Home ESSAIS Zumbi F-44 Ti : le DH sauce Polonaise

Zumbi F-44 Ti : le DH sauce Polonaise

Les marques polonaises ne courent pas les rues. Les marques qui continuent à produire leur propre cadre sans délocaliser en Asie encore moins. Si je vous dit qu’une marque combine les deux et qu’elle s’appelle Zumbi, vous me croyez ? La preuve en image avec le F-44 ti, le DH race de la marque.

Zumbi a développé son système de suspension arrière à pivot virtuel baptisé FPS pour Floating Pivot System, constitué de deux biellettes usinées en aluminium 7075, reliant le bras arrière à la partie avant. L’amortisseur n’est pas placé entre les biellettes mais entre le bras et le tube supérieur, dans une position quasi-verticale. S’il est livré d’origine avec un amortisseur Fox DHX 5.0, notre modèle d’essai reçoit un amorto de la marque canadienne Elka, distribué en France par Fast Suspension. Autre spécificité de la version Ti que nous avons essayée, l’utilisation d’axes en titane en lieu et place des pivots de suspension en acier. Côté prix, cette version Ti est proposée à 2 414 euros cadre et amortisseur Fox DHX 5.0. Trêve de parole, il est temps de voir ce que le Polonais a dans le ventre…

Ça envoie !

Si en statique le F-44 donne l’impression d’être massif, en dynamique c’est autre chose car le montage complet de notre essai affiche seulement 17,5 kg sur la balance avec pédales. Le F44 offre un centre de gravité très bas et surtout un centrage des masses parfaits, puisque le système de suspension arrière est placé au milieu du cadre. Il en résulte un cadre de DH assez vif qui s’en sort plutôt bien dans les enchaînements de virage et qui ne demande pas à être engagé avec vigueur comme d’autres machines de DH du marché. Mais le plus impressionnant sur ce VTT est l’extrême sensibilité de sa suspension arrière, surtout avec l’amortisseur Fox DHX5 correctement réglé (à savoir 125 psi dans la Boost Valve et la molette Bottom Out vissée pratiquement à fond). On obtient alors une suspension arrière très progressive qui offre un grip démoniaque sans talonner sur les gros chocs.

L’amortisseur Elka proposé au même prix se montre toutefois beaucoup plus facile à régler puisqu’il suffit de mettre 150 psi dans la chambre d’air puis de jouer sur les compressions à basse et haute vitesse. Un peu moins sensible sur les petits chocs, il se montre plus rigide et meilleur dans les relances que le DHX 5. A méditer. Puisqu’on parle de relance, le F44 se débrouille mieux dans les grosses accélérations franches qu’en pédalage à basse vitesse, car l’excellent travail de la suspension sur les petits chocs à tendance à pomper un peu d’énergie. Le Zumbi dévoile tout son potentiel dès que l’on roule vite. Plus le rythme s’accélère, plus l’angle de direction s’ouvre et rive la bête au sol. Au chapitre des regrets, on notera juste une peinture dont la qualité n’est pas au niveau, ainsi que quelques détails de finition comme la visserie de l’amortisseur qui ne sont pas au niveau…