Planète Cyclisme 87

Choisissez (port inclus) :
Choisissez votre No :

ÉDITO

« Grazie mille Julian ! »

Non, on va dire Merci Julian ! En ce premier samedi du printemps, devant son poste de télévision ou sur le bord des routes pour les plus chanceux, toute la France du cyclisme a vibré comme rarement ces dernières an- nées devant une course. Des victoires d’étapes, ok. Des succès sur des courses d’un jour, d’accord ! Mais là, en l’espace de trois ans, un troisième garçon de nos meilleurs éléments de la génération 90’ qui nous offre un nouveau succès sur un Monument, les mots sont difficiles à trouver ! Merveilleux, fantastique, monstreux, épatant, étonnant, surréaliste, grandiose, fabuleux… En tout cas, depuis le début de la saison, Julian Alaphilippe, notre meilleur puncheur, est imbattable. Ce surnom donné d’ordinaire au champion du monde Alejandro Valverde, qui avait soufflé le titre à Innsbruck à une autre de nos stars, Romain Bardet, colle parfaitement au jeune leader de la Deceuninck-Quick• Step. 19 succès pour l’équipe après le chef-d’œuvre collectif de Sanremo dont 7 pour Julian en deux mois de courses, c’est fou.

Julian a été énorme sur la Primavera. Les autres aussi, Gilbert, Stybar, Declercq… Tous ceux qui ont œuvré pour que notre Francese atteigne son rêve, ou plutôt son objectif de la saison comme nous le dit son cousin-entraîneur Franck Alaphilippe, de remporter son premier Monument.Tous ont joué des coudes ou usé du braquet pour placer le natif de St-Amand-Montrond dans les meilleures conditions. Naesen, Kwiatkowski, Sagan, Mohoric, van Aert, Nibali et même Valverde, il ne leur a laissé aucune chance dans le sprint final. Et nous, on a poussé avant de hurler et… de penser à la suite. La suite de la (sa) saison. Les classiques flandriennes puis ardennaises avant les Grand Tour. Cette année, Julian ne se lancera pas sur un Ronde ou vers Roubaix, mais il y pense fort. En revanche, il va revenir vite dans le match des Ardennaises et du triptyque Amstel-Flèche- Liège pour tenter de nous épater encore plus et étoffer son pal- marès fabuleux. En 2018, il y avait gagné sa première classique, la Flèche Wallonne, avant de terminer 4e à Liège. Cette saison, on compte sur lui pour claquer La Doyenne avant de se lancer dans d’autres challenges. Le Tour, le titre mondial, la Lombardie avant ce Tour des Flandres, un jour, on peut presque rêver de tout avec Julian. On est si heureux pour lui et pour notre cyclisme en ces temps très difficiles qu’on le suivra jusqu’au bout de toutes les courses. Allez Julian, allez les Bleus, Thibaut, Romain,Tony,Warren,Arnaud et les autres. Numéro 1 Alaphilippe ! C’est le ranking UCI qui le dit ! Bon printemps des classiques à toutes et à tous avant un été de folie !

SOMMAIRE

  • Julian Alaphilippe I Du Tour à Sanremo, huit mois de folie.
  • Stefan Kung I Avec Démare, il veut perpétuer la tradition FDJ.
  • Silvan Dillier-Oliver Naesen I Le duo de choc en classiques des ag2r La Mondiale.
  • Niki Terpstra I L’expertise de la Quick•Step au service des Direct Energie.
  • Giro 2019 I Match à cinq pour un sacre en haute montagne

Et aussi…

  • Around Cycling
  • ThomasVoeckler en mode Cyclo
  • Plein les yeux
  • Alaphilippe-Valverde, le face à face des Ardennaises
  • Arnaud Démare, objectif Flandriennes
  • Tous derrière Greg van Avermaet chez CCC
  • Wout van Aert, à fond des terrains à la route
  • Astana Pro Team, la révolution est en marche
  • Victor Campenaerts, sa vie pour un record
  • Le Journal des courses : Paris-Nice, Tirreno
  • Tous les résultats et classements de la saison
  • Preview : les équipes Continental françaises
  • Roxane Fournier, la Movistar version féminine
  • Van Rysel,l’avenir d’une marque