi une sensation très naturelle au pédalage. Nous n’avons aucune difficulté à utiliser toutes les possibilités du moteur. Dans les parties plus raides, le Bullit ne s’essouffle pas et garde le rythme. Il faut juste un peu de temps pour bien comprendre et sentir le fonctionnement du moteur, surtout avec la cassette Sram 10-52. Nous allons faire simple : il faut penser et rouler comme si nous étions en vélo musculaire. Si on appuie fort et/ou en cadence, le moteur nous donne plus, comme si nous nous mettions à accélérer le rythme sur un vélo classique. Nous sommes étonnés de la facilité que procure ce vélo à grimper des parties raides et il n’est nul besoin de se mettre dans le rouge. Dans les montées plus techniques et chaotiques, il faut être plus fin dans son approche. En effet le Bullit offre un effet de chaîne important, surtout sur la première moitié de la course de l’amortisseur. Si nous couplons cela au fait que le moteur donne beaucoup de puissance et donc maintient une force importante et constante sur la chaîne, nous pouvons parfois avoir du mal à trouver le grip. Nous avons souvent eu la sensation d’avoir une traction moins importante que ce que nous pouvions attendre d’un vélo en 170 mm. Nous avons pu améliorer les performances en passant sur l’option ressort hélicoïdal sur l’amortisseur, du fait des frictions plus faibles en début de course. Mais nous ne sommes pas certains que le moteur EP8 soit le meilleur dans l’exercice des montées impossibles, surtout avec le gap monstrueux des cassettes Sram entre les deux derniers pignons (42 – 52), et une cinématique anti-pompage forte.

Le Bullit est fait pour encaisser

En descente, nous retrouvons rapidement les sensations d’un vélo Santa Cruz. Le choix du mulet est une aide précieuse pour lâcher les freins en toute confiance. La roue avant garde le cap sans buter et l’arrière suit en toutes circonstances. Nous prenons rapidement de la vitesse et heureusement que la roue de 27.5 permet de freiner fort et surtout tard car nous serions souvent partis à la faute… Nous restons cependant sur notre faim, surtout au niveau dynamisme. Nous avons du mal à faire des bunny-up ou des manuals (sensation accentuée par les conditions humides et collantes)… Nous sentons que cela vient surtout des ajustements de l’amortisseur arrière. Celui-ci paraît ferme à basse vitesse mais quand il faut impulser ou appuyer, nous passons rapidement au travers (creux) même si nous n’allons jamais talonner. Le Bullit est fait pour encaisser c’est une certitude, et nous pouvons rouler sans crainte avec un amortisseur type hélicoïdal. Nous avons clairement bien plus apprécié cette option surtout sur un vélo de plus de 20 kg. Nous avons un vélo plus facile à placer du fait du meilleur maintien en milieu de plage tout en ayant une meilleure lecture terrain et en gardant une fin de course bien maîtrisée. Nous avons réduit la course morte (précontrainte à 25%) au niveau de la fourche et retiré une cale d’anti-volume (seulement 2) pour se rapprocher un peu plus des caractéristiques de l’amortisseur avec ressort hélicoïdal. Le choix de la batterie 630 WH nous paraît aussi judicieux vu le programme de cette machine. Santa Cruz a fait le choix de proposer un profil 1 sportif avec des paramètres poussés vers le maximum. Sur le terrain, c’est assez grisant, surtout pour des sorties courtes et intenses, mais attention au niveau de la consommation d’énergie. Le profil 2 est beaucoup plus sage, permettant d’entrevoir des sorties bien plus longues et épiques. Dans cette configuration il faut être beaucoup plus attentif à ses sensations corporelles et gérer ses sorties sous peine de s’épuiser. Heureusement niveau pédalage, le Bullit et son système VPP sont plutôt assez efficaces. Nous aurions encore besoin d’un peu de temps car même si nous avons jeté un œil rapide sur les paramètres de l’application E tube, nous aurions besoin d’expérimenter pour aller plus loin pour trouver un mode pur franchissement pour tirer le meilleur sur un vélo en 170 mm en mulet.

DR. M. Schumann

Le Bullit est un VAE bien plus sage que nous aurions pu le penser vu son nom. Le moteur Shimano offrant beaucoup de rondeur, il conviendra à un large panel d’utilisateurs. Il est rassurant du fait de son débattement généreux, mais il n’est pas exigeant comme nous aurions pu le craindre. Nous avons souvent eu la sensation d’avoir un vélo avec moins de débattement dans les sections où il n’était pas nécessaire d’en avoir. Et nous avons eu la sensation d’avoir un vélo sécurisant et facile à placer dans les parties plus techniques. Nous pensons après cette prise en main que cette machine ne sera sûrement pas la machine de guerre pour les compétiteurs enduro mais plutôt un vélo qui permet de se faire plaisir sur une grande variété de terrains sans jamais se sentir en danger ou en difficulté. Le Bullit reste un vélo taillé pour l’aventure, et il permettra surtout de se faire plaisir sur des sorties avec du dénivelé et des belles descentes.

Caractéristiques

GEOMETRIE : Taille : L – Tube supérieur : 619 mm – Tube de selle : 430 mm – Angle de direction : 64° – Angle de tube de selle : 77,1° – Bases : 449 mm – Empattement total : 1268 mm – Hauteur de boîtier : 348 mm – Reach : 475 mm – Stack : 630 mm – FICHE TECHNIQUE : Tailles : M, L, XL, XXL – Modèle d’essai : L – Cadre : carbone CC 170 mm – Fourche : FOX 38 Factory, déport 44 mm – Amortisseur : RockShox Superdeluxe Ultimate – Moteur : Shimano EP8 – Batterie : Shimano intégrée 630 Wh – Freins : Sram Code RSC, ø220/200 mm – Dérailleur arrière : Sram Eagle XO1 – Pédalier : Shimano – Commande : Sram Eagle XO – Cassette : Sram XG1295, 10-52 – Roues : av. Reserve 30 29 » ; ar. Reserve DH 27.5 » – Pneus : av. Maxxis Assegai DD 3C, 29 x 2.50 ; ar. Maxxis Minion DHR DD 3C, 29 x 2.40 – Potence : Burgtec Enduro MK3, 42,5 mm – Cintre : Santa Cruz 35/800 mm – Tige de selle : Fox Transfert Factory, 170 mm – Selle : WTB Sliverado Team.

Distributeur : Santa Cruz , Contact : www.santacruzbicycles.com

Notes

Rendement : 4,5

Confort : 4

Maniabilité : 4

Stabilité : 5

Prix/Equipement : 3

TOTAL : 16,4/20

On aime  : Look • Poids • Roues Reserve • Le concept mulet

On regrette : Prix • Ajustement de l’amortisseur arrière à air • Selle